Mehdi SHOHRATI                                                                MANIFESTE 
                                                                                                                  
           Quand la Science prend position!                         COMMUNISME                                      Philosophie Scientifique
                     ACCUEIL      Les Infos Journalière  L'Hommage  En Persant       
   Sommaire
 
   Quel est le but?
   A propos du site
       Manifeste
           du
    Communisme
   La Dialectique
   La Science
   La Philosophie
  La Démocratie et les communistes
   La Démocratie
           ?

    M.C et M.P.C
           APE
 Fitichisme de Marchan..
      La Solidarité
   Crise Quelle Charme
 

                               Démocratie et les communiste

     La démocratie existait même avant notre ère. Elle n’a jamais été la signification de la liberté, de choix, d’égalité, de droit et ni de la différence et même pas les élections. Nous vivons dans une époque que les masse média ou les journalistes et les écrivains utilisent des termes avec un contenu pauvre en signification et qui ne sont pas propres. La démocratie est toujours lié à l’Etat ou plutôt le gouvernement, le pouvoir, la domination.
     Qu’est ce que c’est donc la démocratie ?
     La démocratie comme nous savons « (du Grecque dêmos- peuple et kratos-force, pouvoir), forme de pouvoir caractérisée par la proclamation officielle du principe de la subordination de la minorité à la majorité ainsi que par la reconnaissance de la liberté et de l’égalité des citoyens. » dictionnaire philosophique.
     La démocratie est la« forme d’organisation politique de la société »même source. ( le gouvernement, c’est à dire l’Etat avec les trois pouvoir et ses administrations long et large et les organes de maintien d’ordre, de sécurité, de défense, de surveillance et de contrôle)
     Pour les riches, toujours la majorité et le minorité étaient entre eux et les autre n’existaient et n’existent pas. Et la liberté est toujours leurs liberté. Et leurs justices sont et étaient toujours leurs justices et cetera.
« Démocratie militaire ; forme d’organisation militaire de la société dans le contexte de décomposition du régime de la communauté primitive et de formation de l’Etat. Le terme fut introduit par L.Morgan.
la démocratie militaire exista chez les Grecs à l’époque d’Homère(XIIe –IX siècles avant notre ère) ainsi que chez les scythes, les celtes, les anciens Germains et les Normands. La démocratie militaire est caractérisé par la concentration accrue du pouvoir entre les mains des chefs, des généraux et des prêtres et elle devient progressivement une institution héréditaire. Les guerres sont des l’hors un métier permanent » dictionnaire de la philosophie.
     « il en résulte que le sens du mot démocratie varie selon le milieu et le moment dans lequel il est employé et selon le contexte doctrinal où il se trouve situé. Que cette ductilité du terme soit génératrice d’équivoque, c’est incontestable » dictionnaire de la philosophie
     La démocratie n’est pas et n’a jamais était une terme scientifique.
     Encyclopédie Universalis à propos de démocratie écrit ; « le mot démocratie soufre d’un excès de signification mais cette surcharge sémantique qui, aux yeux du philologue, constitue un phénomène politique.
     Et dans la grand dictionnaire de la philosophie Larousse ; « type de régime caractérisé par la reconnaissance de la souveraineté populaire (qui sont les riches), qui émerge dans la cité grecque antique. _ 2 la significations actuelle ne saurait se réduire à la désignation d’institutions spécifique. Le terme étant employé dans les champs les plus divers, le plus souvent à titre de légitimations de pratique ou d’institutions. Le terme est donc ni clair, ni univoque, »
     Tous les Etats font partie de la démocratie. Si les communistes n’utilisent pas les significations propre d’un élément, bien entendu s’éloignent plus en plus de la réalité.
     Un démocrate n’est pas forcément quelqu’un scientifique ou qui a la connaissance scientifique.
     Un démocrate n’a rien avoir avec la gentillesse, ou qu’est d’accord ou non avec la liberté, l’égalité, le droit et le choix.
     Un dmocrate n’est pas forcément contre le fascisme ou système dictatorial.
     Un fasciste, un dictateur ou un assassin peut être aussi un démocrate. L’humanisme n’a pas de relation avec la démocratie et n’a jamais eu.
     Les termes de« démocrate, démocratie » ne sont pas des éléments scientifiques. La science fonction avec des règles, lois et donné scientifique.
     Les communistes ont voulu utilisé une autre démocratie en face de la démocratie des riches, dit démocratie populaire et actuellement, la démocratie de« lois » et de« droit », que n’ont jamais marché, de telle façon espérer les communistes puisque le structure de la démocratie ne permet pas d’autre règle que sa propre « règles » qui est lié à l’argent, la propriété, et l’échange. La raison se trouve dans le manifeste de communisme.
     La démocratie nest pas un élément qui peut résoudre les problèmes de la société et ne règle pas les classe sociale, la famine, les sans abries, les malheureux de la société, les exploités, les amoraux et la pauvreté. Elle ne résout pas le problème d’organisation de la société. Puisque la société doit être organiser de façon scientifique dit dans le manifeste de communisme.
     La démocratie n’est pas forcément une société des droits et des devoirs. Elle ne détruit pas la famine, les malheurs, la pauvreté et la richesse. Si quelqu’un n’est pas d’accord avec la démocratie ou qui n’est pas démocrate, ça ne veut absolument pas de dire qu’il est dictateur ou fasciste ou autre et qui est pour la lutte armé. Par contre un dictateur ou fasciste peut être un démocrate. Le démocrate c’est lui qui accepte la démocratie. Démocratie est lié à l’Etat, au pouvoir. Un démocrate doit accepter le pouvoir d’une partie sur les autre.
     Les communistes étaient et sont toujours pour la résolution des problèmes de la société par la science ou plutôt par la connaissance scientifique. La commune de Paris était la première tentative scientifique dans l’histoire de l’humanité pour résoudre les problème de la société. Bien entendu grâce aux scientifiques comme Marx, Engels et autre. En 1917 les scientifiques comme Lénine et les autres savants communistes ont tenté pour la deuxième fois de régler les problèmes des pauvres, des affamés, des exploités, des malheureux, des amoureux de la vie et de la nature, par la science ou plutôt par la connaissance scientifique et qui a duré plus d’un demie siècle et qui dure d’une manière ou une autre dans certain endroit. La résolution des problèmes de la société ne marche pas sans la connaissance scientifique. C’est à dire sans des règles, lois et données scientifique précisé dans le manifeste de communisme. La démocratie n’est qu’utopie si non l’existence a des règles, lois et données. Les riches s’approprient la science et font avaler aux affamés, aux pauvres et exploités la démocratie (utopie). Elle n’a pas de principe précise et n’a jamais eu. Les travailleurs, les exploités ne doivent jamais attendre de la démocratie leur libération.
     Quelque chose qui est pauvre en signification on ne peut pas imaginer propre. Donner la liberté au démocratie n’est qu’une fausse imagination et qui n’est pas propre. Ce n’est pas forcement quelqu’un est démocrate qui est pour la liberté. Dans le terme de démocratie il y a toujours une domination d’une partie contre les autre, c’est le caractère de pouvoir. Aristocratie, monarchie et fascisme ne sont pas contre démocratie mais des formes de démocratie. Il ne faut jamais séparer la démocratie avec le ou les pouvoirs.
     Dans un société qui a différant couche sociale dite classa sociale, démocratiser dans le sens de populariser n’est pas claire pour les pauvres et les affamés mais est claire pour les plus aisés. On n’a jamais (maintenant aussi) considéré les pauvres, les affamés, les exploité, les travailleurs, les sans abries et les amoureux comme des êtres humains et qui vivent. Et puis il faut qu’ils manifestent toujours pour récupérer une miette. Dans un démocratie les peuples sont des riches, les plus aisés et la majorité et le minorité sont entre eux et les autre! on ne les connaît pas. Populariser ou rendre populaire ne veux absolument pas de dire améliorer la vie de ceux qui n’ont pas ou presque pas puisque on ne les fait pas parti des peuples et ils ne sont pas des nobles. Ce n’est pas la rue qui décide et on ne décide pas pour la rue n’ont plus et puis on manifeste tout le temps. La démocratie n’est qu’une utopie, une fausse imagination de bien, de justice, de liberté et d’égalité.

 

 

                         Vive l'Entraide, la Solidarité, la Cooperation
                                 Vive la Commune 
                                                         mehdi.shohrati@manifesteducommunisme.com