Mehdi SHOHRATI                                                                MANIFESTE 
                                                                                                                  
           Quand la Science prend position!                         COMMUNISME                                      Philosophie Scientifique
                     ACCUEIL      Les Infos Journalière  L'Hommage  En Persant       
   Sommaire
 
   Quel est le but?
   A propos du site
       Manifeste
           du
    Communisme
   La Dialectique
   La Science
   La Philosophie
  La Démocratie et les communistes
   La Démocratie
           ?

    M.C et M.P.C
           APE
 Fitichisme de Marchan..
      La Solidarité
   Crise Quelle Charme
 

                                    L’ECONOMIE 

 

     L’économie, ce sont les différentes réactions, mouvements ou manières de fonctionner l’ESTESMAR.

     La crise et la prospérité ou la pénurie et la relance sont des polarités d’ESTESMAR. Elles utilisent les règles, lois et donnés de la polarité de la philosophie.

     La crise apparaît au moment où :

     # Les exploiteurs produisent trop et même beaucoup trop, et ils  n’achètent pas. C’est parce que les exploiteurs ne peuvent pas savoir à quel moment la ou les marchandises sont saturées, ce qui ne veut pas dire que tout le monde n’en possède pas mais qu’il n’y a pas d’acheteur (chez les gens qui ont de l’argent). A ce moment là ils ne baissent pas les prix (dans certaines situations ils le font) mais par expérience, ils ont compris qu’en baissant les prix il y aura plus de problème et la société sera plus saturée (dans certains cas ils changent la forme de marchandise ou autre). Sinon la seule solution c’est la destruction des marchandises. Même s’il y a des milliers d’affamés qui en ont besoin. Dans l’ESTESMAR ceux qui n’ont pas d’argent et de propriété ne comptent pas et ne sont pas compréhensibles par les exploiteurs. Pour certaines marchandises une des solutions modernes à ce problème (la crise) c’est la destruction directe par les producteurs ou les cultivateurs (Par exemple : les concurrents comme les paysans « exploiteurs » jettent les nourritures sur les routes ou saccagent les marchandises ou même rendent les vaches folles, consciemment ou inconsciemment.).  Ils fabriquent aussi des produits jetables pour que l’on consomme toujours et vite. De toute façon il y a des tas de moyens et manières pour calmer, résoudre la crise (le problème de surproduction ou de pénurie) ou  créer la prospérité et également de l’argent. En aucun cas les prix ne seront  baissés, ni les marchandises distribuées gratuitement même entre les proches des exploiteurs. L’une des solutions à la crise(si c’est possible) c’est la destruction et puis le changement de production ou de marchandise ou la diminution de la production en diminuant les salariés ou créé la guerre.

     # Quand les exploiteurs ne trouvent pas de  marchandises et de marchés, et qu’ils n’ont pas de possibilité de croître et de se développer davantage ce que le système d’ESTESMAR leur impose, et qu’ils font faillites, la peur et l’horreur les envahissent et ils hurlent. La Terre est petite, les ressources minières et les terres cultivables peu nombreuses. Tout est limité sur la Terre et l’ignorance y joue un rôle important et cela crée forcément  la crise. On ne peut pas abuser de la nature jusqu’à la fin des temps. La plus « perdante »  dans le système d’ESTESMAR c’est la nature. Elle créa l’homme et il lui est devenu étranger.

     Les conséquences de la crise sont :

     * La crise augmente les contradictions dans  les sociétés et creuse de plus en plus un fossé  entre les riches et les pauvres.            

     * Les pouvoirs d’achats des populations sont très bas et les prix montent ce qui montre l’inflation.

     * Les exploiteurs ont épuisé tous les marchés et n’en trouvent pas d’autres, ils ne peuvent pas vendre facilement les marchandises qui pourraient se vendre ou s’acheter.

     * La meilleure solution pour sortir de la crise c’est la guerre, l’augmentation des impôts, des assurances, les licenciements, les prix, les fermetures, les délocalisations, l’invasion par les forces, les pressions, les massacres, les pillages, les vols partout et dans tous les domaines.

     * Les exploiteurs ne peuvent pas et ne veulent pas embaucher alors que sur les marchés, il y a suffisamment de main d’œuvre.

     * « les néo-empire » (les grandes multinationales, les impérialistes) décident de mettre des barrières et d’absorber les plus petits exploiteurs, qui, de toute façon sont en trop grand nombre.

     * Les affamés et les malheureux se révoltent et créent des problèmes aux gouvernements.

     Si les entreprises licencient, exploitent, profitent, ne payent pas ou pas assez, volent, pillent, massacrent, assassinent, oppressent et emprisonnent les peuples et cetera, c’est parce que l’ESTESMAR décide. Ce dernier n’a pas de sentiment, ni d’âme, ne connaît ni ami, ni frère, ni sœur, ni père, ni mère, ni dieu, ni nature et ni quoi que ce soit. Les règles, lois et données de l’ESTESMAR fonctionnent automatiquement. Si les travailleurs, les exploités, les ouvriers ou les pauvres étaient à la place des exploiteurs, ils seraient obligés de faire la même chose comme ceux-ci le font  depuis plus de trente mille ans. De plus, les exploiteurs les voient comme des concurrents  qui veulent devenir riches. Les exploiteurs considèrent aussi les travailleurs comme des marchandises qu’ils peuvent acheter moins cher, pour gagner plus ou  vendre plus. C’est des lois d’ESTESMAR. Les exploiteurs, les gouvernements et les métaphysiques sont des éléments d’ESTESMAR,  ils ne peuvent pas, ne veulent pas et n’aident également pas du tout à régler et résoudre les problèmes des chômeurs, des travailleurs, des affamés, des sans-abri, des malheureux et des amoureux de l’homme et de la nature. Ils ne sont là que pour l’ESTESMAR et rien que pour l’ESTESMAR. Les gouvernements et les métaphysiques sont les organes dominateurs des exploiteurs.

 

 

                         Vive l'Entraide, la Solidarité, la Cooperation
                                 Vive la Commune 
                                                         mehdi.shohrati@manifesteducommunisme.com