Mehdi SHOHRATI                                                                       MANIFESTE 
                                                                                                                  
    Quand la Science prend position!                                COMMUNISME                                                    Philosophie Scientifique
                     ACCUEIL      Les Infos Journalière  L'Hommage  En Persant       
   Sommaire
 
   Quel est le but?
   A propos du site
       Manifeste
           du
    Communisme
   La Dialectique
   La Science
   La Philosophie
  La Démocratie et les communistes
   La Démocratie
           ?

    M.C et M.P.C
           APE
 Fitichisme de Marchan..
      La Solidarité
   Crise Quelle Charme
 

                                     L’EDUCATION

 

     Quand la société est basée sur l’ESTESMAR, le système d’éducation fonctionne à sa manière.

     Deux phénomènes ou éléments agissent sur l’éducation. L’un c’est la science (logique) et l’autre c’est ESTESMAR qui a sa propre logique (règles, lois et données), mais c’est le deuxième qui domine et gère l’éducation. C’est une marchandise comme le reste.

     Dans un tel système, lorsque les enfants naissent, ils apprennent au fur et à mesure les manières qui leur sont dictées et imposées par l’ESTESMAR. C'est-à-dire ce qu’ils ont le droit ou non  de faire. On le leur a imposé depuis plus de trente mille ans et ils ne se sont jamais habitués à ESTESMAR sauf en pleurant.

     La majorité et même celle absolue (complète) de jeux, de jouets et des arts (théâtre, cinéma, peinture, dessin, musique, chant…) des enfants et même des grands sont métaphysiques. Ils ne sont construits que pour l’ESTESMAR et pour faciliter sa domination. Par contre le pourcentage de jouets et de jeux physiques (droit inné) ou dit scientifiques est très, très faible et même dans certains cas n’existe pas. L’ESTESMAR sans métaphysique (les religions, les sectes, les sorciers, les voyants, les idéalistes) ne peut pas vivre, car c’est son existence. L’ESTESMAR n’accepte pas d’autre forme ou de manière de vivre. Le pourcentage de jouets, de jeux de guerres, de massacres, d’assassinats, de sauvageries, de mort, égoïstes, individualistes, bizarres sont beaucoup plus nombreux que les autres jouets ou jeux. De plus ils sont moins chers et parfois on peut même les avoir gratuitement. Les livres, les dessins animés, les films, les bandes dessinées, les théâtres, les musiques, les chansons et les sports sont la plupart du temps violents, étranges, bizarres, horribles, sauvages sans respect et méchants. L’ESTESMAR (un système de relation) le fait croire aux enfants et il fait avancer les gens à sa manière.

     Le système est fait de telle façon que les parents ou les adultes regardent les enfants comme des marchandises ou l’homme regarde sa femme, et vice versa, de la même manière. Certains regardent même les morts comme des marchandises ou capitaux, sans voir que les enfants sont des êtres vivants et indépendants, c’est à dire qu’ils sont d’autres êtres humains et qu’ils ont leur propre droit inné. Ils ne sont ni à vendre ni à acheter. 

     Dans la vente et l’achat il n’y a pas d’égalité. Il y a toujours un perdant et l’autre soit disant gagnant, mais c’est la nature qui est en premier perdante. L’ESTESMAR sans mensonge, escroquerie, tricherie, ruse, intrigue, égoïsme, outrecuidance, présomptueux, individualiste et métaphysique, ne marche pas, ne peut pas marcher et disparaît. Tous ces éléments sont les caractéristiques de l’argent, la propriété et l’échange que l’homme, dès sa naissance,  apprend et pratique (inconsciemment ou consciemment) et puis l’enseigne aux autres. C’est par ces manières, les jeux, les jouets, les livres, les bandes dessinées, les films, les religions, et théâtres et cetera qu’ils ensorcellent les gens.

     La société d’ESTESMAR, avec ses contradictions, n’est pas facile et dès que les gens veulent les étudier, perdent leur vie, surtout qu’ils doivent apprendre les tricheries, l’intrigue, l’arnaque, le mensonge, le vol,  prendre les autres pour des imbéciles, la flatterie, la trahison, l’égoïsme, le non respect, la pauvreté, le racisme, le nationalisme, le patriotisme, la torture, la guerre, l’horreur, la colère, la violence, le stress et autres. Toutes ces saletés existent dans les centres d’achats et de ventes, comme les marchés, les bazars et dans les grands centres de commerces comme les villes. Quand les gens de la campagne viennent dans les villes ou les grandes villes, ils ont plus de problèmes pour vivre parce qu’ils doivent apprendre à faire comme les autres et malheureusement ils n’en ont aucune idée. Les enfants, dès le départ, ont tous ces problèmes dans la société et sont obligés de s’adapter. En réalité les gens apprennent ce que la société leur dicte ou leur donne et les enfants, par rapport à toutes ces données, réagissent. Mais jusqu’à la fin de leur vie ils vivent dans  la peur, l’horreur et le stress avec toutes ces saletées dites plus haut. Imaginez si quelqu’un (un être humain bien entendu) veut être sain, simple et gentil, sans toutes ces choses que l’on a déjà citées, la seule solution c’est le suicide, si l’on ne veut pas se battre ou faire pareil. Il faut dire que lorsque les gens s’habituent à cette forme de vie qui dure depuis plus de trente mille ans, c’est difficile d’en sortir.

     Dans un tel système (l’exploitation) «il n’y a que moi et seulement moi qui compte» et ils font de la publicité sur cette pensée et en plus ils veulent les emmener sur les autres planètes. «Il n’y a que moi qui suis le meilleur et toi ou les autres vous êtes méchants, mauvais et sauvages, moi je suis le plus fort et toi le faible, il n’y a que moi qui sais et doit savoir et toi tu ne connais rien il ne faut pas que tu saches pour que je sois le meilleur» c’est cela qu’on apprend aux personnes et les enfants grandissent avec ces éléments. Ils ne font que ce qu’on leur apprend. Tous les masses médias sont à la recherche d’une seule personne ou d’un seul élément, pour trouver de l’argent et garder la société avec cet esprit. De toute façon, il faut piller les peuples.

     Quand le système (relation) est basé sur les mensonges, les tricheries, les déceptions, les escroqueries et cetera qui sont les éléments d’ESTESMAR, c’est à dire l’argent, la propriété et l’échange, tout le monde fait la même chose et ne peut pas faire autrement. C'est-à-dire que la société l’oblige à le faire. Quand les gouvernements, les exploiteurs et les métaphysiques  mentent et trichent et trompent… qu’attendre des peuples ou des enfants? Parfois leurs mensonges sont si énormes qu’on  ne peut les croire, ils mentent à la fois en privé comme en public. Une société qui est basée sur l’ESTESMAR ne peut pas être sans mensonge et tricherie et cetera. La société impose à tout le monde de le faire. C’est très difficile dans un tel système ou de société (la relation) d’être sain, sans mensonge, sans cachotterie, sans tricherie et autres. L’homme ne sait pas quoi faire puisque d’un côté on lui dit, il ne faut pas mentir et de l’autre côté on lui apprend le mensonge … L’homme ne naît pas avec mais il les apprend par la société.

     Les enfants apprennent aussi cette forme de vie car ils y sont obligés par la société, que cela leur plaise ou non. Les enfants ne sont pas des menteurs et ne peuvent pas avoir l’idée du mensonge. Ils sont éduqués par la société (relation) d’ESTESMAR bien entendu. Les enfants apprennent les obligations, les pressions, les dominations, les impositions, les forces et la puissance par la société ainsi que les violences, les colères, les horreurs, les crimes et les viols. Cette société leur enseigne comment tuer, comment ne pas avoir peur, comment se hisser au dessus des autres pour les asservir, les torturer, les massacrer, leur mentir, être brutal et sauvage. C’est à dire qu’un enfant doit faire la même chose dans le cadre des lois, règles et données d’ESTESMAR. L’ESTESMAR c’est les relations malades entre les êtres humains.

     Dans le système  d’ESTESMAR, on veut enseigner aux enfants une éducation dite saine et propre ce qui ne marche pas car son système (relation) est basé sur l’ESTESMAR ainsi que celui de l’éducation. Que doivent faire les jeunes? Les pères et mères  doivent se casser la tête pour travailler et résoudre les problèmes de droit inné, ils n’ont pas le temps d’éduquer leurs enfants. Ils ne peuvent qu’enseigner ce qu’ils ont appris dans ce système et rien de plus. Dans un tel système (relation) une petite minorité seulement a la possibilité d’une meilleure éducation et le reste presque rien et d’autres absolument rien du tout. Ils doivent se battre contre le bizarroïde et l’étranger qu’est l’ESTESMAR, et contre toutes formes d’inégalités et de non respects.

     L’ESTESMAR n’est pas sans tragédie. Quel être humain n’a pas une vie tragique ?

     Tous les systèmes d’éducation, dans toutes les propriétés (pays) de la Terre, sont basés sur l’ESTESMAR. Et bien entendu on peut résoudre tous ces problèmes avec l’argent. Là où il y en a plus, il y a moins de problèmes, par contre là où il y en a moins, il y a donc plus de problèmes. C'est-à-dire que la qualité et la quantité d’argent comptent par rapport aux problèmes. Ceux qui ont de l’argent, ce sont des exploiteurs.

     Même les médecins,  les sports et les arts fonctionnent sous la domination d’ESTESMAR, et tout ce que vous pouvez imaginer. L’ESTESMAR a absorbé tous les domaines de la vie qui dépassent le simple être humain, de telle façon que même chez les animaux et les plantes il y  a des riches et des pauvres. C’est à dire que dans une société d’ESTESMAR tout est marchandise dans une courte ou longue période. Toutes les choses peuvent et doivent être présentées dans les marchés ou bazars et doivent être vendus ou achetés. Les exploiteurs ont absorbé tous les domaines et chaque jour ils sont sur cette voie, comment peut-on en tirer plus du peuple. Les exploiteurs ont compris qu’en défendant la nature ils peuvent gagner beaucoup d’argent même si ce sont eux qui la détruisent et bien sûr ils condamnent les pauvres et les affamés en les accusant de détruire la nature et les animaux, de salir le monde et de sentir mauvais. Les riches ne sentent pas mauvais et  ne peuvent pas sentir mauvais.

     C’est intéressant de constater que même les communistes ont été absorbés par les exploiteurs, et beaucoup d’entre eux sont devenus exploiteurs. Il y en a qui étaient déjà des exploiteurs. Eux qui sont venus pour défendre les affamés ont appris le goût de les écraser. Bien entendu, dans le système (relation) d’ESTESMAR, il faut être piétiné par les riches ou devenir riche pour piétiner les pauvres. Cela dépend de la quantité d’argent et de propriété par qui on est piétiné ou qui piétine les autres. Les communistes qui luttaient pour les peuples et presque gratuitement se battaient pour la logique (la science). Quand les communistes ou les marxistes, léninistes, ouvriers et autres sont pour l’argent, la propriété, le pouvoir (impossible sans ESTESMAR), et toutes les apparences d’ESTESMAR, les peuples ne les croient pas, bien entendu. Quand ils mentent, trichent, cachent et trompent les peuples on ne peut pas critiquer les exploiteurs. Beaucoup de communistes oublient l’histoire.

     Quand les commerçants volent  tout le monde vole.

     Quand les riches ou les bourgeois volent les pauvres, les affamés doivent voler.

     Quand les gouvernementaux volent, les peuples ont droit de voler.

     Quand les métaphysiques volent, les prosternés ont le droit de voler.

     Quand les exploiteurs volent, les gens ont droit de voler et doivent voler. Celui qui ne vole pas sera toujours volé. Le commerce sans vol ne marche pas. On ne peut pas séparer le vol avec l’ESTESMAR.

     Quand les gens voient que dans la vie de tous les côtés on leur fait la pression, la force et on exerce la puissance alors tout le monde les cherche.

     Quand les gouvernementaux, c’est à dire l’Etat et ses administrations et les organisations du maintien de l’ordre, de sécurité, de défense, de secret, de juridictionnel et de métaphysique font la pression et la force et qu’ils sont créés pour cela alors que peut attendre le peuple ? En tous cas ils ne sont pas apparus pour les pauvres, les affamés, les travailleurs, les ouvriers ou les prosternés et ne le seront jamais.

     Quand les exploiteurs, les bourgeois, les riches, les chefs, les petits chefs, les maîtres, les propriétaires et les patrons font la pression, la force, la puissance, trichent et mentent aux travailleurs alors, les travailleurs ont aussi le droit de le faire.

     Quand la force et la pression sont dans la main de celui qui a de l’argent et la propriété tout le monde court derrière. L’argent et la propriété sans pression, ni la force ni la puissance ne sont pas possibles. L’un sans les autres n’existe pas.

     Quand l’Etat et ses administrations, l’armée, la police, la mafia et cetera font des chantages, que peut attendre le peuple ? Eux font les chantages aux noms variés comme des impôts, assurances, pour la démocratie, droits de l’homme, croix rouge, médecins du monde, UNESCO, Nations Unies, la patrie, le métaphysique et cetera. De toute façon, ceux qui font les chantages ont les forces et puissances et si quelqu’un ne paye pas, il sera condamné.

     Dans la société de classes où les couches aisées volent ce n’est rien, mais si les classes non aisées le font, on les met en prison, on les condamne,  même à mort. Dans une telle société, les enfants créent aussi des groupes de mafias et de chantages. Il ne faut pas s’attendre à ce que les enfants ne fassent pas ce que les gens font eux-mêmes. Les prisons sont remplies de jeunes car ils ont appris ce que la société voulait leur inculquer.

     Les pays sont les propriétés des exploiteurs et pour y rester, circuler et passer il faut des autorisations, il faut payer. C’est eux-mêmes qui donnent et imposent ces autorisations. Les cartes d’identité ne sont que les chaînes d’esclavage transformées, elles prouvent à quels exploiteurs on appartient et de quels propriétaires  on dépend, ceux-ci connaissent leurs marchandises.

     Quand le système est basé sur l’individualisme, l’égoïsme, l’égocentrisme et le marginalisme qui viennent d’ESTESMAR, que peuvent attendre les enfants ou même les autres ? L’ESTESMAR sépare les gens de telle façon que ceux-ci ne se reconnaissent pas et se regardent de travers, ce qui fait parti de son plan (l’argent). Il est fait de telle manière que même dans une foule ils se perdent ou pensent être seuls et abandonnés ou disparaissent ou se sentent très éloignés, étranges et étrangers. Ils ne se trouvent bien nulle part dans ce monde.

     Dans la société d’ESTESMAR chaque adulte et enfant font ce que la société leur apprend, leur donne ou leur impose. Une société sale crée des êtres sales car le système leur impose. Un système qui est basé sur l’inégalité et qui n’est pas sain cela rend bien entendu des gens malsains, c'est-à-dire par l’ESTESMAR. Ce n’est pas pour rien que personne n’est content de personne même au sein d’une famille. Tout le monde hurle, se prend pour plus intelligent que l’autre et mieux que l’autre. Personne n’a confiance en personne même chez les plus proches. C’est parce que tout le monde suit ce que la société leur impose. Personne ne peut faire autrement, parce que l’ESTESMAR décide. Il est tout puissant et capable dans tous les domaines. Se battre contre un tel virus gigantesque est inimaginable sauf  faire obéissance et accepter tel qu’il est. Ceux qui disent qu’il faut d’abord changer l’homme et la société changera font fausse route et se trompent gravement. Comment peut-on changer six milliards d’êtres humains et avec quel programme pour qu’ils deviennent sains, puisque les êtres humains font ce que la société leur a dicté. Il faut d’abord changer le système pour que l’homme change. Il faut d’abord détruire ce virus de société et créer un autre système sain pour que l’homme devienne sain et se change également.

     Une société saine crée les êtres humains sains.

     Une société malsaine crée des êtres malsains bien entendu.

     C’est dans la société d’ESTESMAR que les arts et les artistes commerciaux sont plus importants et vitaux pour lui.

     C’est dans la société d’ESTESMAR que les médecines, les médecins et les médicaments commerciaux sont plus importants et vitaux pour lui.

     C’est dans la société d’ESTESMAR que les sports commerciaux (c’est à dire pour l’argent, la propriété et l’échange) sont plus importants et vitaux pour lui.

     C’est dans la société d’ESTESMAR que les éducations commerciales sont plus importantes et vitales pour lui.

     C’est dans la société d’ESTESMAR que les productions commerciales sont plus importantes et vitales pour lui.

     L’ESTESMAR a pris tous les domaines de la vie. Cette maladie est tellement entrée dans la relation entre les êtres humains qu’elle a même changé la nature et l’aspect physique de l’homme.

     L’ESTESMAR gagne plus de l’ignorance des gens, mais aussi les gens qui connaissent une chose et sont ignorants sur d’autres. Par exemple les médecins gagnent plus lorsque les gens ne connaissent rien sur la médecine, ou les techniciens gagnent plus d’argent sur ceux qui ne connaissent rien sur les techniques et mécaniques et ils gagnent beaucoup plus sur ceux qui ne connaissent rien du tout. Ceux-ci sont ignorants dans tous les domaines ou presque, et tout le monde en profite pour les voler et les piller de tous côtés. Les gouvernements, les administrations, les assurances, les médecins, les artistes, les techniciens, les sportifs les pillent et cetera. Et en plus on ne leur permet pas de dire quelque chose ou de bouger car toutes les administrations, les espions, les informateurs, les polices, les armées, métaphysiques et cetera, tomberont sur eux sans aucun état d’âme. C'est-à-dire qu’il faut se taire et aller droit, ne pas regarder à droite ni à gauche sinon les malheurs tomberont sur vous. Il ne faut pas protester. Il ne faut pas faire la grève. Si les exploiteurs et les gouvernementaux et les métaphysiques font toutes ces saletés, vous, vous ne les faites pas. Si eux volent vous ne devez pas voler. S’ils pillent vous ne le faites pas, s’ils mentent, trichent et trompent vous ne le faites pas, s’ils vous prennent pour des imbéciles vous ne le faites pas. Vous ne devez pas le faire et vous n’en avez pas le droit. Restez sage pour qu’on vous exploite  … Çà, c’est l’apprentissage du système d’ESTESMAR, pratiquement bien entendu.

     Il faut dire une fois pour toutes que les enfants sont des êtres humains indépendants et différents. Les enfants ne sont ni capital, ni esclave, ni marchandise, ni outil et ni objet. Leur droit inné doit être résolu et sans condition.

     Une société pourrie rend tout le monde pareil et détruit tout, et cela peut aller jusqu’à la fin du genre humain. Comme nous l’avons déjà dit, les enfants apprennent tout par la société. Leurs parents ne sont pas coupables parce que ceux-ci enseignent ce que la société leur a donné ou appris. En réalité, le coupable c’est la société. C’est dans la société d’ESTESMAR que les gens deviennent individualistes, égoïstes escrocs, violents, haineux, avares, malveillants, sauvages et cetera et c’est l’ESTESMAR lui-même qui impose. Chaque être humain se voit plus intelligent, meilleur, plus fort, plus malin, plus grand et plus capable que les autres et  considère les autres comme des imbéciles, voleurs et cetera.  Les enfants grandissent avec ces pensés là et font ce qu’ils ont appris. On ne leur apprend pas que tout le monde est pareil et qu’eux sont exactement la même chose en étant des êtres différents. Les gens changent et se changent également par rapport à une situation donnée. Personne ne peut tout connaître ou tout apprendre.  

     Les exploiteurs, les métaphysiques, les gouverneurs, les militaires, les gardiens, les policiers, les espions, les contrôleurs et cetera à cause de leur situation de travail, ne peuvent pas et ne veulent pas développer leurs connaissances scientifiques. C’est pour cela qu’ils ont une connaissance ultra minime et dans certains cas ignorants et don Quichottes. C’est eux-mêmes qui décident pour les scientifiques et les centres scientifiques. Comme ce que les papes ont fait et le font toujours avec les savants comme GALILEE.     

     Bien entendu les ouvriers ou les salariés qui doivent travailler dur pour manger et se loger, n’a pas de temps pour apprendre et n’a pas le temps d’enseigner également, de plus le système d’éducation est dans la main d’ESTESMAR. La connaissance n’est pas immobile, elle ne s’arrête pas après avoir appris. La connaissance est nécessaire tout le temps, à tout âge et n’importe où.

     Dans la société d’ESTESMAR on apprend aux enfants le désordre, la confusion, l’anarchie, le chaos et le bazar. Puisque l’ordre (de la nature) dans la société d’ESTESMAR n’est pas possible. L’ordre est important pour l’ESTESMAR tant qu’il lui procure de l’intérêt. L’ordre ici c’est la logique, c’est la science et non pas l’ordre donné par les exploiteurs qui est causé par l’ESTESMAR.

     Dans l’ESTESMAR, il n’y a que moi qui compte pas toi ou le mien pas le tien, moi d’abord pas toi, c’est moi le meilleur pas toi, il n’y a que moi qui doit savoir pas toi, il n’y a que moi qui est capable, puissant et plus fort pas toi… Cette forme de pensée existe partout et ils veulent le transmettre aux autres planètes. On fait grandir les enfants de cette manière et ceux-ci le reproduisent, ils font ce que les autres ont fait depuis des millénaires.

     Dans la nature, les éléments du bien et du mal n’existe pas et puis, sont relatifs et sont la polarité de la philosophie. Dans la nature, le bien et le mal sont à l’intérieur de l’un et de l’autre, le bien sans le mal et vice versa n’ont pas de sens. Un phénomène ne peut être que bien ou mal sauf dans le cerveau humain. De plus, cette polarité dépend de son phénomène et existe par rapport à lui. Ce sont des éléments de mesure pour l’homme. Pour eux, toute la Terre peut appartenir qu’à une seule personne ou une famille milliardaire et les autres ne sont que leurs esclaves. Les esclaves doivent se prosterner devant eux sinon c’est mal et cetera.

     Les enfants, quand ils grandissent, font la même chose, et reproduisent tout ce que vous leur avez donné. Et en plus, vous les jetez en prison ou vous les condamnez à mort ou vous les envoyez à la guerre des riches où ils meurent pour les exploiteurs (les vampires humains). Ou vous enlevez leurs yeux, reins et corps pour les vendre ou à acheter. Vous leur imposez de lire et d’apprendre des choses qui ne leur donnent rien du tout.

     Dans un tel système partout et surtout dans le système de l’éducation, on impose aux élèves et aux étudiants de passer des examens soit disant pour la qualification qui ne sert qu’à ESTESMAR. Les formes et les caractéristiques de ceux-ci sont basées et doivent être basées sur le marché. L’éducation et la connaissance scientifique font partie du droit inné. Si à cause du problème d’argent et de la propriété ils ne sont pas éduqués, alors ils ne sont pas coupables pour autant.

     Dans un tel système, les enfants, dès leur naissance, sont confrontés comme s’ils naissaient ou vivaient pour les autres, on les juge comme des marchandises, ce qu’ils ont de bien et de mal, sans penser que ce sont des êtres vivants avec des formes et des odeurs différentes et doivent vivre naturellement. Dans la nature les jugements n’ont pas de sens. Tout le monde veut juger les enfants, petits ou grands. On les met  face aux  jugements de la société.

Ces savants et  professeurs, qui travaillent sous l’œil vigilant des exploiteurs, ne jugent jamais ceux qui n’ont pas la connaissance scientifique,  certains d’entre eux n’ont jamais passé  d’examens et c’est eux qui dominent le système d’éducation et tous les centres scientifiques avec leurs savants. L’examen est une forme de jugement.

La connaissance scientifique fait partie du droit inné et les jugements sont absurdes. Les exploiteurs font marcher les gens à leurs façons. Les enfants apprennent tout ce que la société leur fait absorber et ils ne font que ce qu’on leur a appris.

     On ne peut pas apprendre tout à la fois sans un processus historique logique avec un processus d’enseignement simple, pratique, facile.

     Dans aucune société animale (les groupes d’animaux qui vivent en société) pas un de ses membres ne condamne à mort ses semblables, ne les torture, ne les jette en prison et ne tire pas des barbelés ou des murs autour d’eux sauf dans la société humaine. C’est seulement dans la société humaine que l’homme ne fait pas pitié à lui-même. Où on voit les êtres humains marginaux ou marginalisé, loin, malheureux et étranger. Où il prend ses semblables comme des loups qui veulent les dévorer. Où il écrase ses semblables et les rend malheureux. Ou pour un article, une erreur, une phrase, un regard, une idée ou une touche, on les torture, on les massacre et on les tue.

     Dans une telle société, l’homme ne connaît pas l’homme et ne connaît pas sa société. Il voit celle-ci étrange et étrangère,  parce que celle dont il a besoin pour y vivre n’existe pas. C’est pour cela qu’il s’éloigne des autres et se trouve seul, alors qu’il est dans la foule et vit avec elle. C’est à cause de la maladie de la société, c’est à dire l’ESTESMAR.

     Les enfants doivent apprendre que dans une telle société l’argent résout leur problème de droit inné, qu’il donne la tranquillité, atténue l’angoisse, crée la douceur de vivre et rend heureux. Avec l’argent on peut faire n’importe quoi, du plus sale jusqu’au meilleur. Cet élément a une puissance de dieu, puisqu’il est dieu et dieu des dieux, puissant et fort. En réalité cela fait longtemps que les dieux sont arrivés, ils sont nés des siècles avant notre ère et sont toujours là. Les dieux transforment n’importe quoi. Les êtres humains sont leurs esclaves  et s’ils ne prosternent pas ils seront punis, condamnés, torturés, massacrés à mort. L’argent est capable de tout, absolu, puissant et éternel et s’il est dans la main d’un malade (il y en a beaucoup) il sera capable de changer des présidents, et des hauts, très hauts clergés, et il le fait. Alors changer les médecins, les chirurgiens, les techniciens, les professeurs, les ministres, les philosophes et les savants ne sont que de la routine. Lorsque  ces dieux ont condamné à mort cinquante millions d’êtres humains, rendu des millions d’autres malheureux dans la deuxième guerre mondiale et puis Hiroshima, Nagasaki, Bikini et …  Ils ont rendu des générations malheureuses et cela montre leurs puissances, leurs férocités et leurs capacités. Personne sur Terre, même la nature, ne peut  se passer de l’argent (dieu), même les communistes anti-exploiteurs, même si les gens détestent l’argent. Si vous n’aimez pas ces dieux et que vous luttez contre, vous serez maudits par ceux-ci. Si vous n’avez pas d’argent vous vous sentirez faible, malheureux, impuissant, rejeté, malade. La peur, l’horreur, l’humiliation, la honte et la maladie pénètrent en vous, vous ne pouvez pas parler et approcher les autres. Vous êtes humiliés, on vous fait des  reproches, on vous hait et vous devenez marginal, non intégré, plus individualiste, étranger et étrange. Puis vous devenez mendiant, voleur et cetera.

     L’argent, la propriété et l’échange (l’ESTESMAR) sépare les gens, les familles des autres familles. Toutes les relations entre les gens et au sein même de la famille sont basées sur l’argent, la propriété et l’échange et puisque l’argent ne se trouve pas toujours facilement et jamais de la même façon, cela crée les guerres entre les familles et à l’intérieur de celles-ci ou entre les gens. L’argent crée l’inégalité puisqu’il n’a aucune relation avec la connaissance scientifique sauf s’il y a un intérêt (l’argent). Un malade ou un fou mais riche, analphabète et inconscient peut décider pour les médecins, artistes, professeurs, ouvriers, travailleurs, savants et philosophes … Il y a des chiens et des chats riches et milliardaires et pourtant il y a beaucoup de pauvres chez les êtres humains.

     En réalité, la science (connaissance scientifique) et les savants, dits les scientifiques sont sous la domination de l’argent, la propriété et l’échange. C’est l’ESTESMAR qui décide pour la relation entre les gens et qui impose sa forme de relation. Par n’importe quelle manière, ils pillent les peuples. Ces empires qui se nomment dieux des hommes, des animaux et des forêts, veulent se concentrer et grandir davantage. Les grands absorbent les petits qui eux-mêmes peuvent « avaler » les grands pour créer l’empire le plus puissant ou plutôt le dieu des dieux. Cette concentration excessive et  cette grande progression se dégraderont davantage car elles atteindront  une dimension telle qu’elles exploseront par leurs propres contradictions et polarités sans la volonté humaine. De la même façon que les empires romains, perses, grecs, chinois, mongoles, mayas et autres ont grandit, sont devenus puissants et puis explosent. Mais dans le passé, les armes n’étaient pas du tout aussi destructrices que maintenant. Cette fois-ci avec la même contradiction et polarité, cela explosera et on utilisera les armes  qui peuvent détruire  toutes traces humaines, animales et végétales sur Terre sauf quelques bactéries, virus et champignons.

     La puissance de ces dieux est tellement grande qu’elle sort de notre imagination. Ils ont construit toutes ces armes pour les utiliser ils ne sont pas là pour le plaisir des yeux ou des oreilles. Ils les ont déjà utilisées et ils les perfectionnent. Il y a toutes sortes d’armes qui peuvent  anéantir l’humanité toute entière qu’elle soit riche ou pauvre, croyante ou non. Ce sont des armes dites conventionnelles et non conventionnelles, atomiques, nucléaires, à hydrogène, à neutron, laser, chimiques, bactériologiques et virus. Il y a aussi les armes cachées comme les cigarettes, les cigares, les alcools et les autres drogues. L’utilisation de ces armes là n’existe que pour la disparition des êtres humains. Les règles et lois de la société fonctionnent automatiquement. Il n’y a aucune  raison de dire qu’ils ne les utiliseront pas. Les nouveaux empires sont tellement grands qu’ils ne laisseront personne indifférent. Dans le passé, quand il y avait la guerre entre les riches, il y avait des endroits sur Terre pour se cacher ou s’enfuir. Mais avec leurs nouvelles armes, leurs puissances et leurs grandeurs, ils ne laissent aucun endroit ou lieu en sécurité. La destruction de toute l’humanité quelque soit sa couleur et son odeur est bien probable et cela se produira bien sûr. Avant, il y avait une possibilité de s’échapper d’ESTESMAR mais maintenant tous les êtres vivants qu’ils soient humains, animaux ou végétaux, sont condamnés à ESTESMAR. Rien ne peut lui échapper, même la Terre dans son ensemble. Dans le passé, les êtres passifs trouvaient un endroit mais maintenant tout est fini pour l’ESTESMAR. Vous (humain, animal, végétal) êtes maudits par les dieux tout puissants et éternels.

     Quelque soit la situation, l’ESTESMAR ne disparaît pas et ne changera pas. A l’intérieur d’ESTESMAR, il y a une période de croissance, de développement et puis l’explosion et une période après explosion.

     L’ESTESMAR a réussi, comme des météorites qui tombent sur Terre à créer des cratères colossaux et la désertification des forêts.

     Tous les gouvernements dans l’histoire de l’humanité se sont écroulés et s’écrouleront toujours. Ils ont pris des façons différentes et lieux différents mais les règles, lois et données d’ESTESMAR fonctionnent automatiquement. Tous les gouvernements, qu’ils soient empire classique, moderne, royaliste, républicain ou démocrate, qu’importe leur forme ou leur nom, ne sont qu’un élément d’ESTESMAR. Mais celui-ci  cherche toujours un gouvernement qui crée sa progression et son développement, et s’il le dérange, il le changera immédiatement comme les gouvernements des pays socialistes. Ces formes de gouvernements doivent disparaître et disparaîtront bien sûr.

     Il faut répéter que l’ESTESMAR est dans la relation entre les êtres humains même s’il y a un ou des gouvernements dans la main des communistes, anti-capitalistes. Tous les gouvernements doivent être  pour l’ESTESMAR et avec l’ESTESMAR, sinon ils disparaîtront dans une courte période.

     Davantage de progression et de concentration d’ESTESMAR crée plus d’explosions sociales puisqu’il génère en même temps plus de contradictions sociales, plus de polarités et de guerre entre les concurrents et entre le droit inné avec l’ESTESMAR. En réalité tous ces mouvements et révoltes ne sont que les maux de la société qui est un organisme vivant. Les règles, lois et données de la société fonctionnent automatiquement  en dehors de la volonté des gouvernementaux et leurs imaginations. Par exemple, la guerre est un élément vital pour l’ESTESMAR et personne ne peut s’en passer, même s’il y a un gouvernement contre la guerre. Le système concurrent sans guerre n’a pas de sens. Ce n’est pas pour rien que tous les gouvernements se prennent pour les défenseurs de la paix. Tous ces éléments existaient avant notre ère, ils n’ont pas changé et ne changeront pas tant qu’il y a l’ESTESMAR. Les exploiteurs dès le départ d’ESTESMAR, il y a plus de trente mille ans, se sont appropriés la Terre comme leur propriété par la force et ils se la partagent, ils fabriquent des frontières et pour tout cela les peuples sont massacrés, assassinés. Ils se sont distribués les mers, les terres, les ciels et maintenant les étoiles, les planètes. Les hommes doivent payer pour n’importe quoi. Rien n’appartient à personne même si parfois ils payent. Dès le moment où les ovules et les spermatozoïdes ont l’intention de se rencontrer, il faut payer. Chaque nouveau-né a une dette envers l’Etat et il doit payer. Pour la vie il faut payer. Pour sentir l’odeur de la patrie il faut payer.

     Quand les riches, les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques sauvent ou veulent sauver la nature, les animaux, aider les pauvres, les chômeurs ou les travailleurs, c’est pour l’ESTESMAR.

     Les exploiteurs attendent de leurs esclaves de travailler de façon sauvage et dure et de ne pas revendiquer. Ce n’est pas la rue qui décide, c’est le profit qui commande.

     Dans un tel système les êtres humains meurent pour rien ou pour une petite ou grosse erreur. Ou il s’effondre et tout s’écroule sur lui, ou il est  emprisonné ou il est pauvre ou il devient un parasite.

     Dans la société d’ESTESMAR, on ne jette pas simplement les animaux entre eux mais aussi les êtres humains, on les regarde faire, on en prend du plaisir et on gagne de l’argent.

     L’ESTESMAR est un système de consommation. C’est parce qu’on produit, construit et répare pour consommer et consommer toujours. C’est une forme de pillage et de vol. Les exploiteurs construisent de telle façon pour que vous soyez toujours obligés de les payer comme les chaussures jetables, les vêtements jetables et cetera tout en  détruisant la nature bien entendu. Il faut que vous achetiez plus souvent et plus cher. C’est le vol légal, pillage légal. Le perdant c’est la nature. C’est l’argent qui décide. On détruit, et on jette le lait ou  autres nourritures pour que leurs prix ne baissent pas. Ce n’est que du vol et du pillage. Par exemple si vous en achetez plus, on vous le vend moins cher pour que vous consommiez encore davantage. Les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques à chaque minute ou chaque seconde sont dans cette forme de pensée, c’est à dire comment gagner de plus en plus d’argent, de propriété et d’échange, d’en perdre le moins possible même avec n’importe quoi et de n’importe quelle façon ou forme. Ils ont des tas de centres de recherche pour faire ce qu’ils veulent. La santé humaine, celle de la nature, de la terre et des animaux n’a pas de sens pour les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques sauf s’il y a une forme de profit. En défendant les pauvres on peut gagner de l’argent, en défendant la nature on peut gagner de l’argent. La société d’ESTESMAR avec tous ces désordres a des ordres ou des règles, lois et données qui fonctionnent automatiquement.

     L’ESTESMAR est une sorte de maladie de société qui empêche et empêchera davantage le processus historique logique ou le développement et la croissance humaine. Dans l’ESTESMAR, tout le monde n’a pas le même droit de développement et de croissance, puisqu’ils font partie du droit inné, sa quantité étant réglée par le système biologique du corps humain. Mais dans la société c’est l’ESTESMAR qui décide.

     Dans la société d’ESTESMAR il n’y a pas d’égalité de travail, d’éducation, de sport, d’arts, de  nourriture, de  repos, d’air, d’eau, d’amour, du respect, de la vie et de la santé. C’est l’argent qui décide.

     Dans la société d’ESTESMAR, on condamne à l’inexistence ou on anéanti en quelques secondes les peuples, les animaux, les arbres, les plantes.

     Dans la société d’ESTESMAR, à cause de la guerre des riches on détruit les traces du passé organique et inorganique. Avec la croissance extrême d’ESTESMAR, les êtres humains, les plantes et les animaux disparaîtront sauf quelques micros organismes.

     Les êtres humains dans la société d’ESTESMAR ne sont que des numéros. Ceux-ci se portent sur leur carte d’identité (la chaîne d’esclavage) ou passeports ou autres papiers ou puces électroniques qui prouvent la dépendance ou l’appartenance à telle ou telle propriété (pays) précis et qu’il n’ont aucune relation avec leur droit inné.

     Résoudre les problèmes des trafics et l’accroissement des villes avec l’ESTESMAR est impossible parce que la société est basée sur celui-ci. Les gens se rassemblent là où ils gagnent ou peuvent gagner de l’argent où ils ont toutes les possibilités d’achats et de ventes. En réalité l’argent est comme le miel qui attire tous les insectes. C’est parce que le miel résout leur problème de droit inné humain, qu’il soit difficile à obtenir ou pas. C’est parce que l’argent est dieu  qu’il résout tous les problèmes des êtres humains et même les problèmes moraux.

     L’Etat (quelque soit sa forme et sous n’importe quel nom) n’est pas un organisme qui peut et veut détruire les crimes, les prostitutions, les drogues, les alcools et les malheurs du peuple… au contraire les Etats, les exploiteurs et les métaphysiques y vivent et y gagnent. Les gouvernementaux, les exploiteurs et les métaphysiques ne sont pas des organisateurs de créations d’emplois pas plus que n’importe quel entreprise privée, qui est pour le profit, et de toute façon leur structure ne leur permette pas. Les gouvernementaux, les exploiteurs et les métaphysiques parfois créent  la violence et  l’insécurité pour les profits ou pour justifier certains éléments. Les riches profitent des violences, des crimes et des criminels, qui sont protégés par les organismes légaux ou illégaux.

 

 

                         Vive l'Entraide, la Solidarité, la Cooperation
                                 Vive la Commune 
                                                         mehdi.shohrati@manifesteducommunisme.com