Mehdi SHOHRATI                                                                MANIFESTE 
                                                                                                                  
           Quand la Science prend position!                         COMMUNISME                                      Philosophie Scientifique
                     ACCUEIL      Les Infos Journalière  L'Hommage  En Persant       
   Sommaire
 
   Quel est le but?
   A propos du site
       Manifeste
           du
    Communisme
   La Dialectique
   La Science
   La Philosophie
  La Démocratie et les communistes
   La Démocratie
           ?

    M.C et M.P.C
           APE
 Fitichisme de Marchan..
      La Solidarité
   Crise Quelle Charme
 

                          LE GOUVERNEMENT 

 

     L’existence de l’argent, la propriété et l’échange, crée obligatoirement les classes sociales et les gouvernements.

     Le gouvernement, est constitué de :

          L’Etat, qui est formé de trois éléments pour gouverner et qui sont trois organes de l’Etat : * l’un crée ou trouve des lois ou des règles, des sous lois et décrets, des arrêtés  qui ne sont pas des règles et lois naturelles et scientifiques mais qui suintent de cerveaux humains, qui est le pouvoir législatif. * l’autre met en pratique, contrôle, oblige et fait respecter les lois, c’est le pouvoir exécutif. * Le troisième juge et justifie les lois, c’est le pouvoir juridictionnel. Ces trois organes sont liés les uns aux autres et la façon de les gérer est différente dans les gouvernements de chaque pays, même si l’un ou l’autre n’existe pas. le pouvoir législatif est un petit organe avec de grands pouvoirs. Les organes exécutif et juridictionnel sont colossaux et font respecter la loi, uniquement par leur  travail et sans réel pouvoir.

          Les administrations avec leur bureaucratie d’Etat (organe tentaculaire)  dirigent les gens vers les lois et avec les lois, comme les préfectures, les mairies, les associations, les métaphysiques, l’éducation, l’artistique dite culturelle et le système juridique.

     Les matraques (instruments de pression et de répression) d’Etat qui sont comme l’épée de Damoclès et qui obéissent aveuglément aux ordres et sans interrogation, (L’ESTESMAR impose), comme   les armées (de l’air, de terre et de mer), les polices (visibles et invisibles), les gendarmes, les gardiens, les surveillants, les prisons, les contrôleurs, les métaphysiques, les informateurs et la bouche de l’Etat qui sont les masses médias (les journaux, les livres, la télé, la radio, et tous les systèmes de communications), les mercenaires (ce sont les gens qui sont chargés de faire n’importe quel travail que l’Etat ne peut pas faire « les sales boulots ») et les espions avec des murs visibles et invisibles, des barbelés, des grilles et d’autres formes d’armes.

     L’Etat est un petit organe (en nombre) de gouvernement et ses fonctionnaires sont le plus grand organe tentaculaire (en nombre). Le pays est une très grande entreprise bien élaborée et la plus performante qui a le même fonctionnement qu’une entreprise. Un pays est une propriété qui appartient à certains riches et a donc besoin de dirigeants, de managers, de directeurs, de présidents, de chefs, de patrons, de salariés, d’esclaves et même de prosternés.

     Le gouvernement sans l’ESTESMAR, c’est à dire l’argent, la propriété et l’échange n’a pas de sens et n’existe pas.  Par contre, l’ESTESMAR sans un gouvernement ne peut mourir car il créera, dans une courte ou longue période, son propre gouvernement. L’ESTESMAR sans gouvernement, sans ses croissances et ses développements, serait désordonn et dérangé, Celui-ci est strictement lié à l’ESTESMAR. N’importe quel changement ou réforme, même la disparition de gouvernement, ne pourra détruire l’ESTESMAR. Le système de gouvernement dépend d’ESTESMAR.

     Il y a deux formes de gouvernements : Les gouvernements qui sont gérés directement par les exploiteurs et ceux gérés indirectement par les exploiteurs et par les administrations. Maintenant la majorité des Etats  sur Terre sont administrés indirectement par les exploiteurs. Ce sont des pions, directeurs, administrateurs et gérants des intérêts des exploiteurs (les riches). Dans les deux cas, l’Etat est l’organe dominant sur leur propriété qui est le pays, quelque soit la forme d’Etat : militaire, royaliste, républicain, fasciste et autres. La raison de la participation indirecte des exploiteurs au gouvernement est qu’ils ne soient pas directement visés ou accusés (ce qu’ils ont appris par expérience). Dans le passé, en général, les exploiteurs étaient directement au gouvernement. Ils incarnaient à la fois le législatif, l’exécutif et le juridictionnel. Ces empereurs avaient à la fois les pouvoirs matériels, c’est à dire l’argent, la propriété, l’échange et  immatériels, c’est à dire la métaphysique. L’empereur ou le roi incarnait tous ceux-ci. Ils étaient le roi des rois ou dieu des dieux, puissants et éternels. Après les querelles et les accrochages, les métaphysiques se sont séparées du gouvernement et ont pris des responsabilités dans l’ESTESMAR et gouvernement. Le dieu est devenu indépendant, intouchable et n’est pas palpable (le dieu des dieux qui était le roi ou l’empereur était touchable et palpable). Cette séparation était pour mieux dominer et gérer ce qu’ils ont compris avec l’expérience. Mais dans l’histoire, les clergés étaient toujours sous tutelles des exploiteurs si non les malheurs des dieux (l’argent) tombaient sur eux. Les clergés et les exploiteurs sont très liés, et l’un sans l’autre ne vivront pas longtemps. L’existence de l’un est l’existence de l’autre. Les exploiteurs se sont séparés du gouvernement pour qu’ils ne soient pas directement visés ou accusés par les révoltés des populations. Et l’Etat se sépara de l’empreur. Les gouvernements peuvent être changés ou réformés sans que cela ne pose des problèmes aux exploiteurs. Ils les utilisent et en profitent. Tous les exploiteurs veulent montrer que les gouvernements sont au-dessus d’eux pour se protéger mais ils tiennent la corde au cou des gouverneurs. La séparation entre les exploiteurs, les gouvernements et la religion a permis d’accélérer, de centraliser la croissance et le développement de l’ESTESMAR. Elle lui a donné plus de puissance et de capacité. Maintenant l’ESTESMAR est tellement puissant qu’il est capable d’anéantir des milliards d’êtres humains en quelques minutes ; il n’y a pas de dieu équivalent.

     L’explosion et la disparition des empires et des rois, avant et après notre ère, sont liées aux règles, lois et donnés de l’ESTESMAR, qui est la maladie de la société. Dans ces explosions et disparitions et leur réapparition (par les guerres) beaucoup de populations, d’êtres humains, ont été massacrés, assassinés, emprisonnés, torturés, pendus, déchirés, coupés, exilés… et les êtres humains ont survécu. Mais maintenant l’ESTESMAR est très très puissant et développé et petit à petit il ira vers sa phase d’explosion, avec les mêmes règles et lois (querelles) que dans le passé, mais cette fois il a des armes ultra destructives ou de destructions massives qui peuvent anéantir tous les êtres humains, ainsi que les animaux et les plantes. Les seuls survivants seront les microorganismes.

     Le gouvernement fonctionne de manière hiérarchique.

     Les règles, lois et données de la société fonctionnent de manières automatiques. Il y a deux éléments dans la société qui décident pour les êtres humains, l’un est l’ESTESMAR, avec ses règles, lois et données, l’autre c’est la nature de la biologie humaine qui est le droit inné et qui a ses propre règles, lois et données.

     Le gouvernement est un élément d’ESTESMAR.

     Le gouvernement a plusieurs caractéristiques :

          -Il empêche l’affrontement direct des populations contre les exploiteurs, ceux-ci sont toujours épargnés et cachent leurs problèmes sous l’enveloppe de l’Etat, celui-ci est responsable et s’il change ce sera mieux. L’Etat « gouvernement » n’est pas apparu pour donner les droits innés des êtres humains ou défendre les intérêts (droits innés) des travailleurs.

          -Il crée des nouvelles marchandises ou en trouve, les met sous sa tutelle même celles qui ne sont pas encore une marchandise, comme différentes formes d’impôts, d’assurances, de lotos, d’espaces, de temps. Toutes les nouvelles formes pour  trouver  l’argent, la propriété et l’échange même si elle n’existe pas.

          -Il donne les marchandises (une entreprise est une marchandise) aux exploiteurs qu’ils avaient déjà en leur possession ou qu’ils ont récupéré. C’est à dire qu’il les donne à leurs patrons, comme les forêts, mers, terres, l’air, les entreprises, les mines, les grottes, les tunnels, les ponts, les antiquités, les musés, les métaphysiques, les hôpitaux, les écoles, les universités et cetera, et cetera, et dans un futur proche les étoiles et les planètes. En sachant que les exploiteurs donnent quelques cadeaux aussi à leurs administrateurs, qui sont les gouverneurs.

          -Il crée des marchés ou bazars d’exploitation.

          -Il prend le rôle de courtier, agent de change, entremetteur, commissionnaire ou intermédiaire entre les exploiteurs. Il empêche que n’importe qui devienne le plus grand riche. Il gère la guerre entre les concurrents, crée aussi une forme de stabilité entre les exploiteurs. Il planifie et crée des lois et articles à ce propos.

          -Il n’y a rien qui passe sans l’accord ou la présence du gouvernement.

          -Il crée des lois, des décrets, des arrêtés, des ordres, des décisions, des oukases ou des diktats pour pouvoir gérer sa domination, créer une forme de stabilité entre les différentes classes et les concurrents, garder et surveiller la société d’ESTESMAR. La constitution est faite de lois sur la structure et le fonctionnement général de l’Etat et dominatio.

          -Il crée une atmosphère adaptée pour les exploiteurs afin qu’ils puissent bien exploiter, pour qu’il en gagne quelque chose et peuvent assumer et assurer les exploiteurs. Il faut savoir qu’il y a plus de cinquante pour cent des firmes de l’économie mondiale qui sont en possession de multinationales et le reste revient à l’Etat qui lui-même appartient aux plus grandes familles riches. Les quelques dizaines de ces firmes ont à elles seules un produit brut égal ou supérieur à celui de toutes les autres entreprises dite des pays les plus pauvres.

          - Il incite à la consommation et garde en circulation l’argent, la propriété et l’échange. En réalité il fait bouger l’ESTESMAR.

           - Il empêche que l’on devienne riche et aide à créer des exploités ou des pauvres. Les plus grands exploiteurs doivent être une petite petite minorité, puisque l’ESTESMAR l’impose, et cela doit toujours rester ainsi.

          - Il couvre et justifie facilement les guerres des exploiteurs au nom de la nation, des religions, du nationalisme, de la distinction raciale, de la démocratie, d’actions humanitaires, du droit de l’homme, pour la paix, les Nations Unies, la patrie et autres. Sans dire un mot sur la guerre des concurrents et les exploiteurs avec les populations. Ça n’existe pas une guerre sans les exploiteurs entre eux et avec le droit inné.

          -Il est le plus grand, le plus gigantesque et colossal de toutes les entreprises. C’est une entreprise où l’on ne voit pas très bien son patron qui est le plus grand des exploiteurs mais on voit leurs présidents, leurs directeurs, leurs gérants, leurs chefs et tous les supérieurs et même leurs subalternes. Dans le passé le ou les patrons étaient les rois ou les empereurs, maintenant, il y a des néo-empereurs qui sont les plus grands multinationaux toujours cachés au public. C’est eux qui décident pour leurs agents. La mairie est une entreprise dans l’enceinte du gouvernement. Comme les autres chefs, la mairie et la préfecture doivent avoir la cote auprès des exploiteurs, sinon ils auront des problèmes et ne vivront pas longtemps. Tous les phénomènes dans le système d’ESTESMAR dépendent strictement à ESTESMAR.

          - Il empêche les désordres dans les marchés et crée une forme d’harmonie entre les différents exploiteurs. Il tient et gère tous les marchés, les commerçants, les propriétés, les métaphysiques et bazars dans son territoire (propriété) avec des ficelles et des matraques.

          - Il empêche les moins riches et les salariés ou esclaves de se révolter contre les exploiteurs supérieurs, contre leurs dirigeants ou administrations et leurs administrateurs. Il nomme toutes les luttes sociales au nom de distinction social, nationalisme, patriotisme, chauvinisme, étranger, anti-social, religion, anti-démocratie et autre. Et puis il leur envoie les armes de la paix, les gardiens de la paix, les bénévoles. Il cache ainsi les exploiteurs qui puissent être visés par les populations. Il doit les défendre absolument, l’ESTESMAR  impose.

          -Il peut changer de forme, il est assez souple, mais les exploiteurs ne peuvent pas changer. On peut dire facilement qu’il faut changer le gouvernement sans savoir que celui-ci est un élément de l’ESTESMAR, et quel qu’il  soit,  l’ESTESMAR ne disparaît pas et la situation ne changera pas.

          - Il crée la frontière pour empêcher que les autres Etats ou les autres exploiteurs le dévorent. Il prend dans sa possession tous ceux qui seront découverts dans ses propriétés ou territoires. Il détient les esclaves très très aisés comme les savants, les techniciens, « les philosophes », les médecins, les écrivains, les professeurs, les artistes, les intellectuels avec de l’argent et des fichiers. Il tient la population avec des tas de fichiers informatiques, en papiers, magnétiques et aussi avec d’autres moyens tels que les cartes d’identités,  cartes de résidents, passeports, permission,  autorisation et autres.

          -Il peut prendre possession de toutes les propriétés, marchandises ou argent qui n’ont pas de propriétaire, que celui-ci a  perdu, qu’on lui a volé, ou que lui-même ait disparu. Ce que les exploiteurs ne peuvent pas faire directement ou facilement.

          - Il gagne et gère la prostitution, les cigarettes et cigares, les drogues, les alcools, les marchés noirs, les clandestins, les étrangers et autres.

     Les exploiteurs sont capables ainsi de gouverner les exploités (les êtres humains) et de dominer  les  animaux, les plantes ou la nature. La nation est la propriété la plus riche,  et appartient à des milliardaires, les autres ne sont que des esclaves ou des locataires qui pour y rester et l’utiliser payent.

     Le gouvernement sans ESTESMAR n’existe pas et n’a pas de sens. La nation ou la patrie sans exploiteurs non plus. Il n’y a aucun pays, nation ou patrie qui peut appartenir aux populations. Ce n’est pas pour rien qu’il faut durement travailler pour y vivre et payer pour tout. Ils n’ont pas le droit de toucher n’importe quoi qu’ils n’ont pas payé et encore, de plus il faut qu’ils payent les impôts (les chantages), les assurances et cetera. Si l’Etat les vole ainsi que les exploiteurs, eux ne doivent pas voler, pas une miette. Si l’Etat et les exploiteurs, les métaphysiques font pression, ils ne doivent pas se révolter et se plaindre. Si l’Etat et les métaphysiques et les exploiteurs leur mentent, eux ne doivent pas le faire, même si l’Etat les ruines, les anéantisses. Ils (les populations) doivent être sains, gentils, calmes, souriants et sages (purs esclaves et prosternés), propres (n’avoir aucune révolte contre eux) et obéissants. Telle que les exploiteurs, leurs clergés et leurs représentants leurs dictent depuis toujours. Sinon vous êtes ceci et cela. En réalité la patrie ou la nation c’est comme un KEBAB qui appartient aux exploiteurs et le peuple n’aurait  simplement que son odeur (la patrie), qu’il pourrait sentir, regarder, apprécier et avoir la jouissance sans toucher ni manger. De plus ils doivent mourir, se faire massacrer, se déchirer pour sa « dite » patrie, nation.

     La Terre, la Mer, les ciels et les extra-terrestres leurs appartiennent et ils écrasent les mouvements anti-exploiteurs et même les révoltes des petits exploiteurs, comme les petits commerçants. Les exploiteurs ont créé l’Etat pour faciliter et mieux exploiter. Les exploiteurs partagent l’espace temps et ils leur donnent un nom comme  patrie ou  patrimoine de l’humanité pour bien dominer. Le gouvernement sans ESTESMAR meurt tout seul. Les membres du gouvernement, président, directeur ou chef des exploiteurs ne sont que des pions. S’ils font une bêtise ou une erreur on les fait démissionner, on les renvoie, on leur impose des suicides ou ils disparaissent et cetera. Quand le gouvernement est capable contraindre certains exploiteurs, à ce moment là il défend les intérêts des autres exploiteurs. Les gouverneurs ne sont que leurs représentants. L’Etat sans les autres institutions ou administrations n’arrive pas à faire du bon travail et il est obligé de se changer. L’Etat a besoin des systèmes administratifs et bureaucratiques et des organes de domination, de frappe, de matraque et juridiques pour faire respecter et justifier son institution et ses lois. La constitution est faite pour l’ESTESMAR et ceux qui ne respecte pas les règles et lois des exploiteurs seront condamnés, emprisonnés et cetera, d’ailleurs le système juridique ne peut pas fonctionner sans les gardiens, les policiers, les informateurs, les contrôleurs, les prisons, les barbelés, les murs, la bureaucratie et autres visibles et invisibles.

     La bouche de l’ESTESMAR, c’est les masses médias et tous les systèmes de communications (radio,  télévision,  journaux,  magazines, livres,  tracts, l’informatique, les téléphones et autres systèmes de communications visibles ou invisibles). L’Etat, parfois, pour trouver le ou les bazars, les marchés et bien entendu les marchandises, crée des guerres donc des massacres, des sauvageries, des pillages, des assassinats, des tortures, des pressions, des répressions et autres contre les populations par la force et les mensonges, ou en rampant, c’est à dire en achetant les entreprises ou des propriétés jusqu’à ce qu’il  les absorbe complètement.

     Dans une société qui ne fonctionne que par l’argent, la propriété et l’échange, c’est celui, qui a le plus d’argent et bien sûr le propriétaire, qui décide. Celui qui en possède le plus peut faire et décider davantage, a plus de droit, de profit et de respect, il a plus « de lèches bottes » de prosternés et d’esclaves. Par contre celui qui en a peu  a moins de droit et celui qui n’a rien du tout alors tous les malheurs de dieu tombent sur lui.  Ceux qui se révoltent contre les riches, les propriétaires, les industriels, les patrons,  les chefs et autres voient alors l’épée de Damoclès tomber sur eux. La société d’ESTESMAR sans cette règle ne peut pas fonctionner.

     En détruisant le gouvernement ou que l’Etat  le réforme ou le change, l’ESTESMAR ne disparaîtra pas, il créera sa propre forme de gouvernement. Dans une société qui est basée sur la relation d’ESTESMAR, si un gouvernement n’est pas adapté et n’est pas d’accord avec l’ESTESMAR il disparaîtra tôt ou tard. Les gouverneurs doivent obéir aux exploiteurs et reconnaître l’exploitation de l’homme et la nature par l’homme. L’ESTESMAR pour diriger la population et  la garder en esclavage avec les chaînes, (les papiers d’identité) dans les poches, utilise différentes manières : par l’Etat, les lois, la constitution, la démocratie, les droits de l’homme et aussi par le système juridique…

     Il y a deux formes de mafia : celles qui sont légales et celles qui ne le sont pas. Celles qui sont légales, ce sont la famille des exploiteurs qui détiennent le gouvernement et ceux qui créent l’Etat dans l’Etat et qui est forcément illégale, ce sont les exploiteurs eux même. Par contre les mafias légales (les exploiteurs) ne sont pas forcément dans l’Etat, mais leurs pions, leurs présidents, leurs dirigeants, leurs gouverneurs, leurs représentants ou leurs esclaves qui touchent beaucoup d’argent.  Et ceux qui utilisent la légalité, qui pourtant sont illégales mais l’Etat en profite également, comme les sectes, les castes et certaines grandes religions. Les mafias (exploiteurs) légales ou illégales, métaphysiques ou non, massacrent, assassinent, torturent, pillent, volent, trichent, mentent, cachent et font disparaître les gens. 

     Quelque soit la forme, légale ou illégale, n’importe qui voulant les empêcher ou les contrarier, sera puni, disparaîtra, se suicidera, se marginalisera, sera torturé ou assassiné et cetera comme été ainsi.

     Il faut savoir que l’Etat et ses organes ne sont pas là pour donner le droit inné aux peuples. Ils ne sont pas apparus ou créés pour qu’ils assument le droit inné de l’être humain. Ils ne sont là que pour garder le système d’exploitation, l’ESTESMAR. L’Etat et ses organes ne sont pas des organismes scientifiques mais des profits. Ils ne fonctionnent également pas de façon scientifique, ils ne sont pas constitués de savants ou d’hommes qui connaissent les règles, lois et données scientifiques.

     La société humaine est l’un des organismes vivants la plus complexe du règne animal, qui est gérée par quelques exploiteurs et leurs représentants (l’Etat), qui n’ont pas fait de grandes études scientifiques, certains sont même des ignorants qui n’ont rien appris sauf l’argent, la propriété et l’échange. Et en plus ils détiennent beaucoup d’armes nucléaires, et d’autres armes « dites » sophistiquées, des armes chimiques, bactériologiques et des virus, des lasers et autres.

     Les organes d’informations comme les masses médias sont les bouches de l’ESTESMAR, ils nous font croire n’importe quoi et nous emmène n’importe où, ils veulent nous garder bien « dit» sages et esclaves. Ils font marcher les gens à leur manière.

     Il y a quelques éléments de droit inné qui sont strictement vitaux dans une période très courte et les autres dans une période plus longue. L’air est un élément de droit inné et son besoin vital ne dépasse pas quelques dizaines de secondes. L’eau est un élément de droit inné, son besoin vital ne dépasse pas quelques demi- journées. La nourriture est un élément de droit inné, son besoin vital ne dépasse pas quelques jours.  Le système de déjection qui est un élément de droit inné ne connaît pas d’autre temps que le sien. Faire l’amour qui est un élément de droit inné ne connaît pas d’autre temps que le sien. Dans l’histoire de l’humanité, quand les gouvernements, les religions, les sectes et les autres exploiteurs se sont penchés sur le droit inné des êtres vivants, comme l’homme, et passent des lois sur leur « gratuité » sans aucune contre partie, ni condition cela n’existe pas et n’existera pas. Une nation ou une société riche et les autres pauvres ne peuvent pas vivre ainsi longtemps. Dans la société d’ESTESMAR la caractéristique de voleur est précisée par le système lui même. Et les voleurs (les riches, ceux qui ont plus que leur droit inné) condamnent les autres comme des voleurs. Les exploiteurs, les gouvernements et les métaphysiques ne donnent pas les droits innés des êtres humains, quelque soit leurs couleurs, leurs odeurs et leurs formes et là où ils sont, en plus ils empêchent toutes formes d’actions pour trouver ou se procurer leurs droits innés sauf par l’ESTESMAR. Dans ce système le voleur c’est celui qui lutte pour son droit inné et pas celui qui a plus et même beaucoup plus que son droit inné. Les offres caritatives ne sont là que pour calmer les affamés et pas pour donner leurs droits innés. Pourquoi faut-il payer pour un besoin qui est en dehors de notre volonté ? L’Etat et ses organes (ses tentacules) sont créés pour que les Amoureux, les affamés, les sans abris ou les malheureux de droits innés ne dépassent pas les bornes, sinon ils seront maudits par les dieux. Et si quelqu’un ne respecte pas la constitution, les lois, les articles et les arrêts de l’ESTESMAR (les exploiteurs, l’Etat, ses organes, ses matraques et les métaphysiques) l’épée de Damoclès s’abattra sur lui, et il sera entouré de barbelés visibles et invisibles. Où et quand dans l’histoire de l’humanité la police et l’armée (comme un organisme) ont défendu les droits innés des affamés, les malheureux de l’amour, les travailleurs, les sans abris, les sans Amours et les pauvres ou même les aident, les écoutent, se mettent de leur côté et les défendent. S’il y a une révolte pour le pain ou l’Amour, on lui envoie toutes les armés avec des armes, les policiers ou « dit » gardiens de la paix, les informateurs, les informations, les vigiles, les métaphysiques, les espions, les contrôleurs, les prisons, les barbelés et les murs visibles et invisibles, tous les organes d’administrations et bureaucratiques. Cela peut même aller jusqu’aux armes nucléaires, biologiques, chimiques, bactériologiques, virus, lasers et cetera.

     Quelle est la relation entre les armes nucléaires et les affamés, les pauvres ou les Amoureux ? C’est l’ESTESMAR.

     Les armes ne sont que pour les exploiteurs,  les autres ne sont que les prosternés.

     La nature a assez de règles, lois et données et ajouter des règles et lois qui suintent de cerveaux vides de ces exploiteurs,  des gouvernements et des métaphysiques ce n’est que déranger celles de la nature et ne laissera pas les êtres humains en sécurité. Dans cette situation ce n’est pas la nature qui est perdante mais bien les êtres humains. Ces exploiteurs, leurs gouvernements et les métaphysiques acceptent ou presque le droit de l’homme, mais ils n’acceptent pas le droit inné et même la maladie qui est un élément naturel et cela nous arrive sans le vouloir, il faut que cela soit gratuit et sans contre partie, ni condition, pour toute l’humanité et quelque soit ses couleurs, ses odeurs et ses formes. L’homme paye à la fois pour ce qu’il n’avait pas fait et aussi pour ce qu’il avait fait.

     Ceux qui ont voulu ou veulent défendre les gens ou les peuples sont ou étaient assassinés, massacrés, torturés, renversés et cetera.

     La dépendance de l’être humain à, la Terre est une dépendance naturelle, cela fait partie de notre organisme, mais pourquoi certains doivent avoir des milliers d’hectares et les autres n’ont pas de place pour marcher, dormir, se reposer ou faire l’Amour et en plus il faut se déplacer avec les néo-chaînes (les papiers, autorisations, passeports, cartes d’identité et autres) le pire, c’est qu’il faut les payer.

     Les changements et déplacements des membres de l’Etat et les autres administrations par des élections, superficielles et imposées, ne changent en rien le système (relation) d’ESTESMAR. Ce sont les exploiteurs qui précisent et dictent et non pas les populations. Ils désignent les représentants d’ESTESMAR, puis on vous demande de choisir et de voter pour les différents mandataires des partis, des organisations. Tout cela se passe sous le contrôle des exploiteurs et de leurs constitutions et lois depuis des millions d’années et ils le font croire aux peuples. Dans ce système, c’est celui qui a plus d’argent et de propriété qui décide et non pas les gouvernementaux et les métaphysiques. Pourtant ils font des élections. Les gouvernements sous les forces et pressions des peuples se réforment ou se changent mais ils ne veulent pas et ne peuvent pas détruire ou même contrarier l’ESTESMAR, sinon ils seront punis. Le gouvernement est un élément de l’ESTESMAR. C’est l’ESTESMAR qui a créé des milliers de tentacules comme toutes les administrations et la bureaucratie pour pouvoir dominer les peuples et les faire marcher à leurs manières, de les garder aveugles et ignorants. Les exploiteurs ont des tas d’organisations et de parties avec différentes couleurs, formes et odeurs et puis font admettre leurs démocraties. Dans un tel système, même pour être élu, il faut payer et il faut être riche. Même les ouvriers ou les travailleurs ne peuvent ni changer l’ESTESMAR  ni rester ouvriers ou travailleurs puisque c’est le système d’ESTESMAR qui décide. Les mouvements communistes l’ont bien prouvé.

     Dans le système (relation) d’ESTESMAR les tribunaux font leur égalité, droit et justice avec les règles et lois des exploiteurs.  Parfois ils font comme s’ils utilisent vraiment l’égalité et la justice. Ces tribunaux, juges et avocats ne s’intéressent jamais à la liberté et l’égalité de droit inné ou les droits innés des travailleurs, des affamés, des pauvres ou des amoureux, puisqu’ils travaillent pour l’ESTESMAR. C’est intéressant de savoir que certains exploiteurs se sont nommés les représentants des pauvres, des affamés et même des sans abris et ont créé des organismes pour eux pour qu’ils restent ainsi et pour toujours sinon l’organisme disparaîtrait. Et puis cela calme les populations et les malheureux. Tous ces tribunaux sont sous la vigilance des exploiteurs, l’ESTESMAR. Dans une société qui est pleines de maladies à cause d’ESTESMAR, les tribunaux font l’égalité et le respect sans penser à régler le problème. Le système juridique est une grande entreprise et fonctionne comme un commerce.

     Salaire est un élément de l’ESTESMAR bien entendu.

     Les exploiteurs peuvent se montrer sous n’importe quels formes ou visages ce ne sont que les dictateurs sauvages d’ESTESMAR contre les gens, la nature et les animaux. Les représentants essentiels de l’ESTESMAR sont les exploiteurs (les bourgeois, les riches, les royalistes, les rois, les nobles, les patriciens, les monarques, les aristocrates, les oligarchies, les commerçants, les propriétaires terriens et autres, les capitalistes, les multinationales, les compagnies, les savants riches médecins, professeurs, techniciens, les artistes riches, et les métaphysiques les chefs et les dirigeants des religions des sectes, les voyants, les sorciers, les gouvernementaux et les fonctionnaires), ils ont tous plus que leurs droits innés.

     Dans cette société, comme ils disent, les civilisés, modernes, les mondes libres, les démocraties, les pays des droits de l’hommes avec tous les lois et  arrêts, les sous lois et décrets étranges et bizarres, n’en ont pas assez et en manquent  toujours, même si ceux-ci ne marchent pas vraiment. En réalité, dans une société malade, les lois ne peuvent pas fonctionner de façon normale. Même avec les forces armées ou militaires, les maintiens de l’ordre, les bureaux, les prisons, les espions, les barbelés et cetera ce n’est pas possible et cela ne fonctionne pas. Les lois qui sortent des cerveaux humains ont besoin bien entendu de forces et de l’épée de Damoclès. Par contre les lois de la nature n’ont pas besoin des forces, des matraques et autres. Lorsque le corps humain est malade, toutes ses lois et ses règles ne fonctionnent pas normalement.

     Dans cette société, malgré toutes les lois il y a des injustices, de l’inégalité et du non respect, on ne peut pas facilement se plaindre car il faut connaître les règles et lois des exploiteurs,  cette plainte doit être dans le cadre des règles et lois en vigueur de plus il faut avoir de l’argent et même beaucoup d’argent.

     Dans cette société, il y a beaucoup d’innocents que l’on  jette en prison, on les condamne à mort et sans pitié, tant que l’ESTESMAR existe cela subsistera, par contre dans cette même société il y a des assassins et des tortionnaires qui sont libres et qui font n’importe quelles vilenies comme les gouvernements des pays riches et à la tête les Américains, les occidentaux et les autres.

     Dans cette société, les avocats, les juges, les magistrats et les autres ne sont pas là pour vous mais pour votre argent. De même que pour les médecins, les riches ont plus d’un médecin contrairement aux pauvres qui n’en ont même pas un. Le malade riche ne va pas chez un médecin mais le contraire. Un pauvre ne doit  pas simplement aller chez le médecin mais en plus il perd beaucoup de temps. Les médecins sont comme les commerçants et fonctionnent de la même manière. C’est l’ESTESMAR qui décide. Il est rare que les médecins et les juges vont vers les affamés, les sans abris ou les pauvres et les exploités et défendent leurs droits innés.

     Dans un tel système on invente de gros mensonges et on les impose aux peuples de telle façon que les êtres humains auront du mal à trouver la vérité, de plus  les exploiteurs empêchent qu’elle soit révélée.

     L’homme créa l’ESTESMAR et lui est devenu étranger.

     Tous les gouvernements savaient et savent toujours que dans la société il y a des classes sociales, des riches et des pauvres depuis des siècles avant notre ère et pourquoi ils n’ont jamais résolu le problème. Ce système a besoin également de chômeurs, de sans abris, de pauvres, d’exploités, d’affamés et de malheureux,  l’Etat ou le gouvernement ne peut pas résoudre ces problèmes parce que sa structure ne le permet pas. Puisque le gouvernement est une donnée d’ESTESMAR. Pourtant les êtres humains sont allés loin dans l’infiniment petit et l’infiniment grand et ils ont construit les armes ultra sophistiquées avec de jolis visages et de jolis noms, mais ils sont incapables de résoudre les propres problèmes de la société humaine. C’est parce que l’ESTESMAR décide. Il a toujours empêché de résoudre le problème par les gouvernements et les exploiteurs et bien sûr par les métaphysiques. Tant qu’ESTESMAR est vivant, il empêchera toutes les tentatives pour détruire les classes sociales comme il a fait depuis bien avant notre ère. Personne n’a le droit de toucher l’ESTESMAR car il est capable d’anéantir toute l’humanité et il le refera peut être puisqu’il l’a déjà fait plusieurs fois dans l’histoire. Il est tout puissant, capable et sans pitié. Et quand il tombe sur une population alors là, même les pierres pleurent. Les exploiteurs pour  plus de domination, d’expansion et le maintien d’ESTESMAR ainsi que sa centralisation ont besoin et créent les forces armées, les polices, les gardiens, les vigiles et autres.

     Chaque exploiteur avec n’importe quel capital (la propriété et l’argent),  a besoin de les diriger ou de les gouverner. C’est à dire, pour la croissance, le développement et la centralisation de ses capitaux, il a besoin de dirigeants, de gouvernements, de chefs et autres. Même un pauvre qui a très très peu d’argent et de propriété (minime soit-il) et éventuellement une marchandise qui peut être n’importe quoi, est obligé de les diriger, les protéger, les compter, les calculer, les analyser, les centraliser et les surveiller, c’est lui même qui s’en occupe comme un petit commerçant ou une entreprise ou plutôt une petite propriété. L’existence d’un gouvernement arrange et faciliter leur tâche pour que les propriétés soient en sécurité. L’un des rôles de l’Etat est d’assurer les entreprises (petites ou grandes) de vols, de casses, de la nature, de leur donner la sécurité et de les défendre. Mais l’Etat protège (entre les concurrents) celui qui a le plus (l’argent et propriété) parce qu’il veut également gagner plus comme n’importe quelle entreprise. Et quant le capital ou la propriété et l’argent sont plus grands le propriétaire est obligé de séparer les responsabilités et de leur payer. La forme de capital (l’argent et la propriété) agit sur la forme de gouvernement. Si l’entreprise est très petite, comme un petit magasin, lui seul la fait fonctionner par rapport à sa croissance et son développement prend un, deux ou plus de salariés. C’est lui même qui dirige l’entreprise. Sinon sa famille (les adultes et les enfants) et ses amis participent et il profite de la gratuité des forces ou plutôt des marchandises, s’il est encore plus grand, alors il prend un ou des chefs, managers, responsables, gestionnaires, patrons, dirigeants, gouvernants, directeurs, directeurs généraux, plus de salariés, la création des organisations, un ou des surveillants, des gardiens, des vigiles, des esclaves, des informateurs,  un ou des métaphysiques, un ou des juges. La propriété, l’argent sont sacrés pour leurs propriétaires, les exploiteurs. L’argent, la propriété et l’échange ont besoin obligatoirement de quelqu’un qui dirige, décide, exécute, fait la justice, surveille, aide, centralise, compte, calcule, cherche et informe. Dès que le capital est grand ou très grand, ils donnent et partagent plus de responsabilités mais avec leurs règles. Les plus grands exploiteurs détiennent le gouvernement ou il crée l’Etat à l’intérieur de l’Etat, comme on dit « la mafia ». L’Etat est aussi une forme de mafia. De toute façon c’est l’ESTESMAR qui décide des formes d’organisations. Dans la société d’exploitation d’ESTESMAR ou des classes, un gouvernement est obligatoire et les exploiteurs pour obtenir cet organisme font la concurrence. L‘Etat accélère, croît, développe, sauve, surveille et protège la situation de ces exploiteurs dits « famille » qui le tienne. La guerre, entre les concurrents  ou plutôt entre les différentes familles des exploiteurs ou des oppresseurs, pour obtenir l’Etat ou créer un Etat  faisait et fait des ravages. L’Etat doit obligatoirement appartenir à une famille des exploiteurs et  pas plus. L’ESTESMAR est très flexible et prend forme par rapport à l’argent et la propriété dit le capital. Avant les empereurs ou les rois (les plus grands propriétaires) dirigeaient directement mais maintenant ce sont les néo-empereurs ou les néo-rois (que ce soit les rois avec la couronne ou sans couronne). Les empereurs et les rois d’aujourd’hui  sont les propriétaires des grandes compagnies internationales ou les multinationales impérialistes. Ces néo-empereurs ont besoin de l’Etat et de ses administrations. Les exploiteurs ont besoin de forces à la fois pour voler et empêcher qu’on les vole.

     Pour être exploiteur, on n’a pas forcément besoin de la connaissance scientifique ni de la force physique, il faut simplement connaître un peu  le système (relation) de commerce et certaines règles d’ESTESMAR, c’est à dire la vente, l’achat,   l’échange, la concurrence , la demande et l’offre et la direction. Mais surtout savoir (le minimum) mentir, cacher, dérober,  escroquer, tricher, finasser et savoir écraser les autres. Le système d’ESTESMAR facilite ces caractéristiques, sinon demander de l’argent pour le droit inné ce n’est que du vol et de l’escroquerie puisque la dépendance du ventre aux nourritures est une dépendance naturelle.

     Les exploiteurs, les gouverneurs et les métaphysiques (en individu) n’ont pas plus de force que les autres et surtout ils n’ont pas et même pas du tout de connaissances scientifiques. Parfois ils sont vraiment illettrés, ignorants et ce sont eux qui décident, dominent pour le genre humain et la nature. Et c’est eux même qui détiennent toutes formes d’arme ultra sophistiquées et joliment décorées. Et en plus ils dominent, détiennent et gouvernent sur les savants, les philosophes, les médecins, les techniciens, les mathématiciens, les biologistes, les chimistes, les physiciens, les sportives et les artistes. Cela existe depuis plus de trente mille ans.         

     Politique : c’est l’ensemble de réactions pour développer, croître et centraliser l’ESTESMAR. La réalité n’a pas de sens politique et n’est pas politique, par contre la base importante de la politique c’est le mensonge, la tricherie et la tromperie même si on ne le voit pas à cause de ce système. La politique c’est comment vendre et acheter, voler, mentir, dominer, et la manière de prendre les gens pour des imbéciles. La politique est l’ensemble de décisions prises par les chefs, patrons, gouverneurs ou propriétaires pour améliorer, accroître, développer, étendre et centraliser l’entreprise ou la propriété. La politique comme la métaphysique n’est pas scientifique mais elle peut utiliser les règles et lois de la science comme font les exploiteurs (les chefs des entreprises ou les commerçants et les propriétaires), les gouverneurs (les chefs d’Etats) et les métaphysiques. Dire la vérité est très dangereuse pour la santé d’ESTESMAR. L’activité politique n’a rien avoir avec la connaissance scientifique et n’a aucune relation avec elle. La politique est un élément d’ESTESMAR.

     Ces exploiteurs, leurs gouvernements et les métaphysiques se considèrent comme les propriétaires absolus de la Terre, du temps et de l’espace et se permettent de créer et inventer des lois pour le droit inné et pour la nature. 

     Les gouvernements Américains, occidentaux et les autres ont assassiné et assassinent, ont massacré et massacrent les gens au nom de démocratie, droit de l’homme, Nation Unie, aide humanitaire, religion, ethnie, croix rouge et les sauveurs pour justifier leurs actes.

     Face aux communistes, les exploiteurs, les gouvernements et les métaphysiques s’unissent. L’ESTESMAR n’accepte rien d’autre que lui. N’importe qui ou n’importe quoi sera sévèrement réprimé comme le font les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques. Ces oppresseurs là ont massacré, pillé, torturé, humilié, sali depuis plus de trente mille ans et le font toujours. Les savants, les braves gens, les défenseurs de droit inné et de la nature ou physique (matérialiste), puis les communistes ne les acceptaient  et ne les acceptent pas. Les exploiteurs sont également sauvages envers les autres concurrents, l’ESTESMAR l’impose.

     Les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques n’ont pas de connaissances scientifiques, de plus ils n’ont pas le temps (ou jamais eu le temps) d’apprendre ou d’étudier, ne voulaient et ne veulent pas apprendre ou à connaître et ce sont eux  qui nous dominent et nous gouvernent.

     Les exploiteurs, de n’importe quelle forme qu’ils soient :

          Ont des esclaves qui travaillent pour eux.

          Font des activités commerciales (échanges), sont propriétaires et ont de l’argent.

          Ont des organes dirigeants, juridiques et exécutifs.

          Dominent et exploitent les peuples et exercent des chantages et imposent des taxes.

          Mentent, cachent, volent (légalement ou illégalement), trichent et trompent même un peu  (visibles ou invisibles) et prennent les gens pour des imbéciles. Ils sont obligés de le faire, c’est l’ESTESMAR qui décide.

          Font n’importe quoi pour l’argent, la propriété et l’échange. Les exploiteurs qui détiennent le gouvernement ont plus de possibilité. Ils font leur travail plus facilement et gagnent davantage, ils sont à l’abri des soulèvements et des révoltes. Ce que l’Etat peut faire pour les exploiteurs aucun organisme n’est capable de le faire.

     La base ou structure de la vente est le mensonge et le vol. Celui qui ment, triche, trompe, vole sans pitié avance et progresse plus vite dans l’ESTESMAR, il est un homme et il est plus vénéré, par contre celui qui veut être plus réaliste,  gentil,  aimable, sain,  propre,  scientifique,  physique,  humaniste,  naturel,  matérialiste est plus perdant. Cette règle existe dans tous les domaines de société qui est crée par l’ESTESMAR, de cette manière même pour avoir un compagnon, une amie il faut mentir, tricher et « raconter des salades ».


 

                         Vive l'Entraide, la Solidarité, la Cooperation
                                 Vive la Commune 
                                                         mehdi.shohrati@manifesteducommunisme.com