Mehdi SHOHRATI                                                                MANIFESTE 
                                                                                                                  
           Quand la Science prend position!                         COMMUNISME                                      Philosophie Scientifique
                     ACCUEIL      Les Infos Journalière  L'Hommage  En Persant       
   Sommaire
 
   Quel est le but?
   A propos du site
       Manifeste
           du
    Communisme
   La Dialectique
   La Science
   La Philosophie
  La Démocratie et les communistes
   La Démocratie
           ?

    M.C et M.P.C
           APE
 Fitichisme de Marchan..
      La Solidarité
   Crise Quelle Charme
 

                                        La maladie

 

     Chaque organisme vivant a une période historique et logique c’est-à-dire dialectique, et si cette période est barrée par un phénomène ou un élément, il pose des problèmes pour cet organisme. Dans certain cas il peut tuer l’organisme. Alors on l’appelle la maladie.

     Tous les organismes vivants contractent les maladies. La maladie utilise les règles, lois et données des contraires de la philosophie.

     Il y a deux sortes de maladie :

          -L’une, est un phénomène ou élément qui rentre à l’intérieur de l’organisme et crée des problèmes pour l’organisme: comme les microbes, les champignons, virus ou même la drogue.

          -L’autre, est un phénomène ou élément à l’intérieur de l’organisme qui crée des problèmes dans le processus historique et logique de l’organisme : comme les maladies héréditaires ou le cancer.

     (Précisons qu’ici  on parle de maladie en tant qu’élément de la philosophie, si ce n’est pas le cas, pour plus d’information, il faut consulter la science biologie).

     La maladie est un phénomène naturel  en dehors de la volonté humaine. Mais l’homme avec la connaissance scientifique est capable de mettre des barrières devant celles-ci pour les rendre inefficace et les empêcher de créer des problèmes. La valorisation des maladies par l’argent est incompréhensive pour l’existence. L’homme n’a jamais voulut ou ne veut pas être malade pour qu’il soit obligé de payer. La maladie est un élément naturel, en dehors de la volonté humaine.

     La société est tellement pourrie et absurde qu’il  la valorise. La maladie est une donnée philosophique.

     Pour guérir la maladie il faut des règles, lois et données qui ne sont pas sans méthode, temps et espace, qui sont  dialectique.

     La maladie est une réalité en dehors du cerveau humain  qui a ses propres règles, lois et données. La société est constituée d’individus vivants qui ont une relation dialectique entre eux, c’est un organisme vivant  et donc ils attrapent  la maladie.

     Dans la société (dans la nature  bien entendu), la relation entre les individus est basée sur leur droit inné. La société qui est un organisme vivant a une période historique – logique que la maladie peut raccourcir et peut également   détruire. Alors  que la relation entre les êtres humains est basée sur un phénomène étrange de droit inné qui est L’ESTESMAR (l’argent, la propriété et l’échange). C’est un élément qui empêche le processus naturel de la société humaine.

     L’ESTESMAR est une maladie de la société qui existe dans la relation humaine. La croissance de cette maladie mettra fin à l’être humain et à beaucoup d’animaux et de plantes. Sauf si on empêche cette maladie. L’ESTESMAR qui est apparu par relation entre les êtres humains, est devenu étrange envers lui, il le domine et a pris l’homme comme esclave. La drogue également change la relation entre les cellules et crée une barrière devant le processus historique et logique de l’organisme. L’ESTESMAR comme la drogue n’a aucune relation avec le droit inné. L’ESTESMAR se nourrit du droit inné, c’est-à-dire pour le droit inné il faut contracter l’ESTESMAR.

     Cette maladie a sa propre règle, loi et donnée et fonctionne de manière automatique.

(Répétons que cette maladie aboutie à la disparition des êtres humains).

     La guérison de la maladie de société a des règles, lois et données et utilise les règles, lois et données dialectiques.

     Donc chaque organisme vivant mute et évolue, et en d’autres termes, a un processus dialectique ou historique logique. Les éléments intérieurs ou extérieurs empêchent ce processus qu’on appelle la maladie. La maladie n’est pas le droit inné parce qu’il n’a pas un rôle de croissance et de développement pour l’homme. Elle a simplement un rôle important dans le processus de séparation et de décomposition, elle accélère ce processus et cette accélération aboutie plus vite à la mort.

     Chaque phénomène a une période historique et logique. On a dit que l’organisme vivant a aussi  une période historique et logique,  ainsi que le virus, la bactérie  et cetera… La rencontre ou la confrontation entre deux phénomènes ou éléments qui ont chacun leur propre processus historique logique crée une situation particulière qui utilise les règles, lois et données dialectiques des contraires et non pas des polarités  (voir les contraires et les polarités dans ce manifeste de communisme).

     Il est important  d’ajouter que l’homme ou plutôt la société humaine détient des quantités d’armes, atomiques, lasers, biologiques, bactériologiques, virus et  autres.  Ils utilisent également les êtres vivants comme cobaye.  Ces armes  ont déjà été utilisé et continueront à être employées parce qu’elles sont faites pour cela.

 

                         Vive l'Entraide, la Solidarité, la Cooperation
                                 Vive la Commune 
                                                         mehdi.shohrati@manifesteducommunisme.com