Mehdi SHOHRATI                                                                MANIFESTE 
                                                                                                                  
           Quand la Science prend position!                         COMMUNISME                                      Philosophie Scientifique
                     ACCUEIL      Les Infos Journalière  L'Hommage  En Persant       
   Sommaire
 
   Quel est le but?
   A propos du site
       Manifeste
           du
    Communisme
   La Dialectique
   La Science
   La Philosophie
  La Démocratie et les communistes
   La Démocratie
           ?

    M.C et M.P.C
           APE
 Fitichisme de Marchan..
      La Solidarité
   Crise Quelle Charme
 

                        LA PATRIE OU LA NATION

 

     C’est intéressant de savoir que dans la société d’ESTESMAR une grande majorité d’êtres humains est prête à se donner la mort pour leur patrie. Pourtant, ni la patrie, ni la nation, ni le pays ne leur appartiennent, mais dépendent plutôt des plus grands exploiteurs (par rapport à la propriété et l’argent). Les personnes ne possèdent rien car tout revient aux monopoles, aux plus grands banquiers, industriels, aux propriétaires terriens, aux impérialistes (les néo-empereurs) ou aux capitalistes. En d’autres termes, tout appartient à ESTESMAR et à rien d’autre. Qu’ils soient  soldats (êtres humains robotisés et programmés pour « la défense ») qui se battent pour la dite  patrie ou nation sans savoir qu’ils n’en ont pas, ils ne sont que les esclaves des exploiteurs, qu’ils soient travailleurs, ouvriers, intellectuels, savants ou  jeunes, qui pensent avoir une patrie et en sont fiers, qui se tuent et assassinent pour elle, on a l’impression qu’ils ne savent pas que rien ne leur appartient même pas eux mêmes. Il faut dire aux êtres humains que si leur patrie leur appartient, pourquoi ne peuvent-ils pas faire ce qu’ils veulent pour leurs droits innés et qu’ils doivent le faire sous surveillance de l’Etat et de ses administrations avec les lois des exploiteurs, c’est à dire l’ESTESMAR. Vous êtes libres d’être des moutons (ce que vous êtes) et faire machinalement ce que vous faites. Vous devez être des êtres robotisés (ce que vous êtes). Vous êtes libres si vous ne touchez pas l’ESTESMAR, et que vous ne luttez pas contre lui. La majorité ne sait pas que toutes les frontières des nations ou des patries ne sont que les délimitations d’ESTESMAR. Les exploiteurs tissent leurs frontières autour de leurs propriétés,  leur donnent un nom et quand cela dépasse une certaine dimension ils l’appellent pays ou nation. Ils disent que vous êtes les meilleurs et que vous n’avez pas le droit d’en sortir, qu’il faut toujours payer. Vous devrez payer avec de l’argent, de la propriété, votre corps, votre âme, votre amour et vos sentiments également. Sans savoir que dans le monde entier (la Terre) les êtres humains ne sont pas très différents entre eux et qu’une frontière pour la nature est incompréhensible. En réalité les exploiteurs se sont appropriés les terres qui sont la nation (la patrie) et les êtres humains y sont prisonniers. Les grilles, les murs et les barbelés de cette prison (la patrie ou la nation) sont beaucoup plus hauts, beaucoup plus forts et beaucoup plus puissants que les prisons, de plus ils sont invisibles. Il faut toujours se présenter aux différentes administrations et payer pour avoir toute autorisation. Les êtres humains sont tous ensorcelés par l’ESTESMAR. Ils sont devenus des êtres robotisés ou informatisés qui fonctionnent par une programmation ou un logiciel d’ESTESMAR. Les aisés sont contents ainsi. En réalité les exploiteurs profitent de l’ignorance, du manque de connaissance et d’information des hommes, ils leur mentent et les gardent facilement en esclavage. Bien sûr ce sont des seigneurs… pas vous. Ils vous accrochent et fixent des chaînes d’esclaves (les cartes et les papiers d’identité, les passeports et autres éléments de reconnaissance). Pour les gouvernements, les exploiteurs et les prisons (les pays, les Nations ou les Patries) même pour l’air, pour vivre, pour se reposer, pour l’eau, pour la nourriture, pour dormir, pour se loger, pour rester, pour partir, pour l’Amour pour tout cela et le reste, il faut payer (quelque soit la patrie). Par contre si vous ne payez pas, alors là, même la patrie ne vous appartient pas, sauf si vous avez le pouvoir d’acheter votre prison (la terre appartenant aux exploiteurs) de toute façon, vous ne serez jamais tranquilles avec l’ESTESMAR et vous êtes toujours sous surveillance. Ce n’est pas simplement les riches qui surveillent les pauvres, avec des tas d’appareils et d’administrations mais ils doivent savoir qu’ils sont et seront toujours surveillés par les pauvres, et ne les laisseront jamais, jamais tranquilles.

     Dans la patrie il faut obligatoirement  circuler ou vivre avec les papiers, les cartes ou d’autres éléments de reconnaissance pour que l’on puisse vous contrôler tout le temps, par toutes les administrations, et on vous surveille toujours, ce n’est qu’une prison et  pour en sortir il faut payer et  vous rentrez dans une autre prison qu’il faut payer et payer toujours. La patrie prend les gens pour des imbéciles. Les armés, les policiers, les gardiens de la paix, les espions, les informateurs, les contrôleurs, tous les genres d’administrations, les métaphysiques et les masses médias vous surveillent pour que vous, les compatriotes ne bougiez pas sinon vous deviendriez anti-patrie ou anti-nation. La patrie c’est chaque maison, chaque chambre ou pièce qui se ferme par des murs, des portes, des tas de clés et cadenas visibles et invisibles, où tout le monde a peur, déteste autrui, s’épie et prend l’autre pour un voleur qui veut le détruire. Quand les exploiteurs et les gouvernementaux parlent de la patrie, cela veut dire leur propriété ou leur capital et rien d’autre. Vous, vous n’êtes que leurs esclaves qui vivent sur leur territoire. L’ESTESMAR sépare les êtres humains par la forme, la couleur, l’odeur, la nation, la ville, la région, le voisinage et les monte les uns contre les autres. L’ESTESMAR rend les gens froids.

     Les exploiteurs et leurs représentants (les gouvernements) par la voie des masses médias et des systèmes de communications, informent en justifiant que les gens se battent pour leur patrie, leurs religions, leurs cultures, et si quelque part il y a la guerre c’est entre les religions, les nationalismes, les racismes et cetera, comme cela a toujours été.

     Il faut se demander quand, dans l’histoire du genre humain, la nation ou la patrie a donné et donne des intérêts (le droit inné) aux peuples ou aux êtres humains, sauf l’ESTESMAR. Quand dans l’histoire de l’humanité, a-t-on vu ou voit-on que les religions ou plutôt les métaphysiques résolvent ou donnent les droits innés aux êtres vivants, sauf l’ESTESMAR. La fortune des métaphysiques comme les autres exploiteurs est colossale et elle fonctionne comme des entreprises.

     Dans la société d’ESTESMAR n’importe quoi se vend et s’achète c’est cela la patrie. Les compatriotes qui volent d’autres compatriotes, c’est cela la patrie. Un voleur, un assassin, un tortionnaire et un compatriote sont plus respectés qu’un brave étranger. C’est parce qu’ils ne sont pas compatriotes (l’esclave des exploiteurs de la patrie). C’est cela la patrie. On vous donne la patrie, bien entendu, tant que vous n’êtes pas contre les exploiteurs ou l’ESTESMAR et leur représentants, c’est à dire les gouvernements, ou les métaphysiques et que vous ne vous révoltiez pas contre eux, que vous ne les touchiez pas sinon vous seriez ou deviendriez anti- patrie et vous seriez maudit par les dieux. Ces compatriotes qui mentent à leurs compatriotes, qui les escroquent, pillent, emprisonnent, torturent, massacrent, alors là, la patrie ne sert à rien. Elle n’est pas pour vous  sauf son parfum.

     Une société qui est basée sur l’ESTESMAR, même un ami ou quelqu’un de sa famille peut trahir et mentir, piller, voler et cetera.

     Dans cette patrie, il ne faut pas simplement payer les impôts mais pour n’importe quel désir vous devez payer des impôts et assurances (autre forme de chantage ou de vol). Ce sont les gouverneurs compatriotes qui imposent les impôts et assurances aux compatriotes. En réalité vous êtes les esclaves, propriété des exploiteurs. Ce sont les exploiteurs d’une région qui vous donnent la patrie, vous en êtes très fiers mais vous êtes ensorcelés. Ils vous enchaînent et ne veulent pas que vous apparteniez aux autres exploiteurs. La patrie appartient aux exploiteurs, ils peuvent la vendre ou l’acheter avec des produits dérivés et  même avec ses esclaves.

     Les hommes : vous avez la patrie et  vous en êtes fiers, vous l’aimez et  vous la prenez pour la liberté, vous mourez pour elle et  vous avez donné beaucoup de morts, vous êtes prêts pour mourir et vous devenez martyrs de la patrie. Mais en réalité vous entretenez leurs patries, elles ne vous appartiennent pas mais appartiennent aux exploiteurs. Pour vivre dans cette patrie qui n’a jamais été à vous et ne le sera jamais, il faut porter des tas de chaînes d’esclavage (papiers, cartes d’identité, passeport et autres autorisations, assurances et numéros qui sont liés à des tas d’organisations hiérarchiques et bureaucratiques) et puis il faut payer les impôts (taxe, redevance, TVA, charges et cetera)  et même payer pour un abri et si vous protestez, on vous envoie des amendes, des administrations, des contrôleurs, des policiers et des juges et on vous met en prison. Sinon vous êtes étranger et vous n’avez pas le droit de rester dans votre « dite » patrie. Et puis les lois, les règles et les arrêtés ont été faits pour et le sont toujours, par les exploiteurs. C’est cela la patrie qui fonctionne avec toutes sortes de secrets d’Etat et cetera. Cette patrie que vous adorez et pour laquelle vous pouvez mourir, vous ment, vous trompe et vous vole toujours. Elle est égoïste et froide et n’aime pas la pression de la rue. C’est ça la patrie qui n’est pas à vous. Et pour n’importe quoi, il faut payer et vous, vous l’entretenez là ou vous êtes nés. Pour les routes, l’eau, l’air il faut payer. Pour la beauté de la nature il faut payer.  Pour construire il faut payer. Pour le près et  le loin il faut payer. Pour cultiver il faut payer. Pour avoir une compagne il faut payer. Pour se marier et divorcer, il faut payer. Pour avoir des enfants et pour eux il faut payer. Pour mourir il faut payer. Pour aimer il faut payer. Pour rire et pleurer il faut payer. Pour la gentillesse et le respect il faut payer. Pour les méchants il faut payer. Pour les erreurs il faut bien payer. Pour avoir peur il faut payer. Pour être égoïste et marginal il faut payer. Pour les escrocs et les charlatans il faut payer et cetera. Si non ce n’est pas votre patrie. Et même si vous payez, elle ne vous appartient pas, simplement on vous laisse soit disant tranquille. 

     Cette terre qui est votre patrie et qui contient pas mal de patrimoines de l’humanité, vous n’avez même pas le droit d’avoir la pensée libre et le choix dans la beauté de la nature, là où que vous soyez. Les patrimoines de l’humanité ne sont pas là pour vous puisque on ne vous considère pas comme un être humain. Il faut payer et en plus vous devrez mourir pour les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques. Et il faut aller dans l’armée puisque vous êtes les propriétés ou esclaves des exploiteurs. On vous a donné la patrie pour que ses exploiteurs vous exploitent et par nationalisme gagnent beaucoup d’argent. Et vous simplement vous mourez et  vous la portez sur votre dos. Comme l’âne bien sage avec la corde, marcher là où ils disent et vous devez le faire. Quelle liberté, égalité et choix devez-vous avoir ?

     Pays ou nation est un élément d’ESTESMAR. Les êtres humains, les animaux et les végétaux qui sont à l’intérieur de celui-ci sont des esclaves et doivent tous payer, c’est tout. Vous pensez que dans votre patrie (en réalité, ce n’est qu’une grande prison qui a été construite par les exploiteurs, qui se sont partagés la Terre entière, qui ont pris la propriété sous leur domination et vous ont donné la patrie) vous êtes libre, vous voulez la liberté et l’Amour ? Il faut se demander quel Amour et quelle liberté ! Libre de ne pas mourir de faim,  de ne pas être au chômage, de travailler dur comme une machine, de ne pas être malheureux et d’avoir un ou une amie ? Mais il faut tout payer. Est ce que vous êtes libre d’aller là où vous voulez, de dormir, respirer à l’endroit où les hommes et les femmes s’aiment et se rendent compte de la beauté de la nature, de l’amour, de parler de la nature et de la société et avoir du plaisir ? bien sûr que non. La patrie c’est là où il n’y a pas de confiance, où on ne vous respecte pas, où il n’y a pas de sécurité avec des tas de lois et où il y a de la drogue, de la prostitution, où il n’y a pas d’égalité, de  joie, de vie et d’amour. C’est cela la patrie de l’argent, de la propriété et de l’échange, c’est à dire l’ESTESMAR, en plus tout le monde attend que la chance frappe à sa porte.

     Dans la patrie, les hommes se respectent difficilement sauf avec l’argent. La patrie (tous les centres d’Etat, ses administrations,  bazars ou marchés, les commerçants, les vendeurs, les propriétaires, les chefs, les patrons, les organisations privées, les métaphysiques) pille, vole les compatriotes et  parfois  le font ouvertement. Bien entendu pour les travailleurs ou les pauvres la patrie n’existe pas et ne sert absolument à rien, à rien du tout. Un esclave est un esclave partout, les exploiteurs, eux seuls, ont leur patrie (propriété) et ne veulent pas la perdre. Vous, vous n’êtes que des marchandises pour les exploiteurs dans leurs propriétés, et vous faites partie de leur patrie. Il faut que vous fassiez l’armée et mourir pour eux et pour tous ceux qui vous le demandent car leur propriété ou capital a besoin de gardiens pour pouvoir progresser. L’ESTESMAR décide pour tous vos éléments de droit inné, pour manger, pour boire, respirer, dormir, faire l’amour et cetera, et cetera. Certains des exploiteurs croient que le monde leur appartient et les autres ne sont que les esclaves. Sans imaginer que la Terre ou plutôt le temps et l’espace n’appartient à personne, quelque soit sa forme, sa couleur, personne n’a le droit de les priver, de les diviser, de les distribuer ou de les changer en propriété. De quel droit certains enlèvent les terres et les rendent privés, celles-ci ne sont pas des propriétés, les nourritures, l’eau et l’air  ne le sont pas non plus. Les travailleurs ou les pauvres qu’ils soient étrangers ou «de la patrie» ou «national» pour vivre n’importe où sur Terre doivent payer et souffrir pour travailler. Pour qu’ils ne soient pas mal vus ou au chômage il faut qu’ils fassent n’importe quoi pour avoir de l’argent pour acheter ou louer une maison ou vivre dans les bidonvilles, pour acheter à manger, acheter  l’air, payer les impôts et les assurances. Pour circuler ou se déplacer n’importe où sur Terre il faut toutes sortes de papiers, carte d’identité, document, autorisation, il faut payer, mais avec quel argent, celui que les exploiteurs leur donnent ?

     Dans la société d’ESTESMAR rien n’appartient à personne sauf si vous payez, même si vous êtes propriétaire quoi que. Les exploiteurs ont créé l’Etat pour gérer et diriger leurs propriétés, les forces armées et de sécurité, d’ordre, de défense, du maintien de la paix, de contrôle, de jugement, de communication et de métaphysique sont seulement là pour garder, surveiller, aider, dominer et croître les propriétés des exploiteurs, et non pour aider les chômeurs, les pauvres, les sans abris, les affamés, les amoureux, les malheureux, les travailleurs, les tres humains tout court. Sinon défendre la patrie et prendre les autres pour des ennemis est complètement absurde. Et puis quand ont-ils aidé les affamés, les sans abris, les pauvres ou les travailleurs dans l’histoire de l’humanité pour qu’ils le fassent maintenant. Vous-même, pour avoir un peu plus, vous manifestez, vous vous révoltez ou vous faites les grèves et pourtant on ne vous écoute pas pour autant, on ne vous donne rien et ils prennent ailleurs. Est-ce que les exploiteurs pour leur capital ou pour un peu plus font la grève ? bien sûr que non. Eux, par contre toujours pour leurs intérêts ou pour leur droit à la propriété perdu, viennent avec les forces de l’ordre, de sécurité et de défense, de jugement et de métaphysique, des tas d’administrations, de système de communication, d’information, de contrôle avec des tueries, massacres, tortures, pillages, escroqueries et cetera et le font toujours. La Terre n’est pas à vous, ne soyez pas fier de votre patrie puisqu’elle appartient aux riches, aux exploiteurs. Si quelqu’un proteste, qu’il ne soit pas d’accord et qu’il veut le montrer, on lui envoie les forces de sécurité c’est à dire les policiers et  la défense, c’est à dire les armées de terre, de mer, de l’air, les gardiens de la paix, les gendarmes, les mercenaires, les informateurs, les espions et des tas de sortes d’armes de guerre et de combat (les exploiteurs disent toujours « défensive », pour les actions humanitaires, les patrimoines de l’humanité, les nations unies, la croix rouge, les droits de l’homme, la patrie, la démocratie, pour dieu, les médecins du monde, pour les ressortissants et les organisations mondiales de la santé …), et les autres armes bizarres (les administrations et bureaucraties, les organes judiciaires et métaphysiques, les contrôleurs avec les masses médias ou système de communication et d’informations). Tout cela pour détruire quiconque bouge et dit le contraire. Ils sont là pour détruire vos ras-le-bol, pour vous garder en esclave,  soumis, dépendant, ensorcelé, prosterné et dominé et parfois on vous donne la possibilité d’hurler pour vous défouler, pour bien respecter la démocratie.

     Vous les êtres humains vous n’êtes rien ni dans votre patrie comme on dit, ni à l’étranger qui appartient aux autres exploiteurs. En réalité la relation entre les êtres humains est basée sur l’argent, la propriété et l’échange c’est à dire l’ESTESMAR, c’est ainsi partout sur cette petite Terre. Les exploiteurs  vous donnent (en parole) la patrie pour que vous soyez ensorcelés, prosternés et morts pour les exploiteurs, et pour aider à grossir, grandir et croître les intérêts de ceux-ci et faire progresser l’ESTESMAR. Ils ont fait la terre de telle sorte qu’il faut circuler sur les chemins déjà tracés et qu’ils précisent toujours avec leurs règlements, leurs autorisations et leurs lois, et si vous déviez un peu à gauche ou un peu à droite vous serez dans les propriétés des autres et  l’épée de Damoclès tombera sur vous avec tous les malheurs. Vous n’avez pas le droit (les droits des exploiteurs) de dormir, de faire l’amour ou de vous reposer et cetera là où vous voulez. Pour rendre votre environnement plus joli (pour les cerveaux humains) ou plus sale il faut payer. On détruit les forêts et les animaux et à leur place on plante des parcs, grands ou petits et pour cela on vous demande de payer et il faut payer. Pour vivre et mourir dans la patrie on demande de l’argent. De toute façon dans le système d’ESTESMAR on dépense plus pour les morts que pour les vivants. Ces drapeaux dont vous êtes fiers ne sont qu’un signe précis des exploiteurs. Le drapeau est un élément ou un signe des exploiteurs d’une nation (la propriété) ou d’une grande entreprise ou d’un monopole. Ils (les exploiteurs) s’échangent entre eux les pays, les religions, gagnent de l’argent et vous vous ne gagnez que la mort, les malheurs pour défendre la patrie et les croyances. Les guerres entre les pays ou entre les religions n’est en réalité que des guerres entre les exploiteurs, c’est toujours ainsi, il n’y a pas de changement dans la situation des compatriotes. Dans l’histoire, ce n’est pas pour rien qu’il y avait toujours les riches et les pauvres.

     Et tant que vous existerez, vous les affamés du monde, il y aura toujours les riches ou les exploiteurs.

     Les exploiteurs vous font croire aux droits de l’homme, aux nations unies, aux démocraties, aux actions humanitaires, aux patrimoines de l’humanité, aux patries et aux religions pour que vous les défendiez, sinon vous serez des traîtres à la patrie (la propriété) des exploiteurs. Eux, les exploiteurs, vous veulent du bien et non pas votre liberté, égalité, solidarité et amitié. Bien sûr il ne faut pas dépasser les bornes en dehors du cadre précisé par les exploiteurs, les gouvernements et les métaphysiques.

     Un arbre vivant vaut plus que tous les diamants, l’or, l’argent, et autres pierres ou matières précieuses de tous les univers. Un arbre vivant c’est la vie et notre existence en dépend et non pas des pierres ou matières précieuses. Pour quelque pierres ou matières dites précieuses que vous  portez chez vous ou sur votre corps, les exploiteurs polluent et détruisent la nature, les nappes et les rivières d’eau douce, l’air et la Terre. Ils ont creusé des cratères pour quelques pierres et vous aussi vous êtes complices de la destruction de la nature. Les exploiteurs détruisent toujours et davantage et avec votre participation et complicité. Certains animaux et plantes, rares ou non ont disparu pour toujours juste pour quelque matières précieuses ou pour les exploiteurs.

                 Vous êtes maudits par les dieux !

     Il faut savoir que des milliers d’hectares de terre ont été transformés en culture de produits toxiques comme les drogues (cigare, cigarette, alcool, opium, hachisch, cannabis, café et autres)  avec cela ils assassinent les êtres humains et détruisent la nature.

     Les hommes, vous êtes fiers de votre passé dit «votre pays» qui appartient aux exploiteurs et qui leur appartiendra toujours. Vous n’étiez, n’êtes et ne serez jamais dans aucun endroit de cette propriété. De toute façon l’histoire de chaque pays n’est que l’histoire tragique de l’homme et ne peut l’être sans tragédie. Tant que l’ESTESMAR vivra il y en aura toujours. Ces êtres humains qui sont fiers de leurs empires, de leurs rois ou des exploiteurs de leurs patries, sans le savoir, approuvent les massacres, assassinats, pillages, vols, tueries, tortures, la disparition des peuples et des tribus et la destruction des monuments historiques, des preuves et des traces de notre passé naturel et social et des forêts, des animaux et des végétaux et ceux qui le font toujours se trompent. Pourtant dans les écoles on apprend avec fierté ces assassinats et massacres,  on y parle de la beauté, de leurs fêtes et de leurs  «conquêtes» pour garder les gens imbéciles et ignorants. Les exploiteurs sont maintenant ensorcelés par la beauté et la finesse de leurs bombes atomiques, hydrogènes, thermonucléaires, à neutrons, chirurgicales, chimiques, bactériologiques, virus, à laser et les armes dites conventionnelles ou non. Eux ne peuvent pas vivre sans garder les êtres humains en esclavage.

     Vous devez être affamés, au chômage, malheureux, sans abri pour que les exploiteurs, les riches, les bourgeois, les gouvernements et les métaphysiques soient en vie. Vous devez être exploités, pauvres et prosternés pour qu’ils vivent aisément, tranquillement et qu’ils fassent des fêtes.

     Ces exploiteurs, ces riches là ont même créé les organisations ou les administrations pour vous défendre. Mais ils ne sont pas prêts à vous donner ou plutôt ils ne sont pas faits pour vous donner votre droit inné, et s’ils le font ils n’ont pas de raison d’être. De toute façon, vous, les affamés ou pauvres tant qu’il y a des riches , vous devrez être affamés, esclaves, pauvres, exploités, travailleurs et sans abri qui n’ont rien ou presque rien,  tant que vous existerez les exploiteurs ou les riches existeront toujours.

     C’est intéressant et très absurde que les êtres humains même pour la maladie, qui est un élément en dehors de sa volonté humaine, c’est à dire un élément naturel car les êtres humains n’ont ni l’intention, ni la volonté d’êtres malades, il faut qu’ils payent. Est-ce que la maladie est dans la volonté humaine pour qu’ils doivent payer ? Pourquoi, pour les éléments naturels qui sont en dehors de la volonté humaine, doivent-ils le faire? Comment les êtres humains se permettent de demander, de prendre de l’argent ou de payer ou de donner de l’argent ? Ils ne doivent pas, simplement pour des causes naturelles, payer les médecins mais en plus il faut payer  l’Etat avec différents impôts et assurances. L’homme pour ce qu’il n’a pas fait doit souffrir. Est-ce avant la naissance que l’on nous a demandé pourquoi  doit-on venir au monde pour un droit inné qui est en dehors de notre volonté, devons-nous souffrir, assassiner, massacrer, torturer et être prisonnier, être dans l’incertitude, aller d’un bureau à un autre, d’avoir la pression, d’être opprimé, ne pas être respecté, être malheureux, de sentir des forces sur le dos et l’épée de Damoclès, chercher toujours son amour et autre. Un enfant n’est pas encore né qu’il doit déjà aux riches.

     Les plus grands destructeurs de la nature ce sont les exploiteurs, les gouvernements et les métaphysiques qui dérangent complètement les êtres vivants, ils ne payent pas à la nature et en plus ils les changent selon leurs envies qui jaillissent de leur cerveaux.

     Dans la société d’ESTESMAR, ce n’est pas simplement la nature qui nous  «condamne» aux maladies et à la mort mais aussi les exploiteurs, les gouvernements, et les métaphysiques et  dans tous les cas il faut payer, pas à la nature mais à l’homme. C’est absurde.

     Les enfants adorent le pain, bien sûr les êtres humains sont naturellement dépendants aux pains. Pourquoi faut-il avoir  différentes sortes de pain et de prix avec une sorte de blé ? Pourtant dans la nature il y en a de différents mais ils ne sont pas classer ni pour les riches ni pour les pauvres. Pour que les riches consomment du bon pain et du mauvais  pour ceux qui n’ont pas d’argent. Pourquoi faut-il payer pour le pain ? Les classifications de la société entre les riches, ceux qui en ont, et les pauvres, ceux qui n’en ont pas ou presque pas, transforment la nature de la même façon. Les meilleurs laits, viandes, légumes, airs, eaux, espace, temps, animaux, arbres, plantes et autres appartiennent à ceux qui payent et payent plus, les autres doivent consommer ou utiliser les mauvais ou les plus que mauvais. L’adoration des enfants envers le pain, le lait et les autres produits, ne vient pas de leur volonté, ni qu’ils soient obligés de les payer. Pour que les enfants de riches mangent et mangent bien, les enfants de pauvres mangent  mal ou presque rien. Là où il y a des enfants qui n’ont rien à manger ou à boire et qui en meurent, chez les riches il y a des chiens et des chats riches, sans penser qu’il y a des animaux pauvres, affamés et en voie de disparition sauf dans les zoos, les parcs touristiques ou privés, quoi que. On laisse pourrir et on  jette lait, viande, légume et autres mais ils ne sont et ne seront jamais prêt à les donner à vous les affamés car il faut payer. Les exploiteurs polluent l’air, l’eau douce et la terre mais les affams courent toujours.

     La dépendance de l’être vivant aux pains (représentatif) n’est pas de sa volonté et de sa possibilité mais naturelle (les règles,  lois et données lui imposent). Pourquoi faut-il payer pour quelque chose qu’il n’a pas fait et n’a pas commis ? Pourquoi  faut-il avoir du mauvais pain ? L’homme sans pain ne peut pas vivre. Ceux qui consomment les meilleurs pains sont une minorité qui a de quoi payer sinon la majorité consomme des pains qui ont des produits chimiques et des poudres ( ?) blanches. Ce sont des pains de consommation c’est à dire qu’il faut toujours consommer donc toujours payer. Ce sont des produits qui servent à vendre et pas pour la santé, la croissance et le développement des enfants ou des personnes. Les exploiteurs font avaler des nourritures qui ont juste du goût, de la couleur, de même odeur, que cela se digère facilement et bien, et qui n’ont pas de valeurs nutritionnelles normales pour les cellules du corps, qui calment simplement le ventre mais pas le cerveau. Dans la société d’ESTESMAR il faut toujours une majorité affamée pour qu’une minorité soit exploiteur avec le « ventre plein ». S’il n’y a pas d’affamés il n’y aura pas non plus d’exploiteurs.

     La société qui est basée sur l’ESTESMAR c’est à dire l’argent, la propriété et l’échange (commerce) crée différentes formes, quantités et qualités de nourritures non pas pour la santé mais uniquement pour l’ESTESMAR. Pour lui, ils détruisent également la nature et si vous voulez une bonne et jolie nature il faut payer et si vous la voulez davantage jolie, plus vraie et plus variée, il faut bien entendu payer plus. Les bonnes nourritures ne sont que pour les riches, et pour ceux qui ont de l’argent, et les mauvaises nourritures pour les pauvres, ceux qui n’ont rien du tout de toute façon leur place est dans la terre. Par rapport à l’argent que vous payez, vous aurez différentes qualités de produits. Ceux qui n’ont rien doivent manger des produits les plus sales, pas complets ou plus chimiques. Même les meilleurs eaux qui ne sont pas du tout polluées sont pour ceux qui ont l’argent, et ceux qui n’en ont pas  doivent boire les polluées remplies de calcaire,  de nitrates et autres matières impropres à la santé (les exploiteurs le font exprès). Les majorités, qui n’ont pas ou presque pas d’argent, tombent plus souvent malades, n’ont pas assez de possibilités et font s’enrichir  les médecins, les Etats, les autres exploiteurs et les métaphysiques. Les médecins commerciaux sont contents lorsque vous tombez malade, ils adorent  la fin de l’automne, l’hiver et le début du printemps car ce sont les saisons où les enfants tombent le plus souvent malades. Avec votre maladie ils sont heureux et gagnent plus d’argent, bien sûr c’est l’ESTESMAR qui décide. La société d’ESTESMAR rend votre vie plus courte avec les nourritures de mauvaise qualité (même si le pourcentage de vie est plus amélioré). Ceux qui n’ont pas d’argent meurent plus vite, les autres vivent plus longtemps, parce qu’ils respirent de l’air plus pur, boivent de l’eau et mangent de la nourriture plus saine, font plus souvent l’amour, sont moins stressés, les médecins vont chez eux plus souvent et ils ont la possibilité de tout faire. Mais vous, vous êtes maudits par les dieux. Bien entendu ceux qui mangent la viande remplie d’hormones avec des animaux mal formés, avec des légumes aux pesticides, des O.G.M et d’autres produits chimiques ne peuvent pas être en bonne santé, que ce soit au niveau physique, moral ou biologique. Les nourritures saines apportent la santé, les meilleures joies, biens êtres, bonheurs, plaisirs et gaietés.

     Pourquoi certains êtres humains doivent payer pour quelque chose où ils n’y sont pour rien ? Pour vivre et pour mourir il faut payer. Pour la nourriture que leur corps leur impose, ils doivent payer et cetera. Pourquoi le genre humain doit être dépendant à un élément étrange et étranger comme l’argent ou plutôt l’ESTESMAR.

     Comme vous le savez, avec l’argent on peut acheter ou vendre n’importe quoi même les choses qui ne rentrent pas dans votre imagination, ni dans vos rêves, ni dans votre pensée. Dans la société d’ESTESMAR, c’est lui qui donne des ordres. Les règles, lois et données d’ESTESMAR fonctionnent de manière automatique, il est en dehors des possibilités des exploiteurs, des gouvernementaux et des métaphysiques, personne ne peut l’en empêcher. Les gouvernements sont des éléments d’ESTESMAR lui même. C’est la raison pour laquelle ils ne peuvent rien faire.

     Dans l’ESTESMAR, vous êtes respecté si vous avez de l’argent et de la propriété. Vous êtes envié si vous leur procurez des profits, C’est à dire si vous servez à quelque chose (ESTESMAR). Vous êtes aimez si vous avez de l’argent et de la propriété et cetera.

     La patrie ressemble au KEBAB, son odeur appartient au peuple et le KEBAB, lui-même, aux exploiteurs.

 

 

                         Vive l'Entraide, la Solidarité, la Cooperation
                                 Vive la Commune 
                                                         mehdi.shohrati@manifesteducommunisme.com