Mehdi SHOHRATI                                                                MANIFESTE 
                                                                                                                  
           Quand la Science prend position!                         COMMUNISME                                      Philosophie Scientifique
                     ACCUEIL      Les Infos Journalière  L'Hommage  En Persant       
   Sommaire
 
   Quel est le but?
   A propos du site
       Manifeste
           du
    Communisme
   La Dialectique
   La Science
   La Philosophie
  La Démocratie et les communistes
   La Démocratie
           ?

    M.C et M.P.C
           APE
 Fitichisme de Marchan..
      La Solidarité
   Crise Quelle Charme
 

 

                                         LES POINTS DIVERS

 

Les points divers constituent des éléments non classés:

* Dans quelle période de l’histoire de l’humanité un gouvernement était fait pour les affamés, les sans abris, les amoureux, les pauvres ou les travailleurs. Si dans l’histoire, pour une raison quelconque, il a prêté un intérêt aux travailleurs,  cela n’a pas duré longtemps. Un tel gouvernement a eu lieu (les pays dits socialistes ou communistes), pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, et n’a pas vécu plus de quelques dizaines d’années et puis a presque disparu.

Dans quelle période de l’histoire de l’humanité vous avez vu ou entendu que les forces de défense, de l’ordre et de sécurité défendent les affamés, les pauvres, les sans abris ou les exploités, sauf quelques groupuscules. Ces forces là sont apparues pour que les affamés, les exploités ou les pauvres ne dévorent pas les riches et les exploiteurs.

* Il y a la possibilité que certaines populations soient nées par un père et une mère, une mère avec son fils, un père et sa fille ou bien un frère et une sœur ou même par une femme et un homme de familles différentes et qui après la relation sexuelle est resté au sein de la famille. Parce que les guerres, les massacres, les pillages, les sauvageries et les tortures des êtres humains par les empires, les rois ou les chefs (les exploiteurs les envoyaient partout) et les métaphysiques  les imposaient ainsi. Les femmes étaient les esclaves des hommes (et dans certains cas, elles le sont toujours), les gens fuyaient partout et se cachaient parfois très loin de leur région. La relation sexuelle est un besoin naturel, nécessaire et vital. L’homme automatiquement (la nature impose, c’est à dire les règles, lois et données de la nature) donne l’importance à ses descendants. Donc, il y a cette possibilité qu’à cette époque, les populations (certaines bien sûr) soient les descendants d’un couple. Par contre, il y avait aussi des populations ou des tribus qui ont disparu à cause de cette maladie de la société qui est l’ESTESMAR. Il faut ajouter qu’en même temps que l’homme (dit homme sapiens), il existait d’autres humanoïdes, par contre il n’en reste que quelques squelettes. Les guerres actuelles et futures feront disparaître toutes les autres traces existantes. Les armes actuelles ne laissent rien en bon état. On peut dire que certains de ces humanoïdes ont disparu à cause de cette maladie de la société. L’homme a joué un rôle important dans cette disparition à cause d’ESTESMAR, bien entendu pour les phénomènes sociaux, on ne peut pas avoir de preuve chimique, physique ou biologique. La société n’est pas concrète mais abstraite, mais on peut trouver ses règles, lois et données, bien sûr scientifiquement.

* Conclusion :

Est-ce que l’homme est capable de détruire l’ESTESMAR ?

A cette question, il n’y a pas une réponse facile. Deux phénomènes jouent des rôles importants. L’un, c’est la possibilité et la capacité de croissance et de développement d’ESTESMAR et l’autre la possibilité et la capacité de l’homme ou plutt la science ou la connaissance scientifique. Il faut ajouter qu’ESTESMAR s’est extrêmement développé et s’est accru. Aucune société humaine sur la Terre ne fonctionne sans ESTESMAR et est incapable de faire autrement puisqu’elle est dépendante de lui. L’ESTESMAR s’est approprié tous les domaines imaginables et inimaginables. La connaissance scientifique de l’homme est plus importante que dans le passé et les mouvements communistes ont montré que c’était possible de changer celle-ci, scientifiquement bien sûr. 

D’un côté, la connaissance et plus de connaissance scientifique, donne un espoir à l’homme et ouvre les portes du futur. De l‘autre côté, l’ESTESMAR avec des tas de forces, de capacités et de puissances, avec des tas de formes d’armes étranges, des tas d’organisations visibles et invisibles et cetera, met l’homme dans un état de peur, de terreur, de torture, de destruction et ferme toutes les portes avec des tas de clés, de serrures, de murs, de barbelés et cetera. Les exploiteurs ou plutôt l’ESTESMAR ne permet à personne de faire quoi que ce soit contre lui. Que ce soit la science, la nature ou non. Par contre rien ne peut empêcher l’homme, la science ou la nature de détruire la maladie de la société, sauf si l’homme est détruit à jamais et dans ce cas  l’ESTESMAR n’existera pas non plus.

De toute façon, si on ne  guérit pas la société, avec les armes ultra destructibles ils sont capable de détruire toutes les humanités c’est imminent et sûr.  Surtout, les guerres dites  première et deuxième guerre mondiale se reproduiront. La lutte contre les règles, lois et données de la société et du communisme ne résoudra rien sauf la destruction totale de l’humanité. Comme on dit,  il ne faut jamais tirer sur le soleil. La création des grandes et colossales civilisations en présence des exploités, des affamés, des sans abris, des malheureux de l’amour qui se massacrent pour une goutte d’eau ou un morceau de pain, est simplement absurde, même si une météorite tombe, elle est vulnérable. 

Ne pas aider ses semblables ne  changera rien si la Terre entière disparaît, ce n’est pas important pour l’existence.  La Terre, avec tous ses cris, tous ses malheurs et tous ses massacres dans l’immensité de l’existence, ne compte pas plus qu’une poussière.

Les savants, les artistes, les médecins, les techniciens, les philosophes, les chimistes, les physiciens, les biologistes, les mathématiciens et cetera doivent savoir qu’ils ne peuvent pas dormir tranquillement au chaud, à l’aise et aisés et avoir toutes les possibilités du confort, là où les autres, même pour respirer, pour un morceau de pain ou un mot ou une phrase, sont enfermés, torturés, massacrés et assassinés. La maladie de la société ne vous laisse pas tranquille et ne vous laissera jamais tranquille, comme il ne vous a jamais laissé tranquille.

Vous (les artistes, les savants, les philosophes, les intellectuelles etc.…) dites que vous n’y êtes pour rien, pour justifier vos actes (arrogants)  alors que vous êtes maudits par les dieux de ne pas  participer à la résolution des inégalités et à la liberté dans la société ou la résolution logique de la société vous détruira également. Dans ce cas l’égoïsme est absurde. De toute façon, la société ne vous laissera pas tranquille là où vous voulez être aisés et riches et les autres affamés et malheureux.

Pour sauver la nature, il faut d’abord sauver les êtres humains. Là où les êtres humains meurent de faim ou de soif, de l’amour ou de la mort pour la liberté, le respect mutuel et l’égalité, la destruction de la terre entière n’est pas importante. Là où les êtres humains, pour quelques phrases, sont assassinés, massacrés, torturés, pillés et volés, la destruction de la terre entière n’est pas importante. Là où les êtres humains sont pauvres, sans toit, malheureux et exploités à fond, qu’ils hurlent et pleurent, la destruction de la nature, des animaux ou même de la terre entière n’est rien de tout.

Dans la société d’ESTESMAR les êtres humains vivent chaque jour dans la peur du chômage, du travail inutile, trop de travail, les pressions, le stress, les dominations, les ordres, les forces, les inégalités de tous genres, les injustices et cetera, et cetera.

* Le gouvernement (l’Etat, les administrations, les forces de l’ordre, de sécurité, de défense, le système juridique etc.…) et les métaphysiques sont apparus et ne sont que pour l’ESTESMAR, c’est à dire l’argent, la propriété et l’échange et non pas pour le ventre affamé, la liberté, l’égalité et le respect humain et même pas pour le travail ou l’amour, l’amitié, la solidarité et la beauté de la vie. Ils ne défendent jamais les affamés et les sans abris. Ils ne défendent pas la science, l’homme ou les travailleurs. Puisqu’ils ne sont pas nés pour cela mais pour l’ESTESMAR. Ils ne défendront jamais les sans abris et ceux qui n’ont rien ou presque. Puisqu’ils ne sont pas apparus pour eux.

Ils (les gouvernements et les métaphysiques) existent pour que vous, les affamés, les sans abris, les pauvres, les sans amour, les révoltés restiez ainsi, il ne faut pas vous révolter bien sûr pour qu’ils puissent vous gouverner et vous opprimer comme ils l’ont fait et le font toujours.

Il faut ajouter que les empires (petits ou grands) ont disparu dans l’histoire de l’humanité: les empires romains, grecs, perses, égyptiens et cetera. Les nouveaux empires (actuellement) disparaîtront avec les mêmes règles, lois et données de la société et l’existence dont nous avons déjà parlé, et avec les nouvelles armes, ils ne donneront aucune chance à l’humanité.

C’est fini l’époque où l’homme n’était pas en mesure de satisfaire le droit inné de ses semblables et n’était pas capable de lui donner la connaissance scientifique. Ce sont deux éléments ou phénomènes qui ont aidé à l’apparition d’ESTESMAR.

L’ESTESMAR est apparu par un processus historique – logique, disparaîtra et doit disparaître par un processus historique – logique qui est la dialectique.

Maintenant, l’homme est capable de satisfaire ses semblables n’importe où sur Terre, sous n’importe quelle forme, couleur ou odeur,  et en plus il est capable de leur donner toutes les possibilités de vie et de connaissance scientifique. Le système où la relation d’ESTESMAR est destructible doit être détruit si l’on veut garder nos descendants et nos semblables vivants.

* Les hommes ! Dormez tranquillement puisque les exploiteurs et ESTESMAR veillent sur vous. Soyez tranquilles, à l’aise et sans souci pour que l’ESTESMAR vous assassine, massacre, torture, pille et vous détruise. Acceptez et appréciez la démocratie, la liberté et l’égalité des exploiteurs pour que vous souffriez et disparaissiez. Les exploiteurs ne peuvent pas être l’exploiteur s’il n’y a pas un système qui défend ses exploitations et il faut que le ou les gouvernements les défendent puisque l’ESTESMAR l’impose.

Les hommes ! Vous ne devez rien avoir du tout, même vous, vous ne devez pas être à vous ce qui ne l’est pas,  sinon les malheurs tombent sur vous. Il faut que les mauvaises qualités soient pour vous, et les meilleures et les plus jolies aux riches comme cela existait. Il faut qu’ils appartiennent à une minorité et non pas à vous, puisque vous n’avez ni la propriété, ni l’argent  ni la dite connaissance et que vous criez toujours. Les riches sont conscients que vous mourrez, afin que l’on pleure pour vous, que l’on dépense pour vous et qu’ils se remplissent les poches et que l’on pense à vous. Vous devez être affamés pour que l’on fasse des publicités pour vous et les papiers des publicités, ils se les procureront avec la disparition de la forêt, mais ils (les riches) ne sont pas d’accord pour vous les donner, même si cela pourrit (et cela pourrit) dans leur magasin ou dans leur dépôt. Ceux qui ne l’ont pas vu sont aveugles. Tout le monde ne peut pas être dieu (l’ultra riche) puisque il n’y a qu’une Terre, un seul continent africain, américain, asiatique et autre. Il y a des choses que tout le monde ne peut pas avoir donc elles n’appartiennent qu’aux riches. Il n’y a rien qui n’appartient à personne sauf les riches.

Les travailleurs, les affamés ! Il faut que vous sachiez que c’est votre droit naturel (inné) d’avoir un abri, de la nourriture, de l’eau, de l’air, le repos, la santé, les vêtements, des jeux, la propreté, la relation sexuelle, un environnement adapté, la connaissance scientifique, la croissance et le développement, le respect, la liberté de marcher partout sur la Terre là où on veut comme on veut et cetera, ce dont on a déjà parlé. Personne n’a le droit de vous en empêcher ou de le prendre ou de ne pas vous le donner. C’est votre droit d’être libres et de choisir librement. Vous avez le droit d’avoir la liberté d’expression, de pensée, de connaissance, d’écoute et de toucher. Vous avez le droit d’être des êtres humains indépendants, que vous restiez debout et non pas dépendants et esclaves de l’argent, la propriété et l’échange ou plutôt d’ESTESMAR et que vous soyez dignes d’un être humain.

Les communistes sont apparus pour vous aider à vous procurer le droit inné ou vos droits naturels et non pas d’en profiter. Tant que vous ne connaissez pas vos droits innés et que vous ne les possédez pas, la société ne se libérera pas d’ESTESMAR.

Les travailleurs et les affamés ou les pauvres ! C’est votre droit de vivre sur terre, d’être libres, de marcher librement, que vous soyez amoureux, que vous profitiez de la vie, de la nature et de leur beauté. Ces droits innés ne peuvent pas être dépendant de l’argent, la propriété et l’échange. Ils doivent exister pour tout le monde avec respect et personne ne peut les empêcher, de les enchaîner, les  emprisonner, mettre des barbelés, les torturer et les dominer. Ce n’est pas qu’ils ne peuvent pas mais c’est impossible et ils n’en ont pas le droit. Les exploiteurs, les gouverneurs, et les métaphysiques, n’ont pas pu, ne peuvent pas et ne pourront jamais arrêter le droit inné. Les règles, lois et données de la nature fonctionnent automatiquement sauf si on assassine l’homme.

En réalité, lorsque la relation entre toi et moi est mal constituée, c’est qu’elle est basée sur l’argent, la propriété et l’échange, c’est à dire l’ESTESMAR, bien entendu, nos enfants grandissent et vivent avec la même base de relation humaine par  force bien sûr. Nous, les communistes (les personnes qui pensent que l’on peut résoudre les problèmes de la société de façon logique, scientifique ou dialectique et de la construire ainsi) voulons changer cette relation qui constitue la base de la relation humaine. Pour avoir une relation saine, juste et humaine entre toi et moi ou l’un avec l’autre, il faut que l’ESTESMAR disparaisse et que cette relation soit construite par la production, plutôt le droit inné ou scientifique ou dans le langage plus simple, l’égalité, liberté, amitié, croissance et développement.

 Dès le commencement d’ESTESMAR, jusqu’à maintenant,  des milliers d’années sont passées. Beaucoup de générations ont vécu et disparu. Des peuples ont péri à cause d’ESTESMAR et les populations nouvelles sont apparues et nous aussi nous sommes nés et vivons dedans. Détruire un tel phénomène et construire une autre société dite communiste, bien sûr, n’est pas quelque chose de simple. Pour sortir de la maladie de la société et créer une nouvelle relation, il est nécessaire bien entendu d’avoir une large solidarité, une union, une entraide et la volonté humaine qui font partie des droits innés de l’homme.

Comme nous l’avons dit, les règles, lois et données de la société fonctionnent automatiquement et on ne peut pas imposer d’autres règles et lois comme le font les gouvernements, les métaphysiques et les exploiteurs. La nature de la société a ses propres règles, lois et données et ne sort pas du cerveau de quelqu’un. Eux, sont les représentants d’ESTESMAR. L’argent, la propriété et l’échange changent le caractère, les sentiments et la personnalité des gens. Quand le système (la relation) entre les gens est basé sur l’ESTESMAR, n’importe quoi peut être vendu ou acheté. On peut acheter et vendre des esclaves. On peut acheter et vendre les pieds, les yeux, le cœur, les reins et l’enfant. On peut vendre et acheter les hommes et les femmes. On peut acheter et vendre la forêt, le désert, les grottes et les mines, les pays, le ciel, les étoiles et les planètes. Allons y: « les américains et les occidentaux vendent les planètes et leurs satellites à des prix raisonnables, bien sûr, le prix du voyage et le passeport coûtent plus cher !! ». On peut acheter et vendre le ou les malheurs, la tranquillité, la sécurité et l’assurance. On peut acheter et vendre du sang et ceux qui le trouve ou se le procure gratuitement, volontairement le vendent aux autres. On peut acheter et vendre les prisons, les tortionnaires, les assassins, les tricheurs, les voleurs, les méchants, les sauvages, les terroristes, les mercenaires, les chefs, les escrocs et les vigiles. On peut acheter et vendre la liberté, l’égalité, l’amitié, le sourire, le respect et la gentillesse. On peut acheter et vendre les membres du corps humain, qu’ils soient séparés ou non. On peut acheter et vendre une population, un territoire, un pays, un continent et bien sûr des îles. On peut acheter et vendre la guerre et la paix.

Dans une telle société, tout est marchandise ou doit le devenir. Les êtres humains sont des marchandises. Leur cœur, leur beauté, leur sourire, leurs amours, leur chaleur, leurs joies, leur respect et leur mécontentement sont des marchandises. Et puisque c’est l’argent, la propriété et l’échange qui décident, les êtres humains font n’importe quoi pour eux, même les choses les plus sales et les plus innommables. Pourquoi faut-il avoir honte puisque l’argent résout le problème de leur droit inné ? L’argent, la propriété et l’échange, (c’est à dire l’ESTESMAR)  ne connaîssent pas la honte, le ventre plat non plus.

On détruit les forêts, parce qu’on les vend et on les achète. Aucune organisation d’Etat ou autre n’est capable de les empêcher puisque eux aussi fonctionnent de la même manière et sont apparus pour l’ESTESMAR. Les forêts disparaissent puisqu’on les utilise comme des marchandises. Les animaux disparaissent parce qu’ils sont des marchandises et les animaux qui sont en voie de disparition valent très cher et certains valent plus que des pierres précieuses. Dans certains cas, ils (les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques) font exprès de les rendre en voie de disparition, pour gagner davantage. Et puis eux, ne laissent pas leur population augmenter sinon ils ne gagneront pas assez. Comme on l’a dit, c’est l’ESTESMAR (l’argent, la propriété et l’échange) qui décide.

Les travailleurs, les ouvriers, les pauvres, les affamés ou les exploités: personne n’est votre dirigeant, votre patron ou votre chef, ni même l’écrivain de ce manifeste. Seulement la science (les règles, lois et données dialectiques, logiques) est votre dirigeant, patron ou chef. Pas les scientifiques, seulement la science et rien que la science.

La science est votre « dieu », c’est votre existence. Votre dirigeant c’est votre ventre, votre amour, votre amitié et votre liberté. Votre dirigeant ou chef c’est vous, vous même. Aimons les êtres humains et soyons amoureux. C’est vrai que les êtres humains découvrent ou font attention aux règles, lois et données, mais ce serait une grave erreur de considérer qu’un être humain ou un ou des groupes de gens  peuvent être votre dirigeant. Ceux qui comme moi découvrent ou qui font attention aux règles, lois et données sont des gens qui ont travaillé et qui travaillent dans la voie de la science. C’est pour cela que ce manifeste, dans un futur proche ou lointain sera plus ou davantage classifié, rangé et réglé,  et aura une résolution plus appropriée. La connaissance scientifique croît et se développe. Si vous pensez que jusqu’à présent les règles, lois et données de la société, surtout de la philosophie, n’ont  pu se ranger et se classifier, c’était à cause de la pression, de la force, de l’oppression, de la sauvagerie, de l’inquisition, du manque de  liberté, de choix, de différence et le manque de possibilité comme maintenant à cause d’ESTESMAR.

Chaque fois que la connaissance scientifique utilise les règles, lois et données de la science, elle progresse et se développe. Bien entendu, la progression et le développement de la connaissance des règles, lois et données de la science ou de la philosophie existent grâce aux mouvements communistes, Marx, Engels, Lénine et les mouvements des travailleurs, les pauvres, les  révolutionnaires et les exploités, et grâce à Staline (qui ne plait pas aux riches bien sûr et surtout pas aux gouvernementaux et aux métaphysiques) qui a fait repousser au delà des dizaines d’années.  Puisque la science ou plutôt la connaissance scientifique, pour la deuxième fois, après la commune de Paris, a réussi à transformer la société avec des analyses scientifiques, ce qui n’a jamais été ainsi dans l’histoire de l’humanité.

Les travailleurs ! L’ESTESMAR, en réalité les exploiteurs, leurs gouvernements et leurs temples, vous utilisent pour vous assassiner ou ils nous utilisent pour vous assassiner, comme ils l’ont fait et le font toujours. Les travailleurs, comment permettez-vous qu’on déchire, massacre et assassine vos enfants et vous même au nom de la patrie et de la religion ou que l’on vous vende, vous achète et vous rende esclave. Sachez que ni vous, ni personne d’autre ne serez  tranquille avec l’ESTESMAR. Ne pensez pas que « demain » la situation s’améliora avec lui. Dans cette société, il faut que vous vous  attendiez à chaque minute à une tragédie.

Les travailleurs ! sachez que cette terre, le temps, les usines, la nature, l’eau, l’air, le feu, les étoiles, les planètes et cetera n’appartiennent à personne et ne soyez pas esclave d’ESTESMAR, que les exploiteurs ne se permettent pas de rendre n’importe quoi comme propriété et de vous considérer comme marchandise et esclave.

Les travailleurs et les affamés, sachez que dans l’histoire de l’humanité les populations connues et inconnues ont disparu à cause d’ESTESMAR, cette maladie de la société, avec ses contradictions et avec les armes existantes à l’époque. Le fascisme, ne s’est pas simplement  produit depuis le milieu du siècle dernier, mais a été produit des milliers de fois dans l’histoire de l’humanité et cela  se reproduira, mais cette fois avec les mêmes contradictions de la société et avec les nouvelles armes ultra destructibles qui sont capables de détruire la terre entière plusieurs fois, de changer le visage de celle-ci et il ne restera que des micro organismes. Les exploiteurs ou plutôt l’ESTESMAR effacera n’importe quelle espèce d’humanoïde sur la Terre.

L’ESTESMAR a créé des tas de tragédies pour l’homme. Il n’y a pas un être humain qui n’ait eu de tragédie dans sa vie. Ce virus de la société, agit même sur les animaux et les plantes. Si vous voyez que le visage de la nature, des animaux et même des êtres humains a changé, cela a été provoqué par l’ESTESMAR qui le modifiera davantage, sauf s’il disparaît. Ce virus est semblable à celui dans un corps humain, il est capable de détruire l’homme, par contre celui-là est dans la société et sort de la relation humaine.

Dans la société d’ESTESMAR, la découverte des autres planètes ou étoiles, c’est pour l’ESTESMAR, vous n’avalez que son odeur et le KEBAB vous, vous n’en avez que la vue, le reste appartient aux riches. La découverte de l’or, des pierres précieuses et autres c’est pour les riches, c’est à dire pour l’ESTESMAR et non pas pour les êtres humains, leur croissance et leur développement. Comme la «dite» découverte des continents, des îles et des grottes par les exploiteurs occidentaux, les américains et les japonais ont été et sont pour la croissance et développement d’ESTESMAR et non pour les êtres humains. C’est pour cela qu’ils ont détruit, assassiné, massacré, pillé et anéanti les peuples connus et inconnus ou  sont devenus en voie de disparition. Comme dans le passé, en découvrant les continents et les îles, ils vont découvrir les autres planètes et ils procèderont de la même façon qu’avec les populations ou plutôt les indigènes des îles, des continents et des grottes, ils ont été considérés, et le sont toujours, comme sauvages, dangereux, pas intelligents, sales, braconniers, cannibales, non civilisés et en font de la publicité, ils déclareront les animaux des autres planètes comme sauvages, dangereux et feront aussi de la publicité sur ces sauvageries et ces bizarroïdes pour les préparer à l’exploitation abusive et les rendre esclaves, afin de mieux transférer l’or et les matières précieuses de leur planète, tout cela pour ESTESMAR. Et l’homme, où est-il dans cette situation ? Il n’est et ne sera qu’un esclave.

Dans la société d’ESTESMAR, les techniques modernes ou plutôt les nouvelles techniques sont pour l’argent, la propriété et l’échange, c’est à dire l’ESTESMAR et non pour les êtres humains, ni pour la nature. Comme vous le voyez, là où il y a plus d’argent, de propriété et d’échanges c’est plus joli, plus beau, plus moderne, plus propre, plus sain, avec plus de progrès, plus de tranquillité, plus de gaieté, plus de joie et plus de sécurité et là où il y a moins d’argent ou pas du tout, c’est plus sale, mauvais, dangereux, ancien, avec plus de bruit, plus de pourriture, plus de maladies, plus d’arriérés, plus de danger de mort, plus de désordre, de sauvagerie. Les gens se rassemblent là où il y a de l’argent ou plus d’argent, là où on peut se le procurer plus facilement, où il y a plus de possibilité par l’argent comme les grandes villes.

Nous savons très bien que pour six milliards d’êtres humains sur la Terre et des milliards d’autres: animaux, plantes, arbres,  terre, eau et ciel, seulement une minorité infime ou minuscule d’exploiteurs, qui n’a aucune connaissance scientifique,  décide. Ils prennent les êtres humains pour leurs esclaves, les vendent et les achètent au nom de la démocratie, de la Croix Rouge, des Nations Unies, des actions humanitaires, du fond mondial pour la nature, la santé, les Médecins du Monde, les droits de l’homme, les gardiens de la paix, ressortissants, patrimoines de l’humanité, pour la civilisation, croyance, la patrie et cetera. Dans le passé, ils le faisaient presque sous les mêmes noms.

Il faut savoir que pour sauver la nature il faut d’abord sauver l’être humain.

Aucun gouverneur, dans n’importe quel endroit de la Terre qu’il soit, n’a de connaissance scientifique, se voit maître du monde et décide pour l’existence ou l’inexistence de l’homme. Sa connaissance est seulement commerciale et politique. Et la politique n’est que l’échange ou le commerce. La politique c’est la technique ou la façon de faire l’échange ou de faire le commerce. La politique c’est l’arrangement et l’apparence des commerces. La politique est liée à ESTESMAR. L’économie sans politique n’a pas de sens. La politique sans l’argent, la propriété et l’échange n’a pas de sens. Le gouvernement n’est pas une classification scientifique, et  lutte contre la science qui le dérange.   

Aucun des membres de l’armée de l’air, de mer et de terre n’a de connaissance scientifique, sauf quelques exceptions, ils ne sont que des esclaves et des ensorcelés du système d’ESTESMAR. Les militaires ne savent faire que la guerre, massacrer et assassiner, et n’apprennent que cela et rien d’autre. Quelque soit le stade de leur hiérarchie, ils ne sont pas là pour les affamés, les amoureux ou les exploités. Ils ne sont pas apparus ou nés pour les pauvres ou les sans abris, mais au contraire, ils sont venus et ne sont là que pour les riches et leurs intérêts, pour les exploiteurs. La connaissance des militaires n’est que : comment peut-on et doit-on assassiner l’homme ? Ils apprennent et appliquent toutes les manières pour torturer, assassiner et faire peur. Ils n’imaginent pas un instant qu’il faut résoudre le problème de la société. De toute façon, ils n’ont pas été éduqués pour cela. 

Aucun des membres des forces de l’ordre et de sécurité ou «dit» gardien de la paix, la police, la gendarmerie et les tortionnaires, à n’importe quel stade de leur hiérarchie qu’il soit, n’a pas de connaissance scientifique, sauf quelques exceptions, mais ils sont esclaves du système. Eux aussi ne sont pas apparus et ne sont pas nés pour aider les pauvres, les affamés ou les travailleurs mais bien pour garder et défendre les intérêts des riches. Ils ne sont là que pour l’argent, la propriété et l’échange.

Aucun des clergés, quelque soit la religion ou secte et à n’importe quel stade hiérarchique qu’il soit, n’est apparu pour détruire la pauvreté, la misère et la faim, au contraire, il n’est là que pour les exploiteurs, les riches. Ce n’est pas qu’il n‘a pas de connaissance scientifique, mais il lutte au contraire contre la science. Il ne connait que les métaphysiques qui ne résolvent pas du tout le problème du ventre des affamés, des amoureux, des pauvres et ni des malheureux. Cela n’arrange que les riches, les exploiteurs et les gouverneurs. Les métaphysiques ne deviennent pour personne de l’eau, du pain, de l’air et ni la relation sexuelle, ni la joie et la tranquillité, l’amour et la gentillesse mais le contraire. La connaissance de ces gens là n’a aucune relation avec l’existence et même de l’inexistence et n’a aucun intérêt pour le droit inné de l’homme et ne devient pas le droit inné des êtres vivants.

Les exploiteurs et ou les oppresseurs qui détiennent tous les centres de production, l’espace, le temps, la distribution, le ciel et la terre n’ont aucune connaissance scientifique ou presque mais plutôt commerciale. Ils ne veulent pas apprendre les règles, lois et données de la science, ils n’ont même pas le temps de les apprendre et en sont également incapables. Tous les membres des gouvernements, des exploiteurs et des clergés sont des esclaves sans condition d’ESTESMAR. Et s’ils font un faux pas, les malheurs tombent sur eux. Quand vous êtes plus pauvre ils progresse davantage . 

C’est dans la société d’ESTESMAR que l’on  trompe les gens et qu’on les considère comme des bêtes et des idiots à cause du manque de connaissance. Dans une telle société, celui qui connaît un domaine est davantage perdant. Par exemple: un médecin qui ne connaît pas les autres techniques, on le trompe et on en tire plus  d’argent. Un ignorant qui va chez le médecin est plus perdant puisqu’il ne sait pas que le cabinet du médecin est comme un magasin et que celui-ci profite très bien de l’ignorance des gens et gagne plus d’argent et cetera. C’est pareil dans n’importe quel métier. Tout le monde profite et exploite ceux qui n’ont pas ou peu de connaissance. Le système d’ESTESMAR l’impose.

Dans la société d’ESTESMAR, les gouverneurs, les exploiteurs, les métaphysiques peuvent assassiner, massacrer, torturer l’homme, le jeter en prison, tirer des barbelés autour de lui, le surveiller par les gardiens et des caméras, des espions,  des informateurs et des mercenaires ou tirer des murs visibles et invisibles autour de lui, comme ils le font toujours. Mais on ne peut pas assassiner, détruire et éliminer la logique, la science ou la dialectique. On ne peut pas les  jeter au feu, ni les massacrer, ni les tuer ou les enterrer ou leur fermer les yeux, les oreilles et la bouche ou de tirer des tas de murs et cetera. La réalité réelle est toujours en dehors du cerveau humain. Dans la société d’ESTESMAR tout est fait pour ESTESMAR et rien que lui.  Tous les chemins sont faits et se font pour ESTESMAR, qu’il soit terrestre, de mer et de ciel et qu’il soit visible ou invisible.

* Il faut répéter que les exploités ignorants ou avec peu de connaissances sont autant dangereux que les exploiteurs, les clergés et les gouverneurs. Si tous les exploiteurs, les gouvernements et les métaphysiques disparaissaient, les autres exploiteurs, gouverneurs et métaphysiques sortiront des exploités et des affamés, comme cela arrive de temps en temps. Vous avez entendu comment un pauvre est devenu milliardaire ou des communistes qui sont devenus milliardaires. Un riche, propriétaire, commerçant, bourgeois, exploiteur ou oppresseur est né du système (relation) d’ESTESMAR. De la même façon, un travailleur, ouvrier, pauvre, sans abri, mendiant, affamé, exploité ou opprimé est aussi né du même système (relation) d’ESTESMAR et pour détruire les exploiteurs, il faut aussi détruire les exploités. Il faut qu’ils disparaissent en même temps. En détruisant un pôle, l’autre pôle le créera forcément de nouveau. L’existence des exploiteurs dépend des exploités et vice versa. La cause qui crée cette polarité (non pas des contraires) est dans la relation d’ESTESMAR, lorsque cette forme de relation disparaît la polarité d’exploité et d’exploiteur ou d’opprimé et d’oppresseur n’aura pas d’existence.

* La structure de la société d’ESTESMAR est de voler. Le vol est un élément vital dans ce système. N’importe quel coin de la société d’ESTESMAR n’est que du vol. Dans une société qui est basée sur le vol, tout le monde vole. Un enfant qui naît, apprend tout et fait ce que la société lui enseigne, a-t-il d’autres choix ? bien sûr que non. Les êtres humains font ce que la société leur donne ou leur fait croire. On ne peut pas crever de faim et laisser les autres, même les gouverneurs avec les administrations et autres, vous volent, vous trompent et vous escroquent. L’homme s’adapte dans l’environnement où il naît et grandit.

Le système d’argent et commerce (l’échange) et la propriété est de voler. On a créé des tas d’organismes pour voler, piller et faire du chantage. Dans une telle société, l’homme, pour son droit inné, est obligé de faire n’importe quoi, même la sauvagerie, changer de look ou hurler. Les impôts et les assurances ne sont que des vols légaux, avec des règles et lois des exploiteurs. Tous les papiers administratifs de toutes les organisations, qui dérangent les peuples proviennent de la destruction de la forêt  et gardent les gens en esclaves. Les exploiteurs accusent les affamés et les pauvres  de détruire les forêts mais pas les riches ! Là où tout le monde vole, il ne faut pas s’attendre à ce que personne ne le fasse. Les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques ont des tas d’idées légales pour voler. Pourquoi l’homme doit payer pour n’importe quoi, même là où il n’est pour rien et où il n’a rien fait ? Le droit inné de l’homme n’est pas dans sa volonté pour qu’il soit obligé de payer. Les maladies de l’homme ne sont pas de sa volonté pour qu’il soit obligé de payer avec l’argent qu’il gagne par force, comme si l’homme faisait exprès de tomber malade.  Il faut dire que le seul animal imbécile au monde qui paye pour son existence, c’est l’homme. Est-ce que l’on peut demander aux poissons de payer parce qu’ils sont dans l’eau ? C’est absurde bien sûr. Les gens disent que l’on ne peut vivre sans l’argent, la propriété et l’échange, alors que nous le pouvons. Mais nous sommes obligés si l’on veut garder nos descendants. Comme nous l’avons dit, l’argent, la propriété et l’échange sont une forme de relation qui est puissante, forte et qui en impose à ceux qui n’en veulent pas. La relation d’ESTESMAR détruira l’humanité et détruit à chaque minute des dizaines d’enfants et d’adultes. Les guerres des concurrents ne vous laisseront pas tranquilles. Les guerres entre l’ESTESMAR et le droit inné non plus.

C’est possible d’avoir une autre relation qui soit humaine et scientifique et que l’homme soit pour l’homme et non pas pour l’ESTESMAR, c’est à dire l’un travaille et lutte pour les autres, en fait, l’un se mélange avec l’autre.

L’homme au lieu d’aimer l’homme et de  le considérer comme son compagnon, son copain, son camarade et son tuteur avec respect, le juge comme son ennemi qui veut le dévorer, le piller et le rendre malheureux. Il ne pense qu’à lui, puisqu’il n’y a que lui et veut tout pour lui avec son arrogance et son égoïsme. En réalité, il considère l’autre comme un voleur et un méchant qui veut le dévorer. Pourtant, lui-même fait ce que le système lui dit ou lui impose.

* Les travailleurs et les ouvriers qui viennent et qui travaillent dans les grandes villes américaines, occidentales et japonaises ne peuvent pas être dans une situation plus agréable et plus aisée si les autres régions «dites» pauvres sont davantage pauvres et affamées. Pourtant ces travailleurs des pays « dits » riches ont plus de possibilité de protester et de manifester et les autres n’en ont aucune ou presque. En plus, on (les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques) les assassine, les massacre, les tue, les torture, les emprisonne et cetera. Les travailleurs qui veulent les solidarités régionales et laisser les autres êtres humains dans la pauvreté et davantage de pauvreté, ce n’est que de l’égoïsme pur, et cette situation contradictoire les touche également.

Les savants, les enseignants, les médecins, les techniciens, les philosophes, les professeurs, les mathématiciens et les fonctionnaires qui vivent et veulent vivre aisés là où il y a des pauvres, des affamés et des sans abris est bien entendu absurde. Cet égoïsme ne les laissera pas tranquilles. D’avoir une vie meilleure que les autres alors que la majorité des êtres sur Terre ne l’ont pas, lequel des deux sera gagnant ? Bien entendu, tous les deux sont perdants. Cette vie tranquille n’est que pour quelques temps et ne peut durer longtemps. De toute façon, pour la nature la disparition des êtres humains et même de la Terre entière n’est rien du tout et n’est pas compréhensive. Détruire toute la nature, c’est à dire les forêts, les animaux, polluer l’eau, l’air et la terre n’est  dangereux que pour les pauvres et les affamés, cela vous touchera bien entendu. Pour l’existence, bombarder la terre avec les armes atomiques et autres n’est rien du tout, les plus grands voleurs, pollueurs, gaspilleurs et destructeurs  ne sont que les riches et les aisés, les affamés ou les pauvres ne font que survivre, obligatoirement. Les braconniers, les terroristes et autres ne sont pas les pauvres et ne peuvent pas être les affamés. N’accusez pas les pauvres sales, braconniers, terroristes, les méchants et cetera. Cette situation est causée par notre relation et l’égoïsme d’avoir une vie meilleure que les autres : c’est comme  l’épée de Damoclès, bien aiguisée, sur vous. Ceux qui n’arrivent pas à comprendre cet élément ont une mémoire très courte. Pour mieux vivre que les autres, vous vous éloignez de plus en plus d’eux. On ne peut pas avoir quelque chose de mieux que les autres, le cacher et le protéger par les forces et ne pas mentir. En réalité, on ne peut pas avoir un « château» sans surveillance et force et être tranquille sans mensonge. Il faut  penser que les autres sont des loups qui veulent le dévorer. Vous ne pouvez pas avoir une ou des jolies maisons avec tout le confort ou presque et être tranquille. Peut-être que l’on peut être tranquille, pour un certain temps ou une période, mais cela ne durera pas toujours et cela n’a jamais duré toujours. C’est pour cela que j’ai dit « vous êtes maudit par les dieux ».

Ce n’est pas simplement les exploiteurs qui profitent et vivent avec la pauvreté et les malheurs des travailleurs et de la nature, les savants, les intellectuels, les artistes et autres aussi. Ces gens là ont une situation aussi aisée que les exploiteurs et sont également des exploiteurs « justifiés ». Ceux-ci profitent bien de l’ignorance des gens. Eux ont la joie de vivre pour que les exploités et les affamés soient pauvres et affamés. Cela fait plus de trente mille ans que durent la pauvreté et la famine. Mais cela ne va jamais durer éternellement. Les pauvres n’ont pas dit leur dernier mot et n’ont pas la possibilité de se battre contre les riches. Mais cette fois-ci ce sera la nature qui détruira tout ou les riches détruiront tout avec les armes ultra destructives. Les pauvres n’ont jamais rien eu pour qu’ils perdent, mais vous, vous perdrez beaucoup.

L’ESTESMAR est comme un virus ou cancer qui est à l’intérieur de la société humaine et celui-ci peut détruire cette société qui est l’existence humaine. L’ESTESMAR n’a pas simplement à pointer ses armes contre les affamés ou plutôt les exploités ou le droit inné mais aussi contre les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques. En réalité dans la société, il y a la guerre entre l’ESTESMAR d’un côté et la logique ou plutôt l’homme, et la guerre entre les concurrents, c’est à dire la guerre à l’intérieur de l’ESTESMAR. La guerre est vitale pour l’argent, la propriété et l’échange. Les exploiteurs ne voient la logique que par l’ESTESMAR, contrairement aux autres qui la voit dans la science, dans la logique de la nature, dans la dialectique. L’ESTESMAR détruit à la fois les révoltes des gens, pour le droit inné, mais aussi  oppose les exploiteurs entre eux, et dans les deux cas tue et assassine. Les concurrents obtiennent des armes plus modernes, maniables et efficaces afin de détruire et d’anéantir leurs adversaires, c’est à dire leurs ennemis plus facilement, plus précisément, plus vite, et de n’importe quelle façon. Mais maintenant, il y a des armes qui sont capables d’anéantir toute l’humanité et même tous les êtres vivants sur Terre et de changer sa face. Ces armes là n’ont pas été et ne sont pas construites pour rien, comme çà, pour leurs beautés ou inutilement. On ne les accumule pas pour rien non plus, ni sans raison,  il faut que cela soit utilisé de la même façon qu’ils l’ont utilisé. Les règles, lois et données de l’ESTESMAR imposent à leurs utilisations, avec les mêmes contradictions et accrochages sociaux que dans le passé, cela se reproduira et ils utiliseront les armes ultra modernes.

 Faire n’importe quelle guerre au nom du nationalisme, du patriotisme, de la religion, du racisme, des droits de l’homme, des Nations Unies, de la démocratie, de l’action humanitaire, du patrimoine  et cetera n’est qu’une absurdité totale. Ce ne sont des noms que pour cacher la réalité des guerres

Pour guérir la maladie de la société, il ne faut pas assassiner, tuer ou détruire l’homme, mais il faut éliminer celle-ci. En l’éliminant, toutes les apparences de cette maladie disparaîtront également. Pour humaniser l’homme, il faut d’abord humaniser la relation humaine, c’est à dire la société. L’homme s’adapte toujours à son environnement naturel et social, qu’il soit physique ou moral, matériel ou immatériel, abstrait ou concret. L’ESTESMAR est une maladie que ne disparaît pas toute seule, il a toutes les possibilités pour son existence. La possibilité énorme qu’a l’ESTESMAR contre la résolution logique de la société, prouve ou montre que non seulement il ne veut pas mourir, mais en plus il n’accepte aucun obstacle pour son développement et sa croissance. Il est très féroce comme il l’a montré dans la lutte contre le communisme et dans l’histoire de l’humanité, il le fait toujours en assassinant, massacrant, tuant, torturant, exilant, en emprisonnant et  en pillant les braves gens, les savants, les scientifiques, les amoureux des êtres humains ou les humanistes, les amoureux de la terre, de la nature, les pauvres, les affamés et les révoltés de la société d’ESTESMAR.

* Les masses médias, c’est à dire tous les éléments d’information, d’avertissement et de communication sont la bouche d’ESTESMAR, dans sa société bien entendu. C’est toujours lui qui donne des informations, qui parle de la guerre et qui ne nomme jamais le responsable. Il dit toujours « la guerre c’est la guerre » et  justifie celle-ci pour vous  balader  et vous prend pour des imbéciles. Les populations n’ont ni la possibilité ni le temps de vérifier. Alors les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques font croire aux peuples tout ce qu’ils disent. L’exploitation de l’homme par l’homme sans guerre ne peut pas avoir de sens.

* Dans l’histoire de l’humanité, personne ou aucun phénomène, n’était capable d’empêcher ou d’arrêter le droit inné et ne pourra jamais le détruire ni l’interdire. Ce sont des règles, lois et données de la nature et c’est un besoin naturel et vital. Depuis l’apparition d’ESTESMAR, on veut empêcher et barrer chaque élément de droit inné, mais en vain.  

* Le mot gratuit dans la société communiste n’a pas de sens. Pour que quelque chose soit gratuit, il faut que quelqu’un l’autorise et puisque il n’y a personne qui le fait alors la gratuité ne peut pas avoir de sens.

* Dans la société d’ESTESMAR, les exploiteurs, les gouvernementaux et les clergés (métaphysique) font croire aux êtres humains, par la force, à leurs lois, règles et décrets qui sortent de leur cerveau. Ils ne comprennent pas, et ne veulent pas comprendre les règles, lois et données de la nature et ferment bien leurs oreilles, leurs yeux et leur bouche.

Le droit inné de l’homme n’est pas celui qui sort du cerveau humain, c’est un droit qui existe en dehors de celui-ci et de la volonté humaine. C’est un ensemble de règles, lois et données (dialectique) chimique, biologique, physique et mathématique. Ce n’est pas pour rien que les exploiteurs, leurs gouvernementaux et leurs métaphysiques adorent la démocratie et le droit de l’homme et non le droit inné, surtout les Etats des pays «dits» riches, grands, modernes, démocratiques, civilisés et industrialisés, comme les Etats Unis, les Occidentaux, les Japonais et autres. C’est pour cela que ces droits là ne sont bons que pour les exploiteurs ou plutôt l’ESTESMAR. Ils ne donnent rien aux travailleurs, aux affamés et aux amoureux et ne guérissent en rien les malheurs de l’homme.

           Insistons; pour que l’ESTESMAR disparaisse facilement, il faut absolument créer toutes les possibilités pour le droit inné de chaque individu. N’importe quel manque de ce droit, quelle qu’en soit sa forme, et c’est l’ESTESMAR qui en profitera.

* L’ESTESMAR, pour progresser, donne toutes les possibilités aux hommes robotisés, puisqu’ils ne travaillent que pour lui.

* La croissance et le développement, d’une ou des sociétés, n’ont aucune relation avec l’ESTESMAR. La croissance et le développement sont des éléments de droit inné à l’intérieur de l’homme. Par contre l’ESTESMAR est un élément étranger et étrange, à l’extérieur, qui a des règles et des lois précises. La croissance et le développement d’ESTESMAR sont différents de la croissance et du développement de la société et n’ont pas de relation. La société fait partie des êtres vivants. On ne peut pas arrêter, empêcher ou interdire le développement et la croissance de l’homme, ou de fermer les oreilles, les yeux, la bouche ou mettre les êtres humains en prison, de les torturer, les assassiner, les massacrer, les pendre, les commander et cetera.

* Il faut savoir que, lorsque le droit inné de l’homme n’est pas satisfait ou presque, le cerveau de celui-ci ne fonctionne pas correctement et cède souvent involontairement à des actions et des manières non logiques. Et c’est valable pour tous les animaux. Par exemple, lorsque l’homme est affamé, il fait des actions « dites » anormales et faites plus d’erreurs. Ce n’est pas pour rien que dans les régions pauvres et affamées, les gens sont plus nerveux. Quand l’homme est malade, ou plutôt tombe malade, qu’il n’y a pas de médicament et de docteur, cette maladie impose à l’homme des réactions illogiques. La cause des réactions, des manières illogiques et non naturelles de la société, c’est la maladie de la société aussi. On ne peut pas attendre des affamés de ne pas casser, détruire, voler et piller et qu’ils respectent, qu’ils soient sains, propres, gentils alors qu’une minorité détient tout et toutes les possibilités et ne donnent pas aux autres, même pas à la nature.

Les actions et les réactions négatives et illogiques de l’homme sont causées par le manque ou l’inexistence du droit inné, qui est naturel. Mais dans la société d’ESTESMAR, on tire avec des balles, on l’emprisonne, on monte des murs et des barbelés (visibles ou invisibles) autour de lui, ou on l’étouffe, le torture, le rend malheureux, on le massacre. On lui impose des avocats, des juges et des droits. L’existence du corps humain dépend du droit inné de l’homme. En réalité, l’homme est le droit inné, et s’il n’y en a pas ou qu’il en manque, le corps humain réagit en conséquence et fonctionne illogiquement. Ce sont des règles, lois et données de la nature  qui fonctionnent automatiquement.

Les peines et les chagrins des exploiteurs, pour la nature, pour les animaux et les affamés ne sont que pour l’argent, la propriété et l’échange. Dans certaines situations, les exploiteurs gagnent de l’argent, la propriété et l’échange en défendant les causes qui touchent les gens,  la nature et les animaux, sinon ils les ignorent complètement. La nature, les animaux qui ne leur donnent rien ou pas assez de profits (l’argent, la propriété et l’échange) ne servent à rien, doivent disparaître, c’est ainsi qu’ils détruisent et polluent les forêts, les animaux et les plantes, les rivières ou l’eau douce, l’air, la terre, la mer et l’atmosphère. Les défenses de la nature, des animaux, des chômeurs, des affamés, des pauvres, des sans abris et des malheureux, par les exploiteurs, sont comme les défenses pour le droit de l’homme mais ne sont pas le droit inné et ne servent qu’à ESTESMAR. D’un côté, les exploiteurs rendent et gardent les êtres humains, affamés, sans abris, pauvres, analphabètes, ignorants, malheureux,  sales, et gagnent de l’argent et de l’autre côté ils parlent de  liberté, de droits de l’homme, d’actions humanitaires, de patrimoine, de croix rouge, de médecins du monde, d’égalité, de sécurité, des Nations Unis, de démocraties, de civilisation, de métaphysique, de modernité, et la patrie ou la nation gagne toujours et davantage d’argent.

C’est dans la société d’ESTESMAR qu’ils ont rendu des régions pauvres et affamées comme des zoos, pour que les riches ou dits touristes les voient. Les exploiteurs ne sont pas contre d’avoir différentes espèces humanoïdes et animales dans leur zoo, à eux de les enfermer, pour que les riches les voient et avoir sur terre telle ou telle espèce, simplement pour le plaisir. Mais eux, ne font partie d’aucune espèce et gagnent davantage, surtout si l’espèce est plus menacée ou en voie de disparition. Ce sont eux-mêmes qui les assassinent, les massacrent et pour les voir il faut payer mais il faut faire attention parce que cette espèce là est plus affamée, plus sauvage, terroriste, bête, arriérée, étrange, bizarre et non civilisée. Les pays sont des prisons et les êtres humains pour rester ou sortir, doivent payer même pour l’autorisation. Et il faut qu’ils paient aussi avec des tas de formes de chantage, comme les impôts, taxes, redevance, T.V.A., assurances,  il faut avoir des permissions, des cartes d’identité, de résidence, des  passeports et autres formes d’autorisations, magnétiques, informatiques et cetera. En réalité l’homme, même pour marcher sur la Terre, souffre, est malheureux et prisonnier.

Dès sa naissance, on prépare à l’enfant sa prison (dite patrie) et puis on lui demande de l’argent et on lui pend le collier visible et invisible de l’esclavage moderne.

C’est absolument absurde si on pense que les pays dits pauvres doivent être industrialisés pour ne pas être pauvres. L’industrialisation et la destruction des dettes, des « dits » pays pauvres, n’a rien avoir avec leur pauvreté. D’ailleurs l’argent ne va jamais dans les poches des affamés. De toute façon, c’est l’ESTESMAR qui décide pour tout cela. Même imposer des taxes aux transactions boursières ne change en rien la situation des pauvres. Sauf peut être que cela calme l’esprit de certains qui y gagnent. Les droits de l’homme, c’est de montrer les pauvres et les affamés dans les masses médias, pour les respecter. A travers les touristes, ils font miroiter aux affamés du monde leurs matériels ultra sophistiqués et modernes (les vêtements, les appareils, les objets et autres) pour que les touristes soient heureux, joyeux et contents, quand les affamés les regardent pour les rendre jaloux et envieux. Bien sûr, là où l’on vend les femmes, les enfants, les hommes, les membres de leur corps et où l’on regarde les affamés et les sans abris dans leur région, n’est pas choquant.

* La société malade d’ESTESMAR adore se centraliser pour plus de croissance et de développement. Que cela soit la centralisation de l’argent, de la propriété, de l’échange, de l’économie, des marchés, de l’Etat, de l’armée, des forces de l’ordre, des administrations et cetera.

* Les êtres humains doivent savoir que les médecins, les chirurgiens, les clergés, les juges, les avocats, les enseignants et cetera sont, en quelque sorte, des commerçants. Et ceux qui ne font pas de commerce sont perdants,  l’autre le fera et doit le faire. C’est l’ESTESMAR qui décide, même si leur cause est  justifiée, ils sont avant tout des concurrents.

C’est dans la société d’ESTESMAR que les gens impolis qui n’ont ni personnalité ni gentillesse, et qui n’ont aucune éducation, décident et donnent des ordres aux gens qui sont respectueux, qu’ils aient ou non des connaissances scientifiques. Et puis ils les condamnent aussi à mort, les enchaînent, les massacrent, les torturent et cetera. C’est parce que ceux qui ont de l’argent et la propriété décident et non pas les savants, les artistes, les médecins, les philosophes, les enseignants, les travailleurs et cetera. Jamais un technicien n’a le droit de décider sauf si on lui en donne l’ordre. Les forces de l’ordre, de sécurité, de la défense, les gardiens, les espions, les informateurs, les tortionnaires et cetera embauchent des gens qui n’ont que très peu ou pas de connaissances. Et en général, ils sont analphabètes. Et parfois, ils utilisent des enfants pour pouvoir les dominer plus facilement et de les faire marcher à leurs façons, De toute manière, ils sont très, très loin de la connaissance scientifique. Et les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques les utilisent  contre les savants et les intellectuels. 

Dans le système d’ESTESMAR,  l’homme est obligé de subir toutes les formes d’impositions, de dominations, de trahisons, de mensonges, de vols, d’escroqueries, de mouchardages, d’égoïsmes, de lâchetés, de méchancetés, de manque de solidarités, de nourritures non saines et commerciales, d’O.G.M, et cetera.

* L’ESTESMAR ne disparaît pas par l’existence des partis communistes, de la dictature prolétarienne et de la lutte syndicale, comme l’histoire nous l’a montré. Que l’on crée l’Etat ou qu’on le détruise, l’ESTESMAR ne disparaît pas.  

La liberté et l’indépendance dans un ou des pays ne fait pas disparaître l’ESTESMAR. D’avoir un ou des gouvernements à l’intérieur ou à l’extérieur, ne fait pas disparaître  l’ESTESMAR, puisqu’il est dans la relation humaine. Comme nous a montré l’histoire, avec les partis communistes, les mouvements communistes proposés par les marxismes et léninismes, l’ESTESMAR ne disparaît pas. Les partis communistes peuvent juste contrecarrer l’ESTESMAR mais pas le détruire.

* Insistons : quand on dit qu’il faut que l’ESTESMAR disparaisse (l’argent, la propriété et l’échange), cela ne veut pas dire qu’il faut détruire votre argent de poche ou celui de la banque. L’argent est une forme de relation, en changeant celle-ci en objet ou matière cela n’aura pas de sens et disparaîtra, ils reviendront à la nature telle qu’ils étaient au départ. Lorsqu’on parle de la destruction d’ESTESMAR, cela ne veut pas dire qu’il faut assassiner les riches ou plutôt les exploiteurs et même les exploités, c’est à dire les affamés ou les travailleurs, mais la relation humaine. C’est même cette relation qui crée les exploiteurs et les exploités. En changeant le système économique et social, la société ne se libèrera pas d’ESTESMAR, même si ce système disparaît. En faisant la révolution, l’ESTESMAR ne disparaît pas. Par contre, il faut installer une relation saine à la place d’une relation malade pour que la société change. Avec la démocratie l’ESTESMAR ne disparaît pas. En réalité, la résolution logique de la société ne sera pas réalisée en protestant, en se révoltant, et en faisant des grèves et des pétitions. En jetant les gens dans les rues, l’ESTESMAR ne disparaît pas. Avec les grèves de la faim et autres, l’ESTESMAR ne disparaît pas. Avec les réformes économiques ou gouvernementales l’ESTESMAR ne disparaît pas. En donnant plus de salaire et en satisfaisant certains ou tout le monde et en donnant tous les droits syndicaux et politiques, l’ESTESMAR ne disparaît pas et la situation de l’être humain ne s’améliorera jamais. En critiquant la société d’ESTESMAR il ne disparaît pas non plus. Comme cela a été prouvé et l’est toujours. En prenant des armes pour lutter, il ne disparaît pas.

Même dans la société «dite» démocratique, démocratie populaire et même communiste comme l’URSS, Cuba et autres, l’ESTESMAR ne disparaît pas et ne disparaîtra jamais ainsi, et il créera son propre gouvernement. Les gouvernements démocratiques en tout genre existaient déjà.

On ne peut pas détruire l’ESTESMAR comme on le faisait avant pour changer le système, il faut le remplacer par une autre relation (scientifique) pour que celui-ci disparaisse progressivement, et que ce qui le remplace s’appelle relation communiste.

* Dans la société d’ESTESMAR, si quelqu’un n’obéit pas aux ordres, les malheurs tombent sur lui. Il faut que les êtres humains et même tous les animaux et la nature soient obéissants sans condition.

* Il faut savoir que le virus ou le cancer de la société, qu’est l’ESTESMAR, prend des formes différentes et il a toutes les possibilités et les moyens pour vivre et pour survivre. L’ESTESMAR, par rapport à son développement et à sa croissance, prend des formes nouvelles et essaie de s’adapter. Il a toutes les formes d’armes de destruction, massive ou non, et les plus dangereux que cela soit: chimiques, bactériologiques, virus, explosives, lasers, atomiques, aux neutrons, aux hydrogènes et autres, qui sont très bien définis, joliment décorés, toujours propres et toujours prêts.

L’ESTESMAR a des tas d’organisations militaires, armées de terre, de l’air, et de mer et aussi les polices, gendarmeries, les forces de l’ordres et de sécurités, gardiens, contrôleurs et des tas d’organisations secrètes, d’informateurs, d’espionnage, de terroristes, de métaphysiques et de bureaucratiques légales ou illégales, beaucoup d’organisations juridiques et de droit, des tas de chemins, des voix d’informateurs et d’informations, T.V, radios,  ordinateurs et cetera. Ils ont aussi des tas d’organisations. L’ESTESMAR est tout puissant. Il est comme un dragon colossal, qui grandit et se concentre de plus en plus. Il utilise l’électronique et l’informatique pour faciliter sa tâche. De toute cette puissance, il n’y a rien pour l’homme et on ne l’utilise pas pour l’intérêt de l’homme, c’est à dire le droit inné. Les êtres humains doivent être affamés, malheureux et rester dans la pauvreté.

Est-ce que l’homme est ou sera capable de domestiquer ou de détruire un tel dragon ? (L’ESTESMAR). L’écrivain pense que c’est possible. L’histoire nous a montré que lorsqu’on découvre la maladie, il est plus facile de la guérir. Mais jamais un médecin ne donne une réponse positive, surtout lorsque la maladie s’est trop aggravée.

* Les médecins, les chirurgiens, les enseignants, les physiciens, les chimistes, les mathématiciens, les philosophes, puis toutes les couches intellectuelles, les artistes et les savants doivent savoir que l’homme est en marche vers l’autodestruction. Ils ont des rôles importants à jouer pour la destruction d’ESTESMAR. Les savants, qui aimeraient prendre ou demander de l’argent, pour mieux vivre que les autres (c’est à dire les affamés), et dominent ainsi les autres (directement ou indirectement), sont absurdes. Tous les savants et ou les intellectuels savent que l’être humain sans l’autre n’est pas possible sauf dans le cerveau de celui-ci. Ils ne peuvent pas avoir les meilleures vies, les meilleures possibilités et les meilleures situations, lorsqu’il y a des êtres humains qui meurent de faim ou de soif, qui n’ont pas de vêtements adaptés ou appropriés, qui sont sans abris et sans amour. Ces savants et ces artistes exploiteurs, profitent très bien de l’ignorance des gens, et ils sont également désolés et justifient bien leur situation. De toute façon, les affamés ne vous laisseront pas tranquille. Comme ils ne laisseront jamais les riches et les aisés. Il faut des pauvres, affamés et sans abris pour que ces artistes, philosophes, savants, techniciens, médecins…  puissent vivre bien et même très bien, avec davantage de possibilités, de calme et d’amélioration que les autres. Ils sont obligés de considérer les pauvres comme  terroristes, assassins, mal élevés, méchants et non respectueux. De toute façon, cette maladie de société ne vous laissera pas être indifférent, comme vous l’aimeriez bien entendu. Il n’y a pas de différence entre un artiste, un savant, un intellectuel et autres, avec les exploiteurs dans un système d’ESTESMAR. En plus, ils se plaignent pour les affamés dans le monde, c’est une absurdité totale. Cette contradiction aboutira à la destruction de l’espèce humanoïde et touchera également les animaux et les végétaux. Ces savants et artistes… exploiteurs ne seront jamais en sécurité, là où on exploite et fabrique des malheureux, des affamés, des sans abris ou de ceux qui vivent dans la boue, la saleté, les déchets et les bidonvilles et où l’on détruit complètement la nature.

Le manque ou l’inexistence d’une relation logique entre les êtres humains, ne laissera jamais personne indifférent où qu’il soit sur la Terre. L’utilisation des règles, lois et données de la science pour le profit (l’argent, la propriété et l’échange) n’est pas logique et est absurde. Utiliser la science pour l’exploitation et l’industrialisation de la vie des riches, ne laissera personne à l’abri. Les affamés, les pauvres, les exploités et les amoureux de la vie ont le droit de dévorer, casser et piller comme le font les riches et les aisés. C’est leur droit de faire pression sur les gens aisés, quand ceux-ci ne veulent rien faire pour la résolution logique de la société. L’égoïsme, la lâcheté et l’individualisme, ne voir que soi et ne vouloir que pour soi ne sont que la destruction progressive et totale de l’humanité. Sachez-le, ceux qui se déchirent pour leur droit inné ne vous  laisseront pas tranquille.

Dans le passé, il n’y avait pas que les empires qui  profitaient  des pillages, les autres gens ou les populations aussi. Là où les esclaves mouraient de faim, s’ils participaient aux pillages, ils obtenaient quelque chose, pour un certain temps. Les exploités, pour leur situation, étaient d’accord pour les pillages. Pour eux, l’ESTESMAR et à la fois leurs droits innés, leur imposaient et leur imposent cette situation. Il n’y a pas que les exploiteurs qui ont participé à la disparition des peuples, des animaux et des forêts, mais, même inconsciemment, les exploités, les esclaves ou les affamés aussi.  Ils le font toujours de la même façon, mais maintenant avec les fonctionnaires visibles et invisibles et les autres, que l’on nomme la patrie, la nation, la race, le chauvinisme, la religion, la démocratie, la civilisation, et cetera. Ce n’est pas pour rien que les travailleurs dans les pays «dits» riches, ont une vie plus aisée, mieux assurée, avec plus de possibilités et sont «dits» plus civilisés, propres et avec plus de médecins, car leurs gouvernements et leurs exploiteurs gardent les autres pays au stade d’extrême pauvreté et de famine, et leur donnent, parfois, quelque chose pour qu’ils ne se révoltent pas.

* Dans la société communiste, il n’y a que la science qui décide, mais dans la société d’ESTESMAR c’est l’argent, la propriété et l’échange qui décident et gèrent. Par exemple, un chanteur américain qui n’a aucune connaissance scientifique et même pas de connaissance de la musique scientifique, est plus célèbre, riche et puissant et  a beaucoup de possibilités que n’importe quel savant, intellectuel ou autre connaisseur de la science. En plus, il les domine et leur donne des ordres. D’autres, par exemple, ceux qui gagnent avec le sexe, les relations sexuelles, les drogues et les alcools sont plus riches que les savants ou ceux qui fabriquent et vendent les armes, atomiques, et autres. Il ne faut pas croire qu’ils ont des connaissances scientifiques, mais ils tiennent les scientifiques (les gens qui connaissent les règles, lois et données de la science) ou quoique.  Les scientifiques, comme les fonctionnaires, sont des robots humanisés qui ne vivent que pour l’argent, la propriété et l’échange. Ou par exemple, les mercenaires, les tortionnaires qui ont torturé, massacré et assassiné les communistes, les savants, les philosophes et autres, ne savent faire que cela et vivent mieux que certains enseignants et intellectuels. 

Dans la société d’ESTESMAR, la connaissance a une valeur pour dominer, profiter et exploiter les autres, sinon le reste ne l’intéresse pas, comme les gouverneurs, les exploiteurs et les clergés.

Imaginez ! Tous les centres scientifiques et de recherches, avec leurs savants, leurs techniciens, leurs médecins, les artistes et cetera, fonctionnent sous la domination des exploiteurs, des gouvernementaux et des métaphysiques, c’est à dire l’argent, la propriété et l’échange.

Les êtres humains ne peuvent pas être comme le veulent les gouvernementaux, les exploiteurs et les clergés. Ils l’imposent par force à ceux-ci, comme les américains, les occidentaux et autres.

Dans la société pourrie d’ESTESMAR, on vous humilie, rabaisse, amoindrit, écrase et torture, et on ne vous considère même pas comme un être humain, comme un être vivant, tout court. Les exploiteurs américains et occidentaux veulent que tout le monde soit comme eux, mangent comme eux, boivent, dansent, s’habillent, dorment, respirent, chantent, jouent comme eux, font comme ils disent et acceptent tout ce qu’ils disent sans considérer que le droit à la différence est un droit naturel et en dehors de la volonté humaine. Et puis, on traite les gens ou les jeunes de n’importe quelle façon et de n’importe quel  nom. La cause principale de ces humiliations et du non respect, est cette maladie de la société, c’est à dire l’ESTESMAR. En disparaissant, l’ESTESMAR et ces éléments disparaissent automatiquement.

Les êtres humains doivent savoir que les exploiteurs prennent les gens dans leurs zoos civilisés. Ils ont rendu la terre entière comme un zoo, pour que leurs touristes regardent,  apprécient et qu’ils montrent leurs objets aux affamés du monde, pour leur donner envie. Et lorsque vous, les affamés, vous êtes plus sauvages, sales et bêtes, ils paieront davantage pour vous voir et prendre plus de plaisir. Quand ils montrent leur civilisation, leur modernité et leur technologie, c’est pour mieux se moquer de vous, les affamés. L’homme a quelle tragédie absurde. 

Dans la société d’ESTESMAR, les membres de celle-ci ne se connaissent pas et se considèrent comme des étrangers et dans certains cas on les insulte, torture, massacre, tue et cetera. C’est parce que  les membres de la société là où ils doivent être, ne le sont pas.  Il faut savoir que la relation familiale est dépendante d’ESTESMAR, ce n’est pas pour rien que la famille se disperse, pourtant leurs membres ont grandit ensemble. C’est parce que la base de la relation familiale est l’ESTESMAR. Une telle société a beaucoup de contradictions et de polarités et chacun prend position par rapport à sa donnée sociale et biologique.

* Les exploiteurs, pour garder, gérer, se développer, croître et centraliser leurs marchandises, propriétés et argents, ont besoin de dirigeants, d’organisateurs et de  patrons, des secrétaires et cetera, bien sûr, par rapport à leur nécessité.

Les exploiteurs ont besoin des gardiens (de la paix ou non), polices, forces armées,  oppresseurs, espions, informateurs et autres pour faciliter leurs tâches, pour que les autres ne les dévorent pas. Ils ont besoin des organisations de chantage, de pression et d’inquisition, puisqu’ils considèrent les êtres humains comme leur propriété, vivant sur leur terre. Ils ont besoin des prosternés pour pouvoir faire tout ce qu’ils ont envie et les garder satisfaits. Les exploiteurs, pour leur développement, croissance et centralisation, font n’importe quoi, que cela plaise ou non, même  s’ils détruisent un continent et la terre entière. Ils ont besoin également des masses médias, pour les mêmes motivations, et  prennent les gens pour des imbéciles, les rendent et les gardent en esclaves et ensorcelés.

Il faut toujours savoir, que lorsqu’il  y a de l’argent, de la propriété et de l’échange, ils ne peuvent pas être à tout le monde et  doivent appartenir à une petite minorité.  Parce que si tout le monde possède l’argent, la propriété et l’échange, cela n’aurait pas de sens. Il faut quelques dieux et beaucoup de prosternés. Toute l’Afrique (ou autre) ne peut pas appartenir à tout le monde, la Terre ne peut pas appartenir à tout le monde.

Dans la société, qui est basée sur l’ESTESMAR, les gens qui ont l’argent et la propriété ont toujours peur que les autres ne les dévorent, ne les volent, ne les pillent  ou que leurs richesses diminuent. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont tellement besoin de forces, de sécurité, de défense et d’ordre, qui ne servent qu’à ESTESMAR et non pas aux affamés. Là où il y a l’argent, la propriété et l’échange, cela crée forcément des voleurs, des guerres, des escroqueries, des mensonges, des humiliations, des massacres, des assassinats et des tortures.

* La caractéristique de sauvagerie, de révolte de l’homme vient de son droit inné. Cette caractéristique peut être sociale, mais si un groupe social, fait des actions violentes et qui n’a pas de relation avec le droit inné, alors c’est une organisation pour l’intérêt. C'est-à-dire que certains utilisent cette sauvagerie pour avoir quelque chose qui n’est pas le droit inné, et qui est organisé par les exploiteurs.

* Certains êtres humains mélangent la société humaine avec celle des animaux. Ceux-ci ne pensent pas que la société des animaux est basée sur leur droit inné, et que celle des hommes ne l’est pas. Bien sûr, dans certaines sociétés animales, il y a différentes spécialisations où il y a un chef ou un dominant, mais cela n’a rien avoir avec la société humaine. Cette domination (ou chef) a certaines règles, lois et données, qui font partie de leur droit inné et sont différentes de la société humaine. Certains disent que le cerveau humain est le patron de toutes les cellules. Le cerveau ne demande jamais d’argent aux cellules, ou quelque chose en contre partie. Comme nous l’avons dit, les phénomènes qui créent des formes de société dans la nature sont leur droit inné et pas autre chose. Un chef ou dirigeant dans une société animale n’a pas du tout la même signification que chez les êtres humains, loin de là. Dans la société des hommes, c’est l’ESTESMAR qui crée les classes sociales, les dirigeants, les chefs, les patrons, les propriétaires, les industriels, les oppresseurs et autres. Dans la société animale, personne n’est opprimé pour ses droits innés, et personne ne meurt de la façon qui existe chez les êtres humains, qui se déclarent bien intelligents. Là où une minorité sur Terre accumule tout et déclare que le monde lui appartient et que les autres ne sont que ses prosternés, là où une minorité massacre, assassine, tue, pille et torture, alors là, les animaux ne l’imaginent même pas, ou qu’ils empêchent ou privent les membres de la société de leurs droits innés. Les animaux n’ont pas atteint  la connaissance scientifique. Dans la société humaine, si un affamé utilise ou profite «des pains jetables» ou de restes d’aliments, les malheurs comme l’épée de Damoclès lui tombent dessus, avec des tas d’administrations, insultes, accusations et inquisitions. On laisse pourrir les aliments et on les détruit devant les yeux des affamés ou en cachette mais on ne leur donne pas. Dans quelle société animale existe une telle intelligence ? Dans les sociétés animales, il n’y a ni argent, ni propriété, ni échange. Il n’y a ni taxe, ni impôt, ni assurance, ni loto et cetera. Cela n’existe que chez les gens civilisés, modernes et intelligents. Et puis si certaines formes de propriété (qui n’a rien avoir avec celle des humains) existent chez certaines sociétés animales, c’est parce qu’elles ont une relation étroite avec leur droit inné. Dans la société humaine, les classes aisées,  les riches ou les gouverneurs et cetera,  n’ont pas simplement la quantité nécessaire pour leur besoin de droit inné, mais ils ont des centaines de fois ou millions de fois  leur droit inné, et gare aux autres, affamés et malheureux, en plus ils leurs envoient des tas de forces, de lois et d’administrations. C’est là qu’il faut dire, est-ce qu’il existe un animal plus imbécile, égoïste et bête que l’homme ?

La logique, dans les sociétés des animaux, qui vivent en groupe, c’est leur droit inné. Par contre, la logique dans la société humaine, c’est l’ESTESMAR, de telle façon que même la logique elle même est mesurée par l’argent et la propriété qui dominent les savants, les intellectuels, les techniciens, les médecins, les profs, les artistes, les sportifs et cetera.

Maintenant, l’homme a atteint une telle connaissance scientifique qu’il est capable et doit résoudre le droit inné de n’importe quel être humain et dans n’importe quel endroit qu’il soit sur la Terre, de n’importe quelle forme, odeur et couleur qu’il ait sans exception et sans ESTESMAR. Par contre, une telle capacité n’existe pas chez les autres animaux. L’homme est le seul animal qui est capable de domestiquer le plus sauvage des animaux, grâce à la connaissance scientifique, il peut également domestiquer l’ESTESMAR, malheureusement la connaissance scientifique est dépendant de l’ESTESMAR, donc il doit disparaître à jamais pour que la connaissance scientifique se libère. La connaissance scientifique a besoin de la liberté.

* Les exploiteurs, pour faire marcher les gens à leur manière, utilisent des méthodes pour faciliter leurs tâches. Chaque fois que ces manières touchent le droit inné de l’homme, cela calme ou domestique davantage. C’est à dire qu’ils prennent les gens pour des imbéciles.

* Hasard n’existe que dans la société d’ESTESMAR et c’est une de ces données. Il n’a aucune relation avec la science, logique ou dialectique, ni avec le droit inné.

* Là où les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques, soit disant, aident les exploités ou les affamés, d’abord ils les volent, pillent, massacrent et donnent quelques miettes à certaines personnes.

Les exploiteurs, ont rendu la terre ou la nature comme des parcs d’attraction touristique. Maintenant, il n’y a plus vraiment de forêts mais ce sont des parcs ou des terrains privés, et pour se promener, voir ou passer, il faut payer. Les exploiteurs ont pris toute la Terre, la mer et l’air. N’importe quel trou,  à l’intérieur et en dehors de la terre appartient aux exploiteurs et les affamés n’ont aucun endroit pour fuir, même pour se faire enterrer, il faut qu’ils payent.  

* Dans la société d’ESTESMAR, n’importe quel phénomène doit être sous la domination d’ESTESMAR, c’est à dire pas simplement la société des hommes, qui est sous sa domination, mais aussi la nature, les animaux et toute la terre entière. Et puis ils veulent polluer ailleurs, en dehors de la terre, de la même façon en imposant l’ESTESMAR. Cette maladie ne lâchera pas les extra-terrestres.

Nous vivons dans un monde (la Terre) où l’on ne peut pas être libre. La liberté c’est à dire les actions pour obtenir le droit inné. On n’est pas libre de dire qu’on ne veut pas être dépendant ou appartenir à un pays ou une nation sans aucune chaîne d’esclavage (les papiers, les autorisations ou autres) et on ne veut pas les cartes d’identité. On ne peut pas et on n’est pas libre de marcher sur la terre là où l’on veut vivre et on ne veut pas payer. On ne peut vivre sans contrainte et sans que les gens imposent leurs pensées. On n’est pas libre de faire comme notre droit inné nous l’impose, d’être libre.

Dans ce monde (la terre), il faut travailler dur pour quelque argent et payer la part de l’Etat et des mafias. Il faut avoir passeport, carte d’identité, autorisation, papier, carte de résidence, carte à puce, carte magnétique et autre façon d’identification. Il faut avoir des assurances, des impôts et des taxes etc.… Pour la naissance il faut payer, pour la vie il faut payer, pour mourir il faut payer et travailler toujours (de la façon dont vous êtes imposé) et payer toujours. Il ne faut surtout pas se tromper, sinon il faut payer beaucoup plus et même des milliers de fois. Il faut courir pour le peu que donnent les exploiteurs et il faut faire attention que l’on ne vous vole pas, que l’on ne vous pille pas et puis que l’on ne vous impose pas de vivre ainsi. Dans quelle coin de la Terre, peut-on vivre sans ESTESMAR ? Même dans un trou lointain, on vous surveille et l’armée  vous cherche, pour leur capital et les propriétés ou la patrie on vous cherche, pour leur bazar ou marché on vous cherche, pour les impôts et les taxes on vous cherche, pour l’Etat ou le gouvernement on vous cherche, pour la métaphysique on vous cherche et puis vous devriez mourir et vous mourez avec ou sans fierté pour leurs patries.

* Dans la société d’ESTESMAR, les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques passent des milliers de lois, d’articles et d’arrêts pour un certain temps et puis ils repassent encore des lois, des arrêts et des articles de telle façon que sur les autres lois passent des lois et des articles qui font tourner la tête des gens et ils ne cherchent même pas à les comprendre. Et en plus, il manque toujours des lois, des articles et des arrêts.

* Dans la société d’ESTESMAR tout le monde est égoïste. Et l’autre ? ! Je ne les connais pas.

* Les exploiteurs considèrent toujours leurs ennemis comme des barbares, des sauvages, des bêtes, des imbéciles et cetera. Que ce soient les exploités ou les autres exploiteurs, l’ESTESMAR impose cette caractéristique.

Qu’est ce qui impose aux exploiteurs d’installer des machines à la place des hommes ou de délocaliser ? L’ESTESMAR.

Qu’est ce qui impose aux exploiteurs de ne pas donner leur salaire, leur «dit» droit ou qu’ils donnent très peu ? C’est l’ESTESMAR.

Qu’est ce qui impose aux exploiteurs de mentir, de tricher, de tromper, d’escroquer et d’arnaquer les travailleurs ou plutôt tous les êtres humains ? C’est l’ESTESMAR.

Qu’est ce qui impose aux exploiteurs de faire face aux   travailleurs ? C’est l’ESTESMAR.

Qu’est ce qui impose aux exploiteurs de se dresser face à des autres exploiteurs ? C’est l’ESTESMAR.

 Qu’est ce qui impose aux exploiteurs de dominer face aux mouvements ouvriers ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène rend les exploiteurs en faillite et malheureux ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux exploiteurs d’ériger l’Etat ou le gouvernement et les métaphysiques face aux travailleurs ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux exploiteurs de brandir les forces armées, de sécurité, de l’ordre et de défense, des mercenaires, des espions, des administrations, des informateurs et des vigiles à l’encontre des gens ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux exploiteurs de polluer et de détruire les forêts, les terres, les mers, les rivières, l’air et l’atmosphère et même les autres planètes (cela viendra) ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux exploiteurs de détruire ou de laisser pourrir les nourritures ou  les aliments et l’eau douce et de ne pas les donner à ceux qui en ont besoin pour leurs droits innés ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux exploiteurs de détruire leurs productions et même de ne pas les donner aux travailleurs, dont ils ont vraiment besoin ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux exploiteurs de créer des tas de formes de drogues et d’alcool ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux exploiteurs des faux et des mauvais produits que vous êtes obligés d’acheter, et que vous achetez toujours ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux exploiteurs de fabriquer différentes armes, chimiques, bactériologiques, virus, laser, explosives, mines anti-personnelle, atomiques, armes nucléaire et autres pour vous assassiner ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux exploiteurs d’être sales, des charlatans, impolis? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux gens: des femmes, des enfants et des homme de se vendre ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène rend les gens pauvres, sales, malheureux,  affamés. C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène est à l’origine de l’existence de gouvernements ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène a causé les massacres, les assassinats, les tueries et la disparition des peuples dans l’histoire de l’humanité et qui continue de le faire ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux exploiteurs de fabriquer des faux et de mauvais médicaments, de la nourriture, des O.G.M. (organismes génétiquement modifiés) et des produits chimiques ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène impose aux riches ou aux exploiteurs de ne pas donner aux pauvres ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène est à l’origine de l’existence des sectes, des religions, des sorciers, des voyants et cetera ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène crée les crises, les inflations, les guerres et les malheurs ? C’est l’ESTESMAR.

Quel phénomène oblige les exploiteurs à rendre les populations pudiques, pour qu’ils puissent leur vendre les produits de sexe ou d’industrie du sexe et de gagner davantage par la prostitution ? C’est bien sûr l’ESTESMAR.  

N’importe quoi, dans la société d’ESTESMAR est  fait pour lui, envers lui ou sous son influence. Et ceux qui ne le sont pas, dans une période courte ou longue, le deviennent et doivent le devenir, même en massacrant des peuples entiers, simplement pour lui.

Il faut savoir que la fuite, des dits cerveaux, comme les intellectuels, les médecins, les techniciens, les chimistes, les mathématiciens et cetera, vers les régions où il y a l’argent, la propriété et l’échange, les rendent davantage pauvres et  ignorants. La cause est bien sûr l’ESTESMAR.

La société d’ESTESMAR, (les exploiteurs et les gouvernementaux et les métaphysiques), est telle qu’elle  fabrique des produits de mauvaise qualité ou dits jetables ou qui ne servent pas à grand chose, seulement pour l’argent, la propriété et l’échange, et qui rend les pauvres de plus en plus pauvres et affamés. Elle détruit, fait pourrir et pollue les produits pour l’argent, la propriété et l’échange, qui rend les affamés ou les pauvres de plus en plus affamés et pauvres. L’ESTESMAR a rendu l’eau potable ou douce non consommable, il l’a polluée sur la Terre pour que les êtres humains soit obligés de l’acheter. Il a détruit et pollué l’air, les mers et la Terre par des produits chimiques, des armes bactériologiques et radioactives et pour créer des O.G.M., il détruit la nature pour en construire une autre, quelle intelligence ! Il détruit les forêts et les terres pour cultiver des drogues (cigarette, cigare, cannabis, opiums, cafés …) et des alcools pour rendre les affamés plus pauvres. Et puis le manque ou l’inexistence de l’éducation scientifique, sportive et artistique et le manque ou l’inexistence de croissance et de développement logique, que cela soit physique ou moral, les rendent de plus en plus pauvres et affamés. Le manque ou l’inexistence des possibilités de chercher la vérité ou plutôt la logique dans tous les domaines les rendent de plus en plus pauvres. Le manque ou l’inexistence de la liberté de parler, d’écrire, d’écouter, de regarder, de respirer, de toucher, de penser et de choisir les rendent de plus en plus pauvres et affamés. Les gaspillages de temps et de l’espace (toujours à cause d’ESTESMAR) les rendent de plus en plus pauvres et affamés. Davantage de guerres, de massacres, d’assassinats, d’accrochages physiques et moraux, de grondements, d’hurlements, de disputes et de tortures les rendent de plus en plus affamés et pauvres. Trop de lois, décrets, d’arrêts et d’articles des gouvernementaux, des métaphysiques et des exploiteurs, rendent les affamés de plus en plus pauvres et exploités.

* Les êtres humains doivent savoir que c’est l’ESTESMAR qui décide, qui dirige et qui gère pour les chemins, les voies et les routes, et non les personnes qui gouvernent ou non.

* Ce manifeste de communisme se permet de préciser certains éléments:

Les communistes étaient des gens qui avaient des connaissances scientifiques et qui luttaient dans ce sens.

Les communistes étaient des gens respectés et qui travaillaient « dit » gratuitement pour les peuples sans prendre quoique ce soit en échange, que cela soit direct ou indirect.

Les communistes étaient des gens qui luttaient pour avoir les droits innés de tout le monde sur Terre, quelque soit leur couleur, leur forme et leur odeur  sans aucune contre partie.

En réalité les néo-communistes, cela fait longtemps qu’ils ont tourné le dos aux connaissances scientifiques et qu’ils ont oublié l’histoire. De toute façon la cause est toujours l’ESTESMAR.

* La culture: l’écrivain ne reconnaît pas ce terme comme un terme scientifique. Dans le système d’ESTESMAR, la culture est l’ensemble de traditions, d’habitudes, des biens, des manières ou de façons de vivre et de langue. Elle n’est pas un terme scientifique parce qu’elle n’est pas précise et claire. La culture change et prend des formes différentes, elle n’a pas de règles, lois et données, puisque la société, depuis plus de trente mille ans, n’a pas changé et est toujours avec l’ESTESMAR. Il faut bien sûr préciser que la culture est également liée aux métaphysiques et à l’économie ou plutôt à l’ESTESMAR. Les langues aussi, ne sont pas des langues scientifiques, et  font parties de la culture et  changent, lorsque cela arrange les exploiteurs.

Bien entendu, dans la société communiste, un groupe social qui vivrait ensemble dans des centres de production aurait une sorte d’élément commun, mais ce ne sera pas la culture d’ESTESMAR. Ce ne sera que la dialectique, la science ou la logique.

La culture, la tradition et les croyances sont des données d’ESTESMAR. Elles n’ont aucune relation avec la science, même s’ils ont certains éléments de la science. Ils ont toujours été une barrière devant le développement et la croissance de la connaissance scientifique. Et dans certains cas, ils luttaient sévèrement contre la science ou la connaissance scientifique et cela se reproduit encore maintenant.

* Comme on l’avait dit, les exploiteurs de n’importe quoi, sous n’importe  quel nom ou de n’importe quelle forme que ce soit, tirent de l’argent, la propriété et l’échange et pour cela font beaucoup d’activités et même participent dans les mouvements révolutionnaires, naturalistes, humanitaires, démocratiques, droits de l’homme, médecins du monde, médecins sans frontière, croix rouge et autres. Si les exploiteurs étaient d’accord pour la libération des esclaves en Amérique, ce n’était que pour qu’ils puissent travailler pour les autres exploiteurs dans leurs usines. Si Christophe Colomb a découvert l’Amérique, ce n’était que pour les exploiteurs sinon les êtres humains n’avaient pas de sens. S’ils se battent pour les femmes ou droits des femmes, c’est pour mieux les exploiter. Les exploiteurs trouvent les moyens et les manières de trouver de l’argent, la propriété et l’échange, quelque soit la situation, la pensé ou l’idée. Si dans la liberté il y a du ou des profits (l’argent…) ils sont d’accords et si la liberté les embête, ils ne sont pas d’accords. La libération n’était pas pour les femmes, mais c’était de libérer les femmes des traditions et des cultures pour les exploiter plus facilement, plus librement et en plus ce sont des esclaves qui peuvent gagner moins que les hommes avec le même travail et dans certains cas même mieux. Dans tous les «dits» pays civilisés, modernes, démocratiques et droits de l’homme, les femmes gagnent moins que les hommes, sans compter bien entendu les affamés ou les pauvres. Dans ces pays là, les pauvres et les affamés ne comptent pas, mais ils ne comptent que dans les «dits» pays riches et… quoi que. D’ailleurs même chez les pauvres, les femmes sont plus pauvres que les hommes et les enfants en troisième position, c’est ça l’intelligence des êtres civilisés. Avec des tas de problèmes de grossesses, d’accouchements et de gardes d’enfants, ce sont les esclaves les plus douces, les plus soumises et les plus faciles à dominer, c’est cela la pensée des exploiteurs.

* Il y a aussi des exploiteurs qui ont beaucoup gagné sur le dos des communistes, des mouvements communistes et des révolutionnaires. Chaque fois que tel ou tel phénomène a une relation étroite et rapprochée avec le droit innée, c’est davantage une source de profit et d’argent et on peut en gagner plus. Il y a aussi certains phénomènes qui n’ont aucune relation avec le droit inné mais qui gagnent, comme les métaphysiques. Les exploiteurs tirent énormément d’argent de n’importe quoi, mais aussi de rien (d’abord ils donnent de l’existence à rien), mais aussi de la situation révolutionnaire et contre révolutionnaire. Cette capacité d’adaptation le rend (ESTESMAR) vivant et lui donne plus de puissance, de capacité et de force. Et puis il impose sa propre forme de vie. Pourquoi les exploiteurs adorent le CHE GUEVARA, parce qu’il est devenu un centre touristique, c’est à dire un centre de profit (l’argent, la propriété et l’échange). Ce n’est pas pour rien qu’ils font de la publicité pour lui (l’argent) mais à leur façon, de   plus toutes les masses médias leur appartiennent. Maintenant les communistes sont devenus des exploiteurs, dans le passé ils utilisaient les commerces du papier, machine à écrire, industrie imprimerie pour leurs livres, badges, tracts, banderoles, journaux et cetera et remplissaient les poches des riches (obligatoirement bien entendu), les exploiteurs en étaient très contents. Ils participaient également à la destruction de la nature, en plus ils fumaient les cigarettes et buvaient de l’alcool. Les exploiteurs ne sont pas contre les communistes, tant qu’ils leurs procurent des profits, qu’ils ne les gênent pas tant qu’ils participent à la destruction (direct ou indirecte) des forêts ou de la nature.

* Les exploiteurs adorent centraliser leur argent, leur propriété et leur échange. C’est l’un des éléments de leur progression et de leur croissance. Ils veulent tout centraliser à leur manière, celle-ci est d’abord économique (l’argent, la propriété et l’échange), puis ils centralisent les Etats ou les pouvoirs, l’armée, la police et cetera, en résumé, les gouvernements et la culture, comme le font les plus grands pays industrialisés, modernes, civilisés, démocrates et droit de l’homme, mais pour la forme c’est l’ESTESMAR qui décide.

* Les exploiteurs (les gouvernementaux et les métaphysiques) ont fait les plus sales choses dans l’histoire et le font toujours, en secret. Ils sont capables d’utiliser les produits chimiques, bactériologiques et des virus, ils l’ont déjà fait, de les utiliser pour leurs essais et leurs profits. Ils sont capables de créer ou de trouver des virus comme le SIDA et autres, de les faire essayer ou accepter aux peuples, pour leurs profits. Pour dénoncer les exploiteurs et tout ce qu’ils font, l’homme n’a pas de possibilité car toutes les masses médias sont à eux, et sont la bouche d’ESTESMAR, de toute façon c’est l’ESTESMAR et rien d’autre. C’est pour cela que je dis vous êtes maudits par les dieux. Les affrontements, les contradictions et les centralisations avec les polarités vont tellement s’aggraver que cela aboutira à l’explosion sociale, comme cela s’est produit, de la même manière même avant notre ère.

Quand les exploiteurs font des activités dites culturelles et aussi scientifiques et populaires, ils sont plus appréciés par les peuples. Tandis que tous leurs travaux scientifiques, humanitaires, naturalistes et populaires ne le sont que pour ESTESMAR, et rien que pour lui. Ils aident la science, tant qu’elle leur donne des profits, sinon ils ne la connaissent pas. L’ESTESMAR ne pense qu’à sa croissance, son développement, sa centralisation, sa progression et rien d’autre. Comme un virus ou cancer dans le corps humain, qui progresse, qui l’avale et de toute façon un jour, le détruira ou l’explosera. Mais cette explosion atteindra tout l’humanité, quelque soit leur couleur, odeur et forme, sauf si l’on se dépêche et lutte contre ce virus de façon efficace. En réalité, on est en train d’avancer vers cette situation. Les règles, lois et données de la société fonctionnent automatiquement.

Vous êtes tous maudits par les dieux.

* Quand l’idée existe qu’il y a trop d’êtres humains sur  Terre et que celle-ci n’a pas de place pour tout le monde, qu’il n’y a pas assez de nourriture, qu’il y a trop de pauvres et d’affamés, de sans abris, de chômeurs, qu’il faut les détruire pour diminuer la population terrienne, comme ils l’ont fait avec certains animaux en soit disant surpopulations, alors  qu’ils sont en voie de disparition. Il faut les laisser crever ces « dits » pays pauvres, puisqu’il n’y a pas assez de nourriture ou d’eau pour eux, en plus ils sont affamés, pauvres, non civilisés, ils ne comprennent ni démocratie, ni le droit de l’homme, ni la modernisation et autres, ils ne servent à rien, ils sont nés pour rien, ils ne sont bons à rien, ils font trop d’enfants,  ils salissent le monde des riches et trafiquent de la drogue, ils sont sauvages, c’est la fin de l’existence humaine ou même de tous les êtres vivants.

* Dans l’ESTESMAR, tout le monde attend. Peut-être une chance (l’argent, la propriété et l’échange ou même le droit inné) frappera à leur porte, peut-être que les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques auront envie de leur donner de l’argent, de les exaucer et de les gracier. De toute façon s’ils le font, ils (les exploiteurs) les avaleront d’une autre façon et les pilleront davantage. Ce n’est pas pour rien qu’ils aident les pauvres à rester «dans la merde» (la science n’a pas peur des termes utilisés  par les affamés, la science n’appartient pas aux riches), certains riches se disent représenter les pauvres, les affamés et les malheureux. Les exploiteurs aiment donner un paquet de riz (quel riz ?) mais d’un  autre côté ils en détruisent des tonnes et ils s’écrient qu’ils ont donné aux pauvres, qu’ils les aiment mais par ailleurs les massacrent et les pillent. Ils leur envoient les médecins du monde, les croix rouges, les démocraties, les civilisations, les droits de l’hommes et cetera pour justifier leurs sales affaires. Bien entendu c’est plus facile d’exploiter les gens par la croix rouge, la nation, la patrie, les nations unies, la démocratie et cetera que le fascisme, les mercenaires, la mafia et cetera. Les exploiteurs profitent de la simplicité, de l’ignorance, des erreurs et des différences (langue, couleur, forme, odeur…) et pillent tous ceux qu’ils peuvent. De n’importe quelle façon que cela soit, les travailleurs sont toujours perdants mêmes là où ils pensent être gagnants. Ce n’est pas pour rien que les riches grossissent et que les pauvres et les affamés  maigrissent.

* Dans la société d’ESTESMAR, ce n’est pas facile de trouver quelqu’un de confiance, parce que l’argent, la propriété et l’échange ne connaissent ni confiance, ni dieu (puisqu’il est dieu), ni prosterné des dieux.  Il y a beaucoup de personnes qui ne peuvent faire confiance à leur père, leur mère, leur(s) sœurs ou leur(s) frères ou même à leur meilleur ami. L’ESTESMAR fait marcher les gens à sa manière et c’est lui qui impose aux gens à ne pas faire confiance.

* Dans un tel système, tout le monde se regarde de travers ou d’un mauvais œil. Chacun  regarde les gens comme des voleurs, des escrocs, des menteurs, des assassins, des méchants, des violeurs et cetera. Tout le monde fait attention aux autres, et c’est peut être lui le pilleur ou même le terroriste.

* Dans l’ESTESMAR tout ceux qui ne veulent pas (que cela soit les exploiteurs ou les exploités) se prosterner devant l’ESTESMAR, ou plutôt ce dieu, sera condamné à mort ou à une amende  ou en garde à vue, en prison, il sera poursuivi. Personne ne peut s’enfuir ou l’éviter. Ce dieu là, pénètre n’importe où, fait le dieu et impose la dictature dure, sans pitié et sauvage. Personne ne peut changer les règles, lois et données de la société. Les gouvernementaux ne peuvent pas et ne veulent pas renverser ou détruire l’ESTESMAR puisqu’ils sont ses éléments. Ils sont nés, ils dépendent de lui. Eux doivent savoir que les règles, lois et données d’ESTESMAR fonctionnent automatiquement. Ni les empires de la société d’exploiteurs ou capitaliste, ni les Etats des pays dits socialistes et ou communistes ne peuvent pas et n’ont pas pu détruire les règles, lois et données de la société.

* La société d’ESTESMAR a une relation étroite avec les accidents  surprises. Les accidents de la nature sont évitables et on peut les empêcher d’une manière quelconque, mais dans l’ESTESMAR quand cela  tombe sur n’importe qui même les exploiteurs, ils sont soudains et étranges. C’est ainsi qu’il existe les tragédies.

* Dans la société d’ESTESMAR vous n’avez pas le droit de vous tromper. Il faut que tout soit «propre» et si vous faites une erreur, il faut que vous payiez, par l’argent ou d’une autre façon, sinon on vous envoie les administrations ou on vous condamne à mort. Comme cela arrive et qui est toujours arrivé dans l’histoire de l’humanité. C’est encore pire là où on vous condamne pour les erreurs des autres, pour les bêtises  ou les magouilles des autres et cetera. C’est ainsi que l’on condamne les braves.

Les exploiteurs ont tellement détruit la personnalité humaine qu’ils utilisent même ce terme comme une source de profit. Les exploiteurs ont fait et font tellement de saletés que si ses odeurs sortent, on serait incapable de sentir tellement elles sont pourries. C’est sûr que depuis des siècles, cela sent mauvais.

* Dans la société d’ESTESMAR, la classification du travail ne peut pas exister puisque, c’est lui qui décide. La logique pour l’ESTESMAR c’est l’argent, la propriété et l’échange, il ne comprend pas d’autre logique et d’autre classification.

* Dans la société d’ESTESMAR si vous voulez être gentil, généreux, calme, simple ou respectueux, vous êtes mal partis. Si quelqu’un veut être sain et propre, il n’a qu’une seule solution dans la société d’ESTESMAR, c’est la mort.

* L’ESTESMAR est une forêt qui n’existe pas dans la nature. Il y a beaucoup de gens qui se sont suicidés et qui se suicident, dans l’histoire de l’humanité, par les forces, les pressions, le manque et par le non respect humain et l’inégalité. Quand les gens comprennent qu’il ne faut pas être sain dans telle société et qu’ils ne veulent pas être autrement, alors ils se suicident. C’est aussi une manière d’assassiner les êtres humains, par ce virus ou cancer de la société qui est l’ESTESMAR. Dans une société où les êtres humains se volent, s’escroquent, se mentent,  se trompent, se font des pressions, des inquisitions, des forces et que l’un domine les autres et que de la même façon grandit  davantage alors il n’y a pas de place pour les sains, pour les amoureux, pour les géniaux, gentils, doux et simples. Ceux qui disent qu’ils sont légalement et loyalement (ce sont les termes d’ESTESMAR) riches et propriétaires, qu’ils ne mentent pas, ne trompent pas et qu’ils ne sont pas des charlatans, sans avoir de connaissances, mentent. Parce qu’ils sont riches grâce à ESTESMAR, dans la société d’ESTESMAR, avec des règles, lois et données d’ESTESMAR, imposé et habitué aux peuples depuis des siècles.

Quand il y a les inégalités et les injustices et qu’il n’y a pas de confiance, de solidarité, d’amitié et de sympathie, il n’y a pas de place pour les sains. En réalité l’ESTESMAR sans les injustices, les sauvageries, les désordres, les inégalités, les guerres, les horreurs, les violences, l’individualisme, l’égoïsme, le marginalisme, les prosternés, les voleurs, les violeurs, les tromperies, le charlatanisme, les mercenaires, les  arnaques, les assassins, les tortionnaires, la prostitution et  autres contradictions, n’existe pas. De la même façon on ne peut trouver un exploiteur, un bourgeois, un capitaliste, un industriel ou un commerçant sain. Bien entendu on peut trouver moins d’escrocs que d’autres ou moins de menteurs, voleurs que d’autres mais on ne peut être commerçants ou riches… sans mensonge, sans escroquerie et cetera, que nous avons déjà cités. Maintenant, et dans certains cas, les exploiteurs, les capitalistes, les riches, les bourgeois ou les aisés exploitent les peuples avec le sourire et le «respect », la «gentillesse», ainsi ils peuvent dominer plus facilement les gens et sans plainte. Tout les exploiteurs, même les exploités ou les commerçants… sont obligés d’exploiter avec les même règles, lois et données d’ESTESMAR, même un tout petit exploiteur, même s’il est devenu communiste exploiteur. Les communistes exploiteurs, les bourgeois, les chefs ou les aisés pensent qu’ils peuvent exploiter de façon saine et propre. Eux profitent de la simplicité et de la confiance des gens et pensent qu’ils sont des imbéciles. De toute façon l’ESTESMAR utilise des manières et des formes qui puissent plaire aux peuples. L’ESTESMAR apparaît dans différentes formes, comme le droit de l’homme, la démocratie, la biologie, la science, l’amour, la croix rouge et cetera. Il faut ajouter que les exploiteurs comme les U.S.A imposent aux peuples leurs langues, leurs façons de vivre et de mourir, comme tous les autres empires dans le passé. L’ESTESMAR est une relation ou système de corruptions qui sent mauvais, n’importe où dès qu’on le touche. Les corruptions touchent tout, les organes administratifs  ou non administratifs, l’éducation, les hôpitaux, les temples, les Etats et cetera, en réalité n’importe quel organisme et organisation. Il faut dire que la corruption n’a pas épargné non plus les communistes.

* Il faut toujours se rappeler que pour être riche ou devenir riche, il faut beaucoup d’autres pauvres ou devenir pauvre. C’est à dire que quelqu’un doit avoir tout ou presque et les autres rien et même rien du tout, sinon la société d’ESTESMAR ne peut pas se tenir debout. L’Etat ou plutôt le gouvernement est chargé par l’ESTESMAR de garder ce système, de ne pas le contrarier ou de ne pas le détruire.

* Les êtres humains sont naturellement sociables, ce qui est un élément de droit inné, mais l’argent, la propriété et l’échange veulent détruire cet élément ce qui est impossible, alors cela crée une guerre entre les deux. Une guerre qui existe à l’intérieur de chaque individu, puisque ce système est basé sur l’ESTESMAR « il n’y a que toi qui compte alors les autres ! »

* Les secrets ou les cachotteries sont des éléments d’ESTESMAR. Il a tellement sali et sali aussi la personnalité humaine, qu’il a changé même le physique de l’homme. L’existence d’une nation, d’une patrie, d’un pays ou d’une ville dépend strictement de ces échanges ou plutôt de ces commerces. Sans commerce, pas de ville, pas de nation, pas de patrie comme on l’a dit sans mensonge, sans escroquerie, sans vol, sans tromperie, sans arnaque, sans cachotterie, sans secret, sans sauvagerie, sans violence, ni prendre les gens pour des imbéciles, sans égoïsme, individualisme et cetera, il n’existe pas et nexistera jamais. Dans le commerce, l’échange ou marché et bazar la cachotterie et le secret sont très importants et vitaux. En d’autre terme, commerce, échange ou plutôt l’ESTESMAR sans ceux-ci ne peut pas vivre, c’est impossible puisqu’ ils sont très liés aux mensonges, tromperies, escroqueries, égoïsmes, et cetera, et cetera.

Dans la société d’ESTESMAR, les êtres humains meurent ou  vont mourir par les drogues, les guerres, les alcools ou par de nouvelles maladies, par de faux médicaments, par famine, par les mauvaises nourritures, par des nourritures contaminées, par les vols d’organes ou par la pauvreté, le chômage, par l’insécurité, par le travail dur ou difficile, par la tradition et la culture, par la religion, par la nationalisme et la patrie, par les balles en plomb de différentes tailles ou par les mines anti-personnelle et les bombes atomiques, neutroniques, hydrogènes, thermiques, lasers. Personne n’en réchappe et il n’y a qu’un seul coupable, c’est l’ESTESMAR. Dans telle société malade, on tue les êtres humains pour leurs indépendances et leurs dépendances, pour leur courage, leurs forces, leurs erreurs et les erreurs des autres, leur liberté, leurs amours, leur temps et leurs espaces et on les tue pour leurs développements et leurs croissances. C’est cela cet animal effrayant et horrible.

C’est dans la société d’ESTESMAR que l’on condamne à mort, pas simplement une personne mais un peuple entier, ils l’ont fait beaucoup de fois dans l’histoire de l’humanité et ils (les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques) le feront également, bien sûr pour l’argent, la propriété et l’échange, c’est à dire l’ESTESMAR.

Vous êtes maudit par les dieux.

Quand le système (la relation) est structuré par l’ESTESMAR, c’est à dire l’argent, la propriété et l’échange, les centres d’information, les masses médias comme les journaux, magazines, radios, télévisions, les CD, les DVD, l’Internet, le téléphone, les livres et cetera, ne sont pas pour les gens, mais ne sont là que pour l’ESTESMAR et rien que pour lui. Là où il y a l’argent, il y en a et même davantage, et là où il n’y en n’a pas, il n’y en aura pas non plus et puis on assassine et massacre les forêts et les animaux seulement pour l’ESTESMAR. Il ne faut pas croire ou penser que l’Etat ou les Etats peuvent contrôler, empêcher ou faire quelque chose, bien sûr que non. L’Etat est un élément d’ESTESMAR. Ce n’est pas qu’il ne peut pas mais il ne le veut pas également. Les industries modernes sont pour l’ESTESMAR et non pour les peuples et pourtant ceux-ci sont fiers (pas tous bien entendu) de «leurs» industries modernes qui détruisent obligatoirement la nature.

* Là où il y a marché libre(légale), il y a forcément marché noir. Marché noir et marché libre sont une polarité d’ESTESMAR. L’ESTESMAR est leur phénomène. On ne peut pas détruire le marché noir et laisser l’autre libre et vice versa. L’ESTESMAR est lié à la drogue (cigarette, cigare, opium et cetera). C’est l’un des plus grands profits d’ESTESMAR et contre la nature. L’ESTESMAR est lié à la prostitution et au sexe puisqu’ils font partie des plus grands profits d’ESTESMAR allant contre  la nature.

* L’échange, commerce ou marché sont eux mêmes fous et sauvages, c’est pour cela qu’ils prennent les gens pour des fous. Les commerçants disent facilement que les gens sont imbéciles, malades et bizarres et se prennent pour des malins, intelligents et autres qualités dites positives. C’est comme cela qu’ils ont sali la personnalité humaine. Cette maladie a tellement avancé que cela sent vraiment mauvais.

* Si le travail est dur, c’est à cause d’ESTESMAR. Si vous êtes au chômage, c’est à cause d’ESTESMAR. Si vous êtes malheureux, c’est à cause d’ESTESMAR. S’il n’y a pas une bonne organisation ou classification dans tous les domaines c’est à cause d’ESTESMAR, et la liste est longue.

* Les gouvernements, pour calmer les tentions ou les problèmes sociaux, utilisent les pansements par exemple pour la maladie de variole. Ils ne peuvent pas faire autrement puisqu’ils ne sont pas nés ou apparus pour cela et pour guérir la maladie. En réalité pour chaque blessure de variole, ils collent un pansement et parfois des pansements sur des pansements ce qui embêtent plus la société et aggravent davantage les situations et les dirigent vers la mort, sans imaginer que ces blessures sur la peau de la société proviennent du virus de la variole et celui-ci n’est que l’ESTESMAR, ces boutons rouges sur la peau ne guérissent pas avec les pansements.

* Les exploiteurs tiennent des fichiers (cahiers d’esclavage) sur tous les êtres humains, beaucoup d’animaux et de plantes. Ils savent tout sur n’importe qui. Ils ont également de grandes organisations secrètes, d’informations et d’avertissements qui empêchent la lutte contre cet énorme dragon. Ils sont là pour que vous ne puissiez piller leur capital ou détruire leur système de profit. Les exploiteurs (l’ESTESMAR impose) font la dictature absolue contre les populations et la nature.

Les exploiteurs veulent que vous soyez sauvages en  prenant des armes qu’ils vendent moins chères que la nourriture. Pour que vous puissez les acheter et pour que les exploiteurs justifient leurs armées et leurs gardiens de la paix,  ils les utilisent à la fois dans les tensions du droit de l’homme, de la démocratie et des Nations Unies et parfois les exploiteurs vous les donnent gratuitement, car il y a trop de monde sur Terre et cela les débarrasse.

Vous êtes maudits par les dieux.

* Les frontières, les murs ou les barbelés visibles ou invisibles autour des propriétés des exploiteurs sont installés et le seront de manières différentes. Les gens sont des esclaves avec leurs chaînes, c’est à dire leurs passeports, leurs cartes d’identité et les autres papiers ou micros… qu’ils portent sur eux. Vous n’êtes pas des êtres humains mais des numéros comme beaucoup d’animaux et de végétaux.

* Toutes les recherches scientifiques ne sont que pour l’ESTESMAR et rien d’autre. Et si quelqu’un les utilise, il faut qu’il paye, même s’il veut le développer.

La découverte des autres étoiles et s’approprier les planètes et les extra terrestres ne sont que pour l’ESTESMAR. En réalité les êtres humains vont transmettre sa maladie aux autres planètes comme ils ont fait avec le continent d’Amérique. Bien sûr que les êtres humains découvrent, développent et croissent mais toujours une petite minorité les ont comme propriété et pour que les autres ne les volent pas, ils les cachent. Et pour les utiliser il faut bien sûr payer. Les exploiteurs par la science font plus de profits et si les pauvres ont de l’argent (qu’ils n’ont pas) ils les utiliseront. L’ESTESMAR voit tout en argent, propriété, échange, en fonctionnant par sa propre règle, loi et donnée.

Les films, les peintures, les lettres, les théâtres, les comédies, les musiques, les sports, les arts plastiques, les urbanismes et cetera fonctionnent aux ordres d’ESTESMAR.

Les exploiteurs, en réalité l’ESTESMAR, détruisent les forêts pour pouvoir fabriquer du papier pour une large utilisation, comme les journaux, les magazines, les affiches, les tracts, les posters, les cartes postales, les enveloppes, les déclarations, les lotos, les billets, les emballages, les fêtes,  les papiers peints, les livres et toutes les formes de papiers d’administration, de publicités et cetera. Tout pour l’ESTESMAR et rien d’autre.

Tous les systèmes publicitaires sont pour les ventes et les achats de n’importe quoi, tout pour l’ESTESMAR. Les gouvernementaux, les exploiteurs font des tas d’actions en utilisant beaucoup de papier qu’ils se sont procurés par la nature en assassinant les vivants (les arbres) pour les morts (les papiers) pour lutter en faveur de la nature. D’une  main, ils mettent ils poignardent  la nature dans le dos et de l’autre ils tendent la main. On ne peut pas se battre à la fois pour la nature et aussi se battre pour l’ESTESMAR qui est responsable de la disparition de la nature. Et puis certains et même beaucoup se battent pour leurs nations ou leurs patries (les propriétés des exploiteurs) mais pour la nature ce sont les exploiteurs et les gouvernementaux qui se battent pour la défense de la nature, c’est bizarre. L’utilisation du papier dans les systèmes bureaucratiques, démocratiques, publicitaires, assurances et les banques etc.… est telle qu’ils ont recours à beaucoup de forêts pour leur besoin annuel. C’est cela le dragon qui est l’ESTESMAR. L’utilisation des papiers pour les fêtes, les élections, les éducations, les billets etc.… est colossale. La nature est obligatoirement détruite. Il abattent les forêts pour leur civilisation, leur démocratie, leur modernité, leur patrie, leur liberté, leur amour et leur égalité et puis ils (les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques) se nomment les représentants de la nature, de la vie, des pauvres, des affamés, des animaux, des amoureux pour s’enrichir davantage. Ils injectent et changent leur système génétique et utilisent des produits chimiques sur les animaux et les plantes pour plus de profits. Les O.G.M. ne sont pas pour les pauvres ou même les riches mais pour l’ESTESMAR et rien d’autre. Les exploiteurs détruisent les nourritures et les forêts pour plus de profit. Ils gardent les gens pauvres et affamés pour plus de profit. Bien sûr, il faut des pauvres pour qu’ils (les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques) montrent leurs sentiments chaleureux.

Les exploiteurs détruisent et font pourrir les aliments dans les magasins, les restaurants, les maisons et autres mais ils ne les donnent jamais aux affamés du monde.

Les exploiteurs détruisent les aliments par les manifestations des agriculteurs ou les guerres des commerces, des concurrents mais ils ne les donnent pas aux affamés. Ils salissent les eaux douces et potables pour pouvoir vendre les eaux propres à  différents prix et quand cette eau propre devient rare et ils font tout pour qu’elle le devienne, ils augmentent les prix, comme ils le font avec les animaux et les plantes rares. Tout pour les profits. Vous êtes maudits par les dieux.

* Les pauvres (les affamés, les exploités, les sans abris, les travailleurs) pour qu’ils ne le soient pas, ne doivent pas dépendre des riches. C’est à dire pour que la pauvreté disparaisse, il faut que les pauvres arrivent à se procurer leurs droits innés. S’ils ont ce dont ils ont besoin (le droit inné), ils n’auront pas besoin d’être dépendants des riches. Alors les riches disparaîtraient également. Les pauvres pour qu’ils aient leurs droits innés doivent s’accrocher à une autre relation qui n’est pas bien entendu l’ESTESMAR mais le communisme. C’est à dire une relation qui donne la possibilité d’avoir le droit inné avec l’union et la solidarité. 

Les exploiteurs d’une main tranchent (assassinent, massacrent, torturent etc.…) de l’autre se plaignent et grâce  à ces deux situations ils gagnent de l’argent et font des profits. C’est idiot que seulement les riches ou les aisés utilisent les produits « dits» BIO (naturels), qui sont moins pollués, moins sales, qui détruisent moins, qui rendent moins malade et qui ont plus de sécurité et plus de confort et les pauvres qui constituent presque la majorité absolue utilisent les contraires. Si les riches jettent tous leurs  déchets chez les pauvres, cela les touchera après bien entendu. Si vous voulez garder chez vous moins de pollution et que chez les autres vous vous en moquez, sachez que la Terre n’est pas si grande que vous l’imaginez et il n’y a pas d’autre planète comme la nôtre pour se réfugier.

N’importe quel coin de la Terre vous concerne et vous ne pouvez pas vous en échapper. Une partie de la Terre propre (dite paradisiaque) et  l’autre sale, avec tous les genres de pollution, cela ne marche pas. Quelques régions de la Terre ne peuvent être riches et aisées et les autres comme des poubelles, polluées, transformées et pauvres.    

Les exploiteurs ne peuvent pas détruire l’argent et la propriété puisqu’ils disparaîtraient également. L’argent, la propriété et l’échange, c’est à dire l’ESTESMAR est l’existence des exploiteurs et des exploités. Les exploiteurs et les exploités pour gagner davantage d’argent, de propriété et d’échange font n’importe quoi et les Etats ou les gouvernements des exploiteurs arnaquent pour piller les gens et demandent aux peuples de défendre leurs territoires et leurs patries, c’est à dire les terres privées des exploiteurs.

Les exploiteurs gaspillent beaucoup et ne  donnent pas aux affamés ou à ceux qui en ont besoin, ceux-ci doivent le rester  pour que les exploiteurs se plaignent et fassent de la publicité pour montrer leur sympathie chaleureuse avec des armes pour que les exploiteurs vivent.

Les exploiteurs ont rendu la Terre et le temps comme des prisons où  l’on ne peut pas circuler et rester sans autorisation. Pour n’importe quelle administration, l’homme et même les animaux ne sont qu’un numéro. C’est à dire les esclaves des exploiteurs ou de l’ESTESMAR. Les exploiteurs détruisent les nourritures non pour baisser leurs valeurs mais ils ne les donnent pas aux affamés, même si elles pourrissent ils ne baissent pas les prix. Des milliers de tonnes de nourriture que cela soit de plantes ou d’animaux ou artificielles se pourrissent, se détruisent et se perdent d’une manière quelconque dans tous les magasins, les grandes surfaces, les restaurants et autres mais ils ne les donnent pas à ceux qui en ont besoin ou aux affamés et en plus ils ne les donnent même pas à la nature et ils les brûlent. Parfois il y en a qui ont des produits  que même les animaux ne les mangent pas sauf les micros organiques comme les champignons et les bactéries.

Le non respect et l’impolitesse des exploiteurs sont tels qu’ils dépensent des milliers d’argent et de  propriété pour leurs plaisirs et rien que pour leurs plaisirs, leurs beautés et leurs entourages et puis ils créent des organisations pour les affamés, les sans papiers, les étrangers, les chômeurs, les travailleurs, les ouvriers, les pauvres, les exploités et les malheureux et se plaignent pour eux.  Ils sont aussi sur les chaises en or et…et puis ils se nomment représentants et défenseurs des opprimés ou des affamés et des malheureux ou de la nature. C’est comme cela qu’ils leurs font les grâces.

Les exploiteurs pour vendre leurs marchandises, les décorent avec l’argent, des couleurs et odeurs de l’argent, comme par exemple les femmes (marchandises et robots) se décorent mais ils ne sont pas d’accord pour les donner aux affamés, par contre ils leur envoient les forces de l’ordre, de la paix, de sécurité et de la défense avec des tas d’armes imaginables et inimaginables et les administrations.

Bien entendu les exploiteurs seuls ne gaspillent pas les nourritures mais aussi les exploités et de façon obligatoire, par exemple, les nourritures qui s’abîment dans les maisons  ou que l’on jette dehors. Les séparations des êtres humains entre eux qui sont causées par l’ESTESMAR ne permettent pas de donner à autrui les nourritures qui vont s’abîmer, ou être jetées. Et puis l’ESTESMAR a fait la société de telle façon que si l’on donne gratuitement de la nourriture à quelqu’un il pense qu’elle pourrait être avariée.

Ce qu’il faut savoir et se demander, c’est : les gens ne peuvent pas acheter ou manger plus que leur corps n’a besoin sinon les nourritures s’abîment et la grande majorité ne peut pas les congeler ou  les garder de façon appropriée sauf ceux qui ont une certaine connaissance et qui sont en général des hommes robotisés par la société et qui travaillent pour les industriels. Les viandes, à n’importe quel prix qu’elles soient, la quantité utilisée par chaque habitant étant précise, pourquoi les mettre hors de prix alors que la majorité n’en consomme presque pas, bien entendu c’est pour l’ESTESMAR. La dépendance du « ventre » aux nourritures (les viandes, les laits, les pains, les eaux, les airs et cetera) est une dépendance naturelle, c’est à dire biologique. Pourquoi alors les êtres humains, pour quelque chose qui est en dehors de leur volonté et de leur pensée, doivent payer ou être dépendant de l’argent.

* Les exploiteurs font du commerce et gagnent de l’argent de n’importe quelle façon, non seulement avec les animaux, mais aussi avec les êtres humains.

* Dans l’ESTESMAR, c’est à dire la société malade, les êtres humains sont de telle façon qu’ils respectent plus  les morts que les vivants. Ils sont d’accord que les vivants meurent et que les morts soient vivants. Pour les morts ils dépensent des milliards mais ils ne sont pas d’accord de les donner aux affamés et aux sans abris et en plus leurs cercueils sont construits grâce aux  destructions des arbres. On massacre et on détruit des arbres  des plantes et des fleurs pour les morts. On préfère que les vivants soient morts pour que leurs morts soient ressuscitées et en vain bien entendu. Pour les morts, ils font des tas d’organisations légales et illégales pour les commerces, l’argent et les propriétés, mais ils ne sont pas d’accord de faire quelque chose pour les affamés, les malheureux ou les amoureux du monde sauf s’ ils se plaignent pour eux (parfois de force). Les actions humanitaires n’existent que pour envoyer (après) des armes, des produits chimiques, bactériologiques, lasers, les alcools, les drogues (cigarettes, cigares et autres, naturelles ou chimiques) et pour leur montrer les matériels ultra modernes, leurs vêtements ultra jolis et leurs civilisations méga intéressantes avec leurs démocraties bien décorées, pour faire accepter leur façon de vivre. Par contre, leurs «amis» ne les tolèrent pas dans leurs propriétés (pays, nation, patrie), et ils font n’importe quoi contre les étrangers.

* Il faut savoir que le pourcentage des armes et des produits chimiques, bactériologiques, les drogues, les alcools et les radios activités est (plus élevé que celui des nourritures  pour leur besoin vital.

* Les êtres humains sont obligés de travailler dans n’importe quelles conditions pour les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques et ces derniers ne sont pas d’accord de régler le droit inné des êtres humains, ils ne veulent pas et ne peuvent pas et en plus ils empêchent qui que ce soit de le faire parce que l’ESTESMAR l’impose.

Les exploiteurs gagnent de l’argent par le chômage, par la famine, par les sans papiers, les sans abris, par l’amour et faire l’amour, par le malheur, par des armes, par les handicapés, par les maladies, par le ventre, par le suicide, par la timidité, par la confiance, par la camaraderie et cetera...

Ils détruisent les forêts pour sortir des livres commerciaux, c’est à dire des livres qui servent à gagner de l’argent et de la propriété et puis les écrivains bien entendu doivent manger pour vivre. On détruit les forêts pour construire les billets de monnaie ou des autres billets et aussi les papiers des administrations des exploiteurs ou gouvernementaux et des métaphysiques ou leur tracts, les brochures, les banderoles, les affiches, les publicités, les drapeaux, les guirlandes et des milliers des choses utilisées dans les fêtes et les clubs pour leur plaisir et les papiers peints et cetera, et cetera. Tous ces papiers décoratifs et d’emballage pour le plaisir de quelques minutes sont fabriqués par les destructions des forêts  et la disparition de certains animaux. Avec les bois de la forêt on construit différentes formes de boites, d’armes, sacs et sachets pour leurs marchandises  rien que pour vendre et acheter et pour gagner plus de l’argent et de profits, c’est à dire l’ESTESMAR. Ils prennent toujours et toujours plus d’argent.

Les exploiteurs ne détruisent pas simplement les animaux mais ils leur donnent aussi des hormones de croissance et autres produits chimiques, bactériologiques et virus pour qu’ils soient grands et puissants afin de gagner plus d’argent alors que de la viande toute fraîche et sans hormone pourrit dans leurs magasins et leurs entrepôts.

Plus de quatre vingt pour cent des papiers utilisés dans le monde servent à ESTESMAR. Il y a des tas de raisons simples pour les destructions des forêts.  Les gouvernements ne naissent pas et n’existent pas pour sauver les forêts et en plus ils font croître des armes ultras puissantes,  terrifiantes et horribles et ils assassinent et massacrent les êtres humains au nom des démocraties, droits de l’homme, actions humanitaires, ressortissants, croix rouges, médecins du monde, nations unies, civilisations, modernité, la ou les meilleures races et cetera.

La destruction de la nature est à la fois celle des animaux et bien entendu celle des générations humaines.

Les animaux doivent être détruit, sinon on ne construit pas de prisons (réserves ou zoos). Pour pouvoir les vendre plus cher ou pour les voir, il faut payer, ou on les emprisonne dans les appartements, les pavillons ou les terrains privés (propriétés).

Les animaux doivent être détruit pour que les exploiteurs blancs ou blonds et très jolis rendent leurs peaux plus belles (ils ne sont jamais contents).

Les animaux doivent être détruit pour orner leurs cous,  leurs corps et leurs vêtements, et bien sûr, plus  l’animal est rare,  plus il a de valeur.

Les animaux doivent disparaître pour construire leurs meubles et leurs jolies voitures et avions.

Les animaux doivent disparaître  pour augmenter les espèces d’animaux dits de compagnie, les autres animaux comme les vaches, les chevaux et les moutons prennent leur place. L’âne qui a servi les hommes pendant des millénaires, est actuellement en voie de disparition. C’est cela le respect des exploiteurs, des gouvernementaux et des métaphysiques. Auparavant, les êtres humains ne voyaient que par tous les genres d’animaux ou presque,  à présent, ils ne voient que par les chiens et les chats et pour les autres, c’est la galère.

Les animaux doivent disparaître pour pouvoir créer des villes et ainsi réduire leur espace vital.

Les forêts et les animaux disparaissent lorsque l’oxygène de l’air et de l’eau douce est détruit par les pollutions.

Les forêts et les animaux doivent disparaître pour que l’on construise les plus grands centres touristiques comme l’Afrique.

Les forêts et les animaux doivent disparaître quand les êtres humains grandissent en nombre et que leur espace de vie diminue de plus en plus.

Les forêts doivent disparaître pour pouvoir cultiver et fabriquer les cigares, les cigarettes et  autres drogues afin de détruire les êtres humains et  autres espèces animales, c’est à dire qu’avec une flèche on atteint plusieurs cibles. En fait, ils détruisent les plantes, les animaux et les êtres humains ainsi que l’oxygène et autres. C’est cela les civilisations modernes, et tout cela bien entendu pour l’ESTESMAR.

Les forêts doivent disparaître sinon il n’y aurait pas les industries de l’imprimerie. Il n’y aurait pas de papier d’identité et des autorisations et autres ou n’importe quel papier d’esclavage, des pétitions, des brochures, des drapeaux, tapisser les murs, les présentations, des décorations, des déclarations des partis politiques et leurs fêtes et leurs cérémonies et cetera, et cetera.

* Il faut savoir que les médecins sont des commerçants et qu’ils fonctionnent comme une société commerciale. Ils savent à quel moment ils gagnent plus d’argent et à quel moment ils en gagnent moins. L’automne et printemps sont des périodes où il y a le plus de malades, donc plus de microbes et beaucoup d’enfants et de personnes âgées deviennent malades. Pas simplement les médecins mais aussi les compagnies d’assurances,  les Etats, les compagnies pharmaceutiques,  les métaphysiques et autres exploiteurs gagnent également de l’argent, ce qui fait un chiffre d’affaire en milliards de dollars. Alors certains n’hésitent même pas à propager des microbes, des virus et des bactéries de certaines maladies comme les grippes, le sida et autres pour ainsi gagner de l’argent et diminuer les populations de la Terre. Pour trouver de l’argent il y a des moyens et  des manières. Il faut savoir qu’ils l’ont déjà fait.

* L’ESTESMAR veut que l’homme et la nature soient dépendants de lui, qu’ils se prosternent et pratiquent ses règles et ses lois. Il a peur de votre indépendance vis à vis de lui.  L’homme est dominé par l’ESTESMAR et celui ci ordonne à la nature pour qu’elle devienne comme il veut ou comme il a envie.

Les exploiteurs aiment la nature et les animaux (pas tous bien entendu) et prennent l’homme pour ennemi. Les exploiteurs aiment leurs enfants mais ils déchirent, détruisent, massacrent ou  emprisonnent les enfants des pauvres. Sans imaginer que pour sauver la nature, c’est à dire les forêts et les animaux et même les enfants il faut d’abord sauver l’homme, parce que la destruction de l’homme entraîne celle des forêts et des animaux qui peuvent entraîner celle de la Terre.

Les exploiteurs ne polluent pas simplement   l’atmosphère mais aussi l’air, les mers et les terres avec les ondes ultras violets, les ultras rouges, les micros ondes, les lumières, les chaleurs, les pétroles qu’ils ont d’ailleurs volés, les produits chimiques, les bactéries, les virus, les radioactivités et les O.G.M. En plus, ils ne payent pas à tous les êtres vivants sur la Terre les dommages causés, par contre, dans tous les cas les Etats taxent les  populations.

En réalité les exploiteurs aiment les animaux parce qu’ils ne se prosternent pas, ne manifestent pas, ne prennent pas des armes, ne crient pas et cetera. Ils aiment les enfants car par la suite, ceux-ci deviendront  sauvages, dangereux, assassins et cetera, tout ce que la société leur apprendra.

* Dans la société d’ESTESMAR, les  dernières technologies sont pour l’ESTESMAR comme toujours. Telle ou telle technique n’est pas à la portée de n’importe quel être humain sauf s’il a  l’argent, la propriété et l’échange.

* Les exploiteurs gagnent de l’argent par le soleil, le froid, la pluie et autres. De même que les fêtes sont des éléments et des sources importantes d’argent, de propriété et d’échange. Donc vive les fêtes et à bas la nature ! Ce n’est pas pour rien qu’ils font beaucoup de publicités pour les fêtes et les anniversaires. Les exploiteurs gagnent de l’argent par la beauté de la nature et de ses saisons.

C’est dans la société d’ESTESMAR que les hommes se surveillent entre eux, de tous côtés et se méfient.  Personne n’a confiance en personne,  ils se regardent de travers. Bien entendu les exploiteurs sont encore pires, ils vous surveillent pour que vous ne fassiez pas, soit disant, d’erreurs. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont toutes les informations sur vous dans leurs fichiers et ils continuent à en ajouter. Ils surveillent n’importe quel être vivant pour qu’il ne bouge pas, même les animaux sont tamponnés, bagués, informatisés et mis en fichier, ils sont aussi les esclaves des hommes.

Dans une telle société, les exploiteurs, les administrations d’Etat  et les métaphysiques regardent les hommes de travers et  si quelqu’un ne le fait pas, il est perdant.  C’est la société d’ESTESMAR qui oblige tout le monde à  faire ainsi. Les exploiteurs ou les oppresseurs veillent sur vous pour que vous ne voliez pas pour vous nourrir,  pour que vous ne vous leviez pas pour votre liberté, égalité, solidarité et sympathie. Ils vous regardent de travers ou de façon visible ou invisible, par des caméras,  des informateurs,  des espions et des contrôleurs et cetera… pour voir si vous payez les différents impôts et assurances à temps.

Les gouverneurs et les métaphysiques eux mêmes sont des voleurs spécialisés parce que quand ils volent, ils ne volent pas pour leur ventre ni parce qu’ils en ont assez et en plus ils volent sans que rien ne leur arrive.  Par exemple, si les présidents, les rois ou les ministres volent (les choses  abstraites ou concrètes) ils minimisent et on les cache pour ne pas pourrir la nation ou la patrie. Eux bien entendu ne peuvent pas être des voleurs comme le disaient les rois et les fascistes. Les présidents et les autres ne peuvent pas être des voleurs !? Et ils se pensent plus propres que les autres, ils aiment la nature et les enfants. Comme ce que l’on apprend aux enfants, les conquêtes et les fiertés de leurs rois, de leurs empereurs et ils leur font croire. Mais si vous volez, et en plus pour votre droit inné par exemple pour vous nourrir, vous vous heurterez à des tas d’administrations, polices, gardiens, contrôleurs, informateurs, mouchards, prisons et métaphysiques. Mais il faut se demander combien de nourriture peuvent avaler les êtres humains pour qu’on ne leur donne pas afin qu’ils restent affamés. C’est parce que dans l’ESTESMAR personne n’a  d’argent pour donner aux affamés même les exploiteurs, même si ces produits pourrissent dans leurs magasins ou qu’ils les jettent dans les poubelles ou qu’ils les détruisent eux mêmes.

Dans la société d’ESTESMAR, tout est commercial : les arbres,  les animaux, les fleurs, les hommes,  les yeux, les sexes, les pains, les laits, les viandes, les plantes, les fruits, les légumes, l’eau, l’air, les maisons, le sommeil, l’art, la santé et la beauté, la joie, le rire , les sentiments et cetera, et cetera. Pour l’existence humaine et même pour les animaux et les plantes (les forêts) c’est la production commerciale qui décide, elle est faite pour l’argent, la propriété et l’échange, c’est à dire l’ESTESMAR. Il n’est pas pour l’homme  ni pour la nature. L’ESTESMAR jour après jour avance en trouvant des éléments ou des phénomènes qui puissent donner ou trouver de l’argent. Dans un tel système, l’intérêt commercial ou l’intérêt de l’argent et la propriété prennent la place de la logique. Là où l’intérêt (l’argent, la propriété et l’échange) est en danger, il n’accepte pas d’autre logique que la sienne. Cette société malade impose ses logiques, c’est à dire ses règles et ses lois. Dans une telle société basée sur les commerces, l’argent et la propriété, c’est à dire l’ESTESMAR, il ne faut pas accepter d’autre logique sinon vous êtes perdant. Par exemple, les exploiteurs bombardent les villes et les villages pour les intérêts commerciaux, l’argent et la propriété et tuent les femmes,  les enfants,  les hommes,  même les animaux et les plantes. Dans une telle société, les êtres humains ne peuvent pas être ou ne deviennent pas sains, respectueux et gentils ou qu’ils soient logiques, puisque de tous côtés, on vous vole, on vous ment, on triche, on vous escroque, on vous impose,  on vous arnaque, on vous pille, on vous assassine, on vous fait peur, on ne vous laisse pas tranquille, on vous trahit, on vous fait des chantages, on vous spolie, on vous surveille, on vous met des murs et des barbelés visibles et invisibles, on vous impose des autorisations visibles et invisibles on vous fait marcher à leur façon et cetera. L’homme fait ce que la société leur apprend. Les êtres humains s’adaptent à la société d’exploitation et chacun réagit à sa manière, et ceux qui n’y arrivent pas se suicident ou  deviennent alcooliques, drogués ou marginaux, de toute manière, ils trouvent leur façon de vivre (imposé par la société d’ESTESMAR). Chez l’ESTESMAR, tout le monde ne peut  être riche. Pour qu’une petite partie des êtres humains soit riche, il faut une grande majorité de pauvres pour que les exploiteurs vivent. Les exploiteurs savent très bien que s’ils sont honnêtes, sains et propres ils sont perdants. Ils sont bien conscients que ce sont des êtres humains qui ont appris le système du vol légal ou illégal, des chantages, des escroqueries et  des mensonges. Ils disent qu’ils sont également malins. Et ce sont eux mêmes qui constituent et qui ont constitué l’empire Perse, Grec, Romain, Egyptien, Chinois, Mongole, Inca, Aztèque et maintenant l’Occident, Japonais et les Etats-Unis.

* Dans la société d’ESTESMAR, les beautés, les joies, les bons et les ultras sont concentrés dans les centres de l’argent, de la propriété et de l’échange qui circulent plus vite. Là où il n’y a pas ou presque pas d’argent, ils se retrouvent, bien entendu, plus sale, plus difficilement. L’argent amène la beauté, la joie, l’amour et cetera, et ceux qui n’en ont pas, il faut qu’ils soient dans la misère. Ceux qui en ont peu, utilisent des produits de qualités inférieures. L’argent amène la liberté, rend les gens à l’aise et sûr de soi, facilite la santé, l’amitié, la paix, la sécurité et cetera. Dans l’histoire des êtres humains, certains se nomment empereurs ou gouverneurs mais ils n’ont pas eu une longue vie. Les plus grands et les plus puissants ont disparu et ces derniers vont disparaître également. Mais le seul  et tout puissant empire capable de dominer l’homme et la nature, c’est  toujours l’ESTESMAR, et celui-ci existait avant notre ère et jusqu’à maintenant. Cet empereur surveille n’importe quel être humain, n’importe quel animal et n’importe quelle plante sur la Terre, les domine et les font marcher et bouger à sa façon. La capacité et la puissance de ce dieu sont telles qu’on ne peut pas les imaginer. Et maintenant, il est plus puissant que dans le passé puisqu’il a des armes, une puissance et une capacité inimaginables.

* L’avare est un élément qui existe dans toutes les couches sociales. Que l’on soit riche ou pauvre et chacun pour des raisons différentes, l’avarice est une caractéristique d’ESTESMAR comme l’individualiste, l’égoïste, le marginal, le vaniteux, l’égocentriste.

* Race n’est pas un terme scientifique. Dans la science, pour différencier les éléments, on utilise « les espèces » ou « la famille » et non pas  « la race ». Race n’a pas une signification propre. Ce terme est très lié à l’argent, la propriété et l’échange. Les êtres humains sont également des espèces ou familles différentes comme les autres animaux et aussi les plantes. L’espèce est une forme de classification scientifique d’un ou de plusieurs  groupes d’animaux et de végétaux qui ont un ou des points communs ou différents. Bien entendu, chaque membre d’une espèce a des points communs ou différents avec les autres. C’est à dire que l’on est à la fois l’autre et dépendant de l’autre et à la fois indépendant et détaché de l’autre. Pas simplement chez les êtres humains mais aussi chez les autres animaux et tous les êtres vivants. Race est un terme qui appartient à ESTESMAR et en dépend.  Par exemple, la race blanche et blonde est plus riche que la race noire. Ils sont plus malins et plus intelligents et sont les meilleurs et les autres ne sont que leurs esclaves. Les blondes sont plus facilement prises dans les administrations que les autres. Les plus blanches dominent le monde par contre le pourcentage des prisonniers et des malheureux est plus nombreux chez les moins clairs et les noirs que les blonds en Amérique et en Occident. La race peut être la religion comme la race juive ou langue comme l’arabe ou même nationale (pays, région) comme  la Palestine, l’Afrique du sud, l’Allemagne et autres. 

* Les médecins (qui sont des entreprises comme les autres)  font n’importe quoi pour l’argent. Que vous soyez des êtres humains ou non leur importent peu, ils ont besoin d’argent. Ce n’est pas pour rien que les riches ont plus de médecins que les pauvres. D’ailleurs, tout le monde a besoin d’argent, alors ils se vendent. Certains vendent leurs pensés, d’autres leurs mains, certains leurs sexes et d’autres leurs jambes ou leurs pieds et cetera, et cetera. Les enseignants et tous les systèmes éducatifs travaillent pour l’argent. Même si un enfant devient sale, méchant, sauvage, ignorant et analphabète, ce n’est pas important pour eux, tant qu’on ne paye pas, pas d’éducation. Bien entendu, ils ne peuvent pas faire autrement, parce que le système (relation) leur impose qu’ils soient ainsi. D’ailleurs la société a besoin davantage de gens sauvages, analphabètes, ignorants et sales que de gens simples, doux, logiques, éduqués et gentils sinon ils seraient complètement perdants.

 * C’est dans la société d’ESTESMAR qu’on installe des murs, des barbelés visibles et invisibles et puis on les achète et les vend.

C’est dans la société d’ESTESMAR qu’on vous aime lorsque vous avez de l’argent et de la propriété. Et quand vous en avez plus on vous aime davantage et à certains moments on vous aime tellement que cela devient désagréable, si vous n’avez pas d’argent,  vous n’êtes que des étrangers, étranges marginaux, éloignés et rejetés de la société et même de la Terre. C’est là qu’il faut dire que l’amitié, la solidarité et l’amour sont basés sur l’argent, la propriété et l’échange, vous n’aimeriez pas que l’on se moque de vous et que l’on vous considère comme des malheureux.

 Dans la société d’ESTESMAR, la confiance est également basée sur l’argent, la propriété et l’échange (l’ESTESMAR). Les libertés des êtres humains ont la même situation, c’est à dire sont basées sur l’ESTESMAR.

La guerre et la paix sont l’une des polarités d’ESTESMAR.

L’amour et la haine sont aussi basés sur l’ESTESMAR.

« La belle et la bête » sont également basées sur l’ESTESMAR.

Dans la société d’ESTESMAR, lorsque les exploiteurs tombent malades, ils crient, hurlent et ils cassent les oreilles par leurs organes d’information, c’est à dire les masses médias, par contre les exploités qui constituent la majorité presque absolue et qui ont des tas de maladies graves ou légères, on ne les entend presque jamais. De plus ils n’ont pas d’organe d’information pour hurler et même pas un médecin approprié alors ils ne disent rien. Bien entendu, chez les exploités, il doit y avoir beaucoup de morts pour que l’information en parle.

C’est dans la société d’ESTESMAR que certains chiens et chats bien aisés, vivent mieux que tous les affamés et les sans abris du monde. Certains êtres humains (plus de trois milliards) vivent et mangent  dans une situation épouvantable et inadmissible. Bien entendu, les exploiteurs ont le droit de voler, casser, détruire, de faire disparaître même d’autre exploiteurs, et de défendre le droit de l’homme et de la démocratie, par contre si les exploités font de même, ils seront massacrés.

Dans la société d’ESTESMAR, on gaspille les nourritures ou on les détruit, c’est parce que personne ne les achète et ne les paye.   Ils ne descendent même pas les prix pour que certains puissent les acheter, en plus les exploiteurs créent des nourritures artificielles (dans les laboratoires et non pas dans la cuisine) ou mi-artificielles et mi-naturelles ou de l’O.G.M, pour gagner encore davantage et facilement. Dans le même temps, ils font apparaître des vaches folles et cetera. Ils veulent tout simplement dominer la nature. On ne peut pas  déranger celle-ci sans qu’elle réagisse. La domination sur la nature n’est que la disparition de l’être humain, parce que cette domination n’est pas compréhensible. Elle fait apparaître des désordres dans la nature qui aboutiront à la disparition de tous les humanoïdes (l’homme et ses semblables).

Dans la société d’ESTESMAR, lorsque la marchandise est fabriquée, son prix augmente de façon vertigineuse pour atteindre le consommateur. Chaque intermédiaire (grossiste ou courtier) l’achète et puis la revend avec une telle marge que  les prix flambent, en sont même  doublés, triplés ou quadruplés…. Chaque intermédiaire ou commerçant l’achète pour avoir des bénéfices ou des intérêts sinon ils ne l’achètent pas. Les producteurs ne donnent jamais les marchandises directement aux consommateurs. La raison est simple, c’est l’argent et la propriété qui  décide. Parfois, les producteurs eux mêmes créent des intermédiaires. Il n’y a que l’ESTESMAR qui décide.

* Il faut toujours se mettre dans la tête une fois pour toute              que les exploiteurs ne peuvent pas l’être si une très, très grande majorité n’est pas dans la pauvreté. Et tous les savants, les philosophes, les écrivains, les techniciens, les enseignants, les médecins, les physiciens, les artistes, les chimistes, les biologistes, les défenseurs de la nature et même les communistes ne seront pas aisés et n’auront pas une vie calme et paisible là où plus de trois milliards d’êtres humains quémandent un bout de pain ou une goûte d’eau avant de mourir. Il y a beaucoup de communistes qui  n’ont rien compris de l’histoire.

* Le système d’ESTESMAR est tel que même les exploiteurs ne peuvent pas faire confiance à d’autres exploiteurs. Sinon, ils sont perdants et deviennent malheureux. Dans une telle société, même si les gens veulent se faire confiance, ils sont perdants. Les gouverneurs avec des tas de cris, de hurlements à travers les masses médias veulent attirer la confiance des gens. Heureusement, certains ne font pas confiance et ceux le font sont perdants et arnaqués.

* Les exploiteurs ne produisent pas de blé, ni de  farine,  ni du riz, du lait, de la viande et des légumes pour vous, mais pour l’argent, la propriété et l’échange.

* Nous vivons dans une époque où l’on considère les êtres humains comme des propriétés d’ESTESMAR. Ne rêvez pas, tout appartient à des propriétaires. De façon visible dans le passé, les esclaves portaient au tour du cou, à l’oreille, la main ou au pied des chaînes et des anneaux ou comme certains animaux portaient des marques sur leurs corps (brûlures, coupures) mais maintenant les chaînes, les anneaux, les colliers, les boucles d’oreilles et cetera sont invisibles et ils se sont transformés en : patrie, passeport,  numéro,  carte d’identité, carte ou papier de séjour, puce ou anneau électronique, certificat, droit de passage, de rester et d’utiliser n’importe quel document de connaissance et de reconnaissance qui n’ont aucune relation avec le droit inné. Ainsi, on vous surveille de toutes parts et de mille manières, même par les voisins, vos amis et même par votre famille et par les systèmes vidéo. Les affamés et les pauvres ont raison et le droit également de dire que l’homme ou plutôt l’humanité avec la Terre doit disparaître à jamais pour que les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques disparaissent aussi. Les affamés n’ont rien à perdre. Les travailleurs, les affamés ou les exploités savent à l’avance qu’ils sont les victimes de chaque guerre, de drogues, d’alcools et les éléments naturels  et donc de l’ESTESMAR.

* La cause essentielle dans l’imposition de la culture (cette culture n’est pas un élément scientifique tant qu’elle n’a pas de règles, lois et données.) d’U.S A, des occidentaux ne sont que l’ESTESMAR. Par exemple, les marchandises culturelles (cinéma, musique, vêtements, chants, nourriture et autres) d’U.S.A sont moins chères que les produits intérieurs des autres pays. De plus, tout est écrit en anglais et cela oblige les gens à apprendre cette langue. Aucun pays ne peut se fermer sur lui-même surtout s’il a le même système qu’ESTESMAR. C’est pour cela  que l’on entend plus de musiques anglo-saxonnes ainsi que leurs films, leurs armes et cetera, et cetera. Les gens suivent la société et veulent payer moins cher,  s’habiller comme eux, ils s’habituent et se sentent attirés par les U.S.A. Celui-ci a des productions plus faciles et avantageuses et trouve les marchandises de n’importe quelle manière et les vend de la même façon ou impose ses produits de force. Ainsi la culture U.S.A s’impose et publie chaque minute ou seconde et elle a les plus grands marchés du monde.

Vous êtes maudits par les dieux.

Dans le système d’ESTESMAR, les éléments physiques ou plutôt réels comme les livres scientifiques ou objets scientifiques, naturels ou la musique classique et autres sont plus chers que les éléments métaphysiques comme tout ce qui sort des cerveaux minables de certains, les livres, films, musiques et objets imaginaires, étranges, bizarres et choquants. De plus, tout le monde n’a pas la possibilité d’écouter la musique scientifique ou de voir et d’utiliser facilement les éléments physiques. Ainsi chaque fois que la population d’une région ou d’un pays est davantage dans la pauvreté, surtout au niveau des finances, de la même façon ils seront plus pauvres en matière scientifique (la connaissance) et ils en deviendront davantage pauvres  physiquement et moralement. Les riches les appellent les terroristes et vendent de la drogue, du sexe, des armes et cetera. Tous les livres, ou presque, sont en anglais les programmes scientifiques et éducatifs le sont aussi  et ils sont plus chers que les films sur le sexe dit hard, métaphysique et d’horreurs qui ne donnent rien sauf de l’angoisse et des désordres  qui remplissent les poches des riches. Les Américains (U.S.A.), les Occidentaux et les Japonais ont une domination complète sur tout ou presque tout. Ils ont des tas d’organisations  d’espionnages, de militaires, de mercenaires, de vigiles, de l’informatique, des caméras, des informations, des masses médias, satellites et cetera, et cetera. 

* C’est dans la société d’ESTESMAR que les enfants et même les adultes se perdent ou disparaissent, même dans une foule,  les êtres humains ne se connaissent pas. Ils ont peur les uns des autres et s’horrifient, se trompent,  trichent et se mentent. On ne peut pas facilement se parler sauf si l’on se connaît                                                        quoique, la cause bien entendu c’est l’ESTESMAR. Bien entendu, les êtres humains ne peuvent pas être ou devenir sains, normaux, simples, gentils, généreux, solidaires, amis et sympathiques. 

* Dans le système d’ESTESMAR, la logique des exploiteurs, c’est l’ESTESMAR lui même. Sans penser que ces ordres et ces déséquilibres dans la société et la production emportent également les exploiteurs.

* Les exploiteurs lorsqu’ils ne peuvent pas intervenir dans une autre région ou pays par les forces armées ou de façon économique ou politique, pour piller, voler, massacrer etc.…ils utilisent les organisations humanitaires (croix rouge, droits de l’homme, médecins du monde, représentants de la nature, Nations Unies, sauveurs des vestiges du passé, démocraties, représentants de la religions (métaphysique) ou la patrie et cetera, et tout cela seulement pour l’ESTESMAR et non pas pour les affamés et pour les faire  disparaître.

* L’économie est un élément d’ESTESMAR, parce que s’il n’y a pas d’argent, de propriété et d’échange, c’est à dire l’ESTESMAR, l’économie n’a pas de sens.

* Il faut toujours savoir que :

Les Etats ne sont pas apparus ou ne se sont pas créés pour aider les travailleurs, les affamés, les prosternés et les pauvres du monde ou pour empêcher la destruction de la nature, de la forêt ou des animaux ou pour rendre le droit inné de l’humain mais seulement pour l’ESTESMAR.

Les administrations et les organisations maintiennent l’ordre, la sécurité et la défense, de gardiens de la paix, de contrôleurs, d’espions, d’armes, de prisons, et d’organisations humanitaires … et elles ne se sont pas crées ou ne sont pas  apparues pour aider les affamés, les exploités, les sans abris, les travailleurs ou les pauvres ou pour défendre le droit inné de l’homme, mais elles existent pour l’ESTESMAR et rien que pour Lui et toujours pour lui.

Les masses médias (télévisons, radios, journaux, magazines,  livres, publicités, ordinateurs) ou les centrales d’informations et l’informatique, espionnages, les satellites et téléphones ou communication ne sont pas créés et n’apparaissent pas pour qu’ils donnent quelque chose aux travailleurs et les aident au développement et à la croissance des affamés et des exploités ou pour prendre une part active pour le droit inné de tout les êtres humains, mais ils ne sont  apparus que pour l’ESTESMAR et rien que pour lui.

Toutes les formes de droit, les systèmes judiciaires et juridictionnels, les tribunaux, les avocats et les juges ne sont pas créées ou apparues et ne sont pas là pour qu’ils arrachent le droit de voler les travailleurs et les affamés ou les amoureux du monde et ils ne sont pas là pour les pauvres et les exploités ou pour le droit inné de tout être humain quelque soit sa couleur, mais pour l’ESTESMAR et seulement pour l’ESTESMAR et rien que pour lui.

Les techniques, les techniciens, les médecines et tous les appareils ne sont pas pour les pauvres, les exploités, les sans abris ou les travailleurs mais pour l’ESTESMAR et rien que pour lui.

Les métaphysiques, c’est à dire les religions, les sectes, les sorciers, les voyants, les temples et leurs objets ne sont pas créés et ne sont pas là pour résoudre le problème du droit inné de l’homme, mais pour l’ESTESMAR et rien que pour l’ESTESMAR. Les religions, les sectes et les idéalismes ne deviennent ni de la nourriture, ni aucun élément de droit inné et ils ne donnent aucun élément de droit inné et ne vous apprennent rien pour savoir obtenir les éléments de droit inné. Donc, ils ne servent absolument à rien sauf à ESTESMAR.

Les partis politiques bien entendu « dits » de gauche ou autres,  les syndicats et les autres organisations populaires ou naturalistes ou communistes ne savent pas que les règles, lois et données de la société fonctionnent automatiquement et ils n’ont ni la capacité ni la possibilité de séparer les exploiteurs ou l’ESTESMAR de la société, parce que l’ESTESMAR existe même au sein ou à l’intérieur de ces organisations. L’ESTESMAR n’est pas quelqu’un ou une personne mais c’est une forme de relation.

Il faut savoir que lorsque l’homme a de l’argent ;

-                     Non seulement il mange mais il mange des produits de meilleure qualité.

-                     Non seulement il boit, mais il boit des liquides hauts de gamme.

-                     Non seulement il s’habille mais il utilise des tissus de très bonne qualité et une fabrication de luxe.

-                     Non seulement il respire mais il s’éloigne de la pollution en voyageant.

-                     Non seulement il va            chez le médecin, mais c’est le médecin qui vient chez lui et  il est toujours en contact avec les meilleurs praticiens, donc mieux soigné avec des thérapies de pointe très onéreuses, guérit plus vite et reste en bonne santé et en vie plus longtemps.

-                     Non seulement il a une bonne éducation et il va à l’école mais  dans les meilleures écoles, il a donc les meilleurs enseignements et les meilleures éducations. C’est lui-même qui vous appelle des sauvages, des terroristes, sales, mal éduqués et bêtes. Pourtant, les riches sont souvent mal éduqués par rapport aux pauvres. 

-                     Non seulement il pratique des sports, mais avec des équipements de grande qualité et qui coûtent chers. Il ne mange pas n’importe quels produits mais seulement de première qualité, alors il a moins d’accidents graves.

-                     Alors, ils font plus l’amour que les                         autres, ils sont plus contents, en bonnes santés et ils sont plus  joyeux et plus épanouis. Ils regardent moins les photos érotiques ou hard, parce qu’ils peuvent être toujours avec des partenaires. 

-                     Alors ils pleurent moins que les autres.

-                     Alors ils sont plus heureux que les autres.

-                     Alors ils font plus d’activités que les autres.

-                     Et cetera, et cetera.

 

Les exploiteurs disent :

« Que ces travailleurs ou affamés et sans abris qui ne nous servent seulement pour quelques jours de travail et qu’ensuite ils n’ont plus de valeur, c’est mieux s’ils meurent, diminuant ainsi la population mondiale parce qu’ils n’ont ni pouvoir ni puissance (cela veut dire qu’ils ne sont ni des voleurs, ni des escrocs, ni lâches et cetera)  ni de capacité ni morale et ils ne sont pas malins, car en s’ajoutant à la population mondiale, ils nous laissent pas une petite place pour que nous détenions des continents, des terres, des mers et devions travailler dur pour que ces affamés là ne nous dévorent pas ». Ils préfèrent avoir quelques milliards de travailleurs ou  d’exploités pour pouvoir les dominer plus facilement, et surtout ce serait mieux que les communistes disparaissent.

Dans la société d’ESTESMAR, il n’y a rien de gratuit et lorsque c’est gratuit, il y a encore des profits. Les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques donnent gratuitement pour profiter plus. Et puis la gratuité sans autorisation bien entendu ne peut l’être. Si les exploiteurs donnent un paquet de riz ou autre, ou  font des aides « dites » humanitaires c’est pour tirer davantage. L’ESTESMAR n’a pas d’âme et ne comprend que lui-même, la gratuité lui est interne et cache pleins de choses. Il faut savoir que dans l’ESTESMAR, c'est-à-dire les sociétés actuelles sur la terre, c’est celles qui ont plus d’argent qui décident, non pas la logique, c'est-à-dire la science. Par contre,  ils ont la logique (la science) sous leur domination, c’est l’ESTESMAR qui décide pour celle-ci. Bien entendu, ils n’accepteront et n’apprécieront jamais l’apparition de ce manifeste de communisme. C’est lui qui gouverne. C’est ainsi que dans un tel système, un riche imbécile ou un fou qui est riche décident pour les savants ou les scientifiques et même pour la science. Par exemple tous les gouverneurs ou tous les exploiteurs et même tous les métaphysiques qui n’ont jamais eu une éducation scientifique appropriée (la politique n’est pas une science sauf pour les riches) n’ont même pas le temps pour apprendre les règles, lois et données de la science et n’ont également pas envie et même pas l’idée de les apprendre et décident pour  n’importe qui :  les médecins, les éducateurs, les professeurs, les enseignants, les physiciens, les chimistes, les intellectuels, les savants, les philosophes, les sportifs et même pour la nature, c’est à dire les animaux et les plantes et aussi tous les êtres humains sur Terre sans exception. Et puis si quelqu’un bouge  pour défendre les affamés, les sans abris, les pauvres ou les exploités, il disparaîtra, comme ils l’ont toujours fait. Eux (les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques), ce sont les dieux les plus puissants, les plus forts et les plus capables par rapport à la science ou la logique. Ces dieux décident pour le temps et l’espace, pour la terre et le ciel, pour l’existence et l’inexistence, pour la mort et la vie, et pour la Terre et les galaxies et cetera.

Vous êtes tous maudits par les dieux !

Ce sont des gens qui n’ont pas de connaissance scientifique, et qui détiennent les armes nucléaires et tous les autres genres d’armes et qui sont même devenus des chirurgiens en la matière. Ce sont eux mêmes qui les fabriquent, les utilisent, les jettent et les donnent gentiment avec les actions humanitaires. Ils sont capables d’anéantir la Terre entière plusieurs fois. Ce sont eux mêmes qui accusent les gens de terroristes et se servent de toutes les armes contre la connaissance scientifique et font disparaître les savants et les braves en quelques secondes et les mettent en prison, les torturent, massacrent, assassinent, pillent, tuent et les font repentir jusqu’à se servir de l’inquisition. Comme ils ont fait depuis trente mille ans et qu’ils continu de le faire sans arrêt. Ce n’est pas simplement à Galilée ou GEORDANO Bruno et cetera qu’on a imposé le repentir. Dans l’histoire de l’humanité ils sont des milliers et ils continuent de le faire.

La connaissance de l’humanité dépend de l’ESTESMAR. Il la considère comme son esclave. Dans l’ESTESMAR, la quantité de connaissance et la qualité de connaissance dépendent de lui et elles ne sont  ni précises ni importantes mais c’est la quantité de l’argent et de la propriété qui le sont et qui sont choisies. C’est pour cela que les gens, qui ont peu de connaissance ou même pas du tout mais qui ont l’argent et la propriété, sont capables de faire comme dieu et ils le font, et peuvent dominer n’importe qui. L’une des plus grande forêt de la Terre était l’occident et qui a disparu presque complètement sauf quelques parcs de loisir. Et c’est bien l’homme qui est en cause.  Les savants sont sous leur domination et ils les considèrent comme les prosternés de la Terre. C’est à dire que la science est toujours sous la domination d’ESTESMAR. Pour simplifier, la réalité en dehors du cerveau humain dépend  d’ESTESMAR. Cest l’ESTESMAR qui décide pour l’existence et l’inexistence. Bien entendu, la disparition de l’humanité toute entière sera sûrement la conséquence de cette situation.

Dans une telle société, les charlatans ou les escrocs, les arnaqueurs  ou les imbéciles, avec les règles d’ESTESMAR ramassaient et ramassent beaucoup d’argent,  de  propriétés et ils sont devenus et deviennent les plus grands propriétaires et ils gouvernaient et gouvernent toujours sur le monde en dominant toujours les savants ou les connaisseurs des règles, lois et données de la science. Ce sont  eux mêmes qui décident et changent les lois, les droits et les devoirs de l’Etat ou plutôt des gouvernements. C’est eux mêmes qui changent les membres du gouvernement et ils présentent des gouverneurs  qu’ils choisissent, et les maintiennent  et puis ils disent seulement « voter pour qui vous voulez ».

Exil, cela veut dire mettre dehors quelqu’un d’une propriété (nation ou pays) appartenant à des exploiteurs. Voyages des intellectuels et des savants vers les endroits où il y a plus d’argent et la propriété comme les plus grandes villes ou les plus grands centres commerciaux (il y en a beaucoup qui ne restent pas dans leur propre pays et qui vont vers d’autres plus riches) comme les abeilles pour les sucres, ainsi ils rendent les autres  plus pauvres, plus affamés et plus exploités. Par exemple, l’envahissement et l’exil des foules intellectuelles vers les pays occidentaux, américains et japonais  là où il y a plus d’argent et de propriété  mettent toujours et davantage dans la pauvreté les endroits où il n’y a pas d’argent et  de propriété. Et puis les gens ou plutôt les travailleurs ou les exploités ou les opprimés et les pauvres qui doivent travailler jours et nuits, n’ont pas de temps ni pour s’éduquer  ni pour étudier. Ce n’est pas pour rien que les régions pauvres et affamées le deviennent davantage. Dans notre temps l’éducation scientifique est très vitale. Bien sûr, les intellectuels et les savants sont comme tout le monde,  ils ont besoin d’ESTESMAR et de sa domination.

Dans la société d’ESTESMAR, on condamne celui qui n’a même pas une chemise en bon état, qui n’a qu’un morceau de pain pour nourriture et qui ne voit même pas un médecin ou trouve difficilement son droit inné. Ces travailleurs qui détruisent soi-disant les forêts des riches et qui ne le sont fait que par les riches ne sont que leurs esclaves et les esclaves des gouverneurs américain, les occidentaux et japonais. Par exemple, ces exploiteurs qui ont des millions d’hectares de terre, qui cultivent des drogues, et les  font circuler dans le monde entier et pensent que le temps et l’espace leur appartiennent, ce sont les mêmes qui condamnent les pauvres et qui décident de la forme de condamnation. C’est honteux que les sauveurs, les chercheurs, les reporters et les savants de la forêt africaine ne soient que des blancs, Comme s’il n’y avait qu’eux qui puissent détenir et enseigner le savoir, c’est la même chose partout. On démontre que les blancs savent tout et font tout et que les aborigènes n’ont qu’à subir. Ce non respect bien entendu ne peut pas durer longtemps.

L’homme au lieu de diminuer ses problèmes, au contraire les augmente, et au lieu de résoudre ses problèmes, il les détruit et les complique davantage et ajoute davantage de lois… et seuls les animaux n’ont pas ce problème. L’impolitesse, le non respect et la non considération de l’homme par l’homme  sont tels qu’il faut dire bravo les animaux.

* Comme nous l’avons précisé,  pour de l’argent, chacun trouve une solution, comme les industriels donnent des hormones, des antibiotiques, changent les gènes et autres aux animaux comme vaches, poulets, porcs et cetera pour plus d’argent et de propriété ou  d’autres solutions imaginables et inimaginables  ou les faux billets rien que pour l’ESTESMAR. Les industriels ont beaucoup de secrets bien entendu, ils peuvent aussi rendre malades certains animaux par des virus ou bactéries pour les détruire de façon à justifier leurs prix qui baissent ou  augmentent et cetera, et cetera.

*Il faut savoir que l’ESTESMAR ne disparaît pas si chaque élément de celui-ci reste en vie et chaque élément ne disparaît pas quand l’ESTESMAR lui même disparaît, sinon il les crée. L’ESTESMAR n’est personne mais une forme de relation entre les gens et en assassinant ceux-ci, il ne disparaît pas non plus.

Nous avons beaucoup répété et  nous le répétons encore que les règles, lois et données d’ESTESMAR fonctionnent automatiquement. Pour changer l’ESTESMAR, il faut changer sa programmation.

En tuant tous les riches et même les pauvres et en diminuant les populations mondiales, il ne disparaît pas et ne bouge pas du tout.

En changeant les gouvernements et leur structure, l’ESTESMAR ne disparaît pas.

En changeant les villes et leur destruction, il ne disparaît pas. 

En se bagarrant contre les policiers et l’armée, il ne disparaît pas.

En distribuant les richesses des riches, l’ESTESMAR ne disparaît pas.

En enrichissant des exploités ou les affamés ou les pauvres, l’ESTESMAR ne disparaît pas.

En détruisant les métaphysiques et leurs centres, l’ESTESMAR ne disparaît pas.

En changeant le système d’économie (qui est le mouvement d’ESTESMAR), l’ESTESMAR ne disparaît pas.

En prenant les armes contre les exploiteurs et les gouvernementaux, l’ESTESMAR ne disparaît pas.

En se révoltant contre n’importe qui ou quoi, l’ESTESMAR ne disparaît pas.

En ne faisant rien du tout, l’ESTESMAR ne disparaît pas également.

Il faut être actif en créant une autre relation. Sinon vous êtes maudits par les dieux.

La cause des contradictions de la société, c’est bien sûr l’ESTESMAR.

La cause des armes, des guerres, des produits chimiques, des drogues, des bactériologies, des lasers et cetera, c’est l’ESTESMAR bien entendu.

La cause du désordre dans la nature, comme la disparition des forêts, des animaux, de l’oxygène, de l’eau douce, des nourritures et des pollutions, c’est l’ESTESMAR bien entendu.

La cause des discriminations et des stress c’est bien sûr l’ESTESMAR.

La cause du désordre dans la production et la distribution de n’importe quoi, c’est bien sûr l’ESTESMAR.

La cause des trafics humains, voitures, drogues, alcools, habitations et cetera, c’est bien sûr l’ESTESMAR.

La cause des inégalités, des injustices, des non respects, de l’égoïsme, des voleurs, de la prostitution, de l’homosexualité, des alcooliques, des drogués, de l’humiliation et cetera c’est l’ESTESMAR bien entendu.

Les gouvernements ne peuvent pas, ne sont pas capables, ne sont pas créés  et ne veulent pas sauver l’homme d’ESTESMAR. Ce n’est rien que de l’anti-communisme et de l’anti-communiste de ces gouverneurs le prouvent. Puisque eux mêmes sont un élément d’ESTESMAR, ils se battent pour sa croissance et son développement, sinon ils seraient renversés et  seraient maudits par celui-ci. Il faut toujours répéter que l’ESTESMAR est une forme de relation entre les êtres humains et toutes les autres organisations sont nées d’ESTESMAR.

Il faut savoir que :

Plus de quatre vingt pour cent d’énergie mondiale, pétrole, charbon, centrale hydraulique, atomique, solaire, éolienne et rivière se sacrifient pour l’ESTESMAR, c’est à dire pour l’argent, la propriété et l’échange.

Plus de quatre vingt pour cent de la production mondiale se sacrifient pour l’ESTESMAR.

Plus de quatre vingt dix pour cent des masses médias : les radios, la télévision, l’informatique, les magazines, les journaux, les brochures, les tracts qui viennent de la destruction des forêts, se sacrifient pour l’ESTESMAR.

Plus de quatre vingt dix pour cent des papiers, des bois, des fêtes, des élections et des cercueils qui proviennent de la forêt et qui sont produits et fabriqués en détruisant la nature (les arbres et les animaux) se sacrifient pour l’ESTESMAR, c’est à dire l’argent, la propriété et l’échange.

Plus de quatre vingt dix neuf pour cent des papiers administratifs d’Etat et privés sont fabriqués en détruisant la nature qui était des êtres vivants, se sacrifient pour l’ESTESMAR.

Plus de quatre vingt dix pour cent des appareils électriques, informatiques, les autoroutes de l’informatique et les communications de n’importe quelle forme et genre, se sacrifient pour l’ESTESMAR.

Plus de soixante pour cent des nourritures, qu’elles soient végétales ou animales, qui ont transformé la nature, se sacrifient pour l’ESTESMAR. Les exploiteurs également, par surproduction, détruisent les nourritures ou les font pourrir dans leurs entrepôts et leurs magasins quelque soit la situation, même dans les maisons d’une façon ou d’une autre ou on les gaspille dans des restaurants et ailleurs, à cause d’ESTESMAR.

Plus de quatre vingt dix pour cent des découvertes scientifiques sont sacrifiées et fabriquées seulement pour l’ESTESMAR. Ce n’est pas pour rien que toutes les technologies ou les éléments de la science sont accumulées dans les plus grands marchés (les plus grandes villes), là où il y a de l’argent, de la propriété, de l’échange et davantage.

Plus de quatre vingt pour cent des sports, leurs terrains et leurs matériels servent et se sacrifient à ESTESMAR.

Plus de quatre vingt dix pour cent des arts (musique, cinéma, peinture, dessin, littérature, danse, théâtre et chant) se font et se sacrifient pour l’ESTESMAR, ceux-ci existent plutôt chez les riches et les aisés que chez les pauvres.

Plus de quatre vingt pour cent des jeux et des jouets pour les enfants et même pour les adultes ne sont faits que pour l’ESTESMAR.

Plus de quatre vingt pour cent de sources naturelles : animales et végétales se sacrifient à ESTESMAR.

Plus de quatre vingt pour cent d’eau douce de la Terre se sacrifie à ESTESMAR.

Plus de soixante pour cent d’oxygène dans les villes ou les centres industriels et de production servent et se sacrifient à ESTESMAR.

Plus de soixante pour cent des morts sont causés  par et pour l’ESTESMAR.

Plus de quatre vingt dix pour cent des routes et des autoroutes et des voies de la Terre, de la mer,  de l’air  et de communication, de l’information, Internet, chemin de fer et cetera se sacrifient à ESTESMAR modifiant et transformant toujours la nature ou plutôt la Terre. Les villes sont nées et sont créés par l’ESTESMAR et pour l’ESTESMAR et il détruira tout.

Plus de quatre vingt dix pour cent de l’industrie, de la construction des véhicules, des appareils, des ameublements, des maisons et toutes les usines industrielles et non industrielles se sacrifient à ESTESMAR et sont pour l’ESTESMAR.

Plus de cent pour cent des usines d’armement, quelque soit leurs formes ou couleurs et noms, appartiennent à ESTESMAR et sont pour lui. Elles sont apparues et fabriquées pour l’ESTESMAR et rien que lui et ont une relation étroite avec la disparition de lhomme et de la nature.

Plus de quatre vingt pour cent de la production pétrolière se sacrifie à ESTESMAR, et a transformé la nature. Cette transformation génère la disparition de l’homme.

Plus de quatre vingt dix pour cent des satellites de l’information, de recherche, militaire, météorologique et scientifique sont faits, se servent et se sacrifient à ESTESMAR.

Plus de soixante dix pour cent des maisons sont faites et se sacrifient à ESTESMAR.

Plus de quatre vingt dix pour cent des câbles, des tunnels et ponts sont faits et se sacrifient à ESTESMAR.

Plus de quatre vint dix neuf pour cent des drogues (les cigares et cigarettes, opium, hachisch et cetera) sont faits et se sacrifient à ESTESMAR.

Plus de quatre vingt dix neuf pour cent des emballages des produits de n’importe quelle forme, nom, couleur et même odeur, sont fabriqués en détruisant la nature (végétale et animale) et se sacrifient à ESTESMAR.

Plus de quatre vingt quinze pour cent des pierres et matières précieuses (l’or, diamant, cuivre, uranium, argent, bronze et autres) qui ont été trouvées et sorties en détruisant la nature et en massacrant les forêts, les rivières (eau douce), les animaux et les êtres humains, ne servent qu’à ESTESMAR et que pour lui. On assassine les vivants (les forêts et les animaux) pour les morts (de l’or, diamant…) et rien que pour l’ESTESMAR, l’homme est le seul animal qui tue, assassine, massacre et détruit son égal que pour ses profits.     

Les exploiteurs ne dépensent pas simplement des milliers d’argent et de propriété pour les publicités (tous genres) qui sont fabriquées et faites cent pour cent pour l’ESTESMAR et rien que pour lui, en détruisant l’air, l’eau et l’environnement de l’homme, animal et végétal et les affamés, les pauvres ou les exploités bien entendu doivent mourir.

Ce n’est pas pour rien qu’on dit que toutes les humanités disparaîtront en se sacrifiant pour l’ESTESMAR. C’est la fin tragique de l’espèce humaine.

Vous êtes maudits par les dieux.

L’homme dans la société d’ESTESMAR chaque minute ou chaque seconde ;

-                     Doit faire attention qu’on ne le vole pas et qu’on ne le dévore pas.

-                     Doit faire attention qu’on ne lui ment pas.

-                     Doit faire attention de ne pas se faire piller, escroquer, tromper et arnaquer.

-                     Doit faire attention de ne pas être tué.

-                     Doit faire attention qu’on ne le déchire pas, qu’on ne le dépouille pas et qu’on ne le détourne pas.

-                     Doit faire attention de ne pas être trahi.

-                     Doit faire attention qu’on ne le dénonce pas et qu’on ne parle pas de lui.

-                     Doit faire attention qu’on ne le fasse pas chanter.

-                     Doit faire attention qu’on ne le frappe pas.

-                     Doit faire attention qu’il ne soit pas malheureux à cause de ses erreurs ou les erreurs des autres.

-                     Doit faire attention qu’il paye à temps ses impôts, taxes, T.V.A, redevances, assurances et cetera (les chantages).

-                     Doit faire attention d’avoir toujours avec lui les chaînes d’esclavages (les cartes d’identité, les passeports, droits de passage, droit de rester, des papiers, carte électronique, pastille électronique ou autres) et qu’elle soient toujours valables et de les payer.

-                     Doit faire attention que tous ces malheurs n’arrivent pas à ses enfants.

-                     Doit faire attention aux voisins, aux policiers, aux administrations, aux Etats, aux privés, aux commerçants, aux sectes, aux religions, aux nationalismes, aux traditions aux égoïsmes, aux jalousies, aux patries, aux exploiteurs et autres.

-                     Doit faire attention que les Etats ne le trompent pas et ne lui mentent pas et cetera. Ce qu’ils font bien entendu.

C’est pour cela que l’homme vit avec la peur, l’angoisse, l’horreur, la crainte, la détresse, le désarroi, la haine, et la violence  permanentes. Et puis il faut y ajouter les films, les théâtres, les histoires, les musiques, les dessins, toutes les horreurs et aussi bien sûr les métaphysiques.

Vous êtes maudits par les dieux.

Vous n’êtes pas libres et vous avez toujours l’épée de Damoclès au-dessus de votre tête qui à n’importe quel moment peut s’abattre sur vous. Chaque seconde de votre existence est surveillée.

Il faut savoir que la plus grande et la plus puissante des firmes mondiales est l’Etat et le reste appartient aux privés qui sont quelques familles ultra riches qui sont le dieu des dieux, qui dominent le monde, parlent de l’ordre mondial et qui se prennent pour les meilleurs représentent de la paix (massacre) mondiale.

Dans l’ESTESMAR, le danger n’est pas simplement les machines qui remplacent l’homme dans n’importe quel secteur que ce soit mais plutôt les hommes robotisés ( ce sont les gens qui deviennent machines et qui fonctionnent avec elles, sans âme ni sentiment, ni respect, ni gentillesse comme les informateurs de T.V et radio qui donnent des informations, toujours avec le sourire même quand ils donnent des informations sur des massacres ou des mensonges d’Etats et cetera, ce sont les robots programmés et font ce qu’on leur demande sinon…). C’est l’ESTESMAR qui impose. Il transforme tous les fonctionnaires d’Etat ou privés en travailleurs,  chefs, policiers, soldats, secrétaires et en salariés robotisés  qui acceptent tout et  réagissent de la façon dont il veut, comme un robot programmé. L’amour dans le travail est strictement interdit comme de dire la vérité ou la réalité.  Il faut s’auto censurer. Et il ne faut pas être curieux, vérificateur et dénonciateur sur la vie de son travail et même de sa production. Les exploités ou les travailleurs et même les chefs doivent êtres obéissants et prosternés, quoiqu’ils puissent leur arriver.

* L’ESTESMAR a séparé les êtres humains et  tout le monde a  peur de tout le monde. Tous se déchirent, s’isolent, se dévorent, se massacrent et se torturent.

* La gratuité pour la nature n’a pas de sens comme l’argent. La dépendance du « ventre » aux nourritures est une dépendance naturelle et biologique, donc l’argent, la propriété et la gratuité n’ont pas de sens. Quand on a faim, il faut manger et la permission ou non par qui que ce soit n’est pas compréhensible. Dans la gratuité, il y a la permission de quelqu’un qui vous l’accorde sinon il n’y a pas  gratuité. Les termes comme volontaires, bénévoles et publics sont des éléments d’ESTESMAR. Bénévole c’est celui qui travaille sans être rémunéré, c’est à dire gratuitement. Public ; c’est quelque chose qui appartient à tout le monde sans qu’on le paye, donc gratuit. Dans toutes les formes de gratuité il y a toujours une ou des propriétés qui les autorisent. La gratuité est une forme d’échange.

* Dans la société d’ESTESMAR, les exploiteurs prennent une quantité précise de travailleurs pour faire plus de bénéfices, sinon ils seront en faillite et risqueraient de disparaître. En réalité, dans n’importe  quelle branche d’entreprise, quelle que soit sa taille et sa forme,  les salariés y travaillent, d’abord avec les règles, lois et données d’ESTESMAR et pour lui. Comme on dit, il faut bien vivre. D’autre part, ils luttent contre n’importe quel élément ou phénomène qui fait barrage au développement et à la croissance d’ESTESMAR et doivent lutter sévèrement. Les entreprises ou les sociétés doivent licencier des ouvriers ou salariés, quel que soit leur grade, et de ne pas donner leur salaire ou de ne pas les payer assez. C’est l’ESTESMAR qui impose. Même les ouvriers ou les travailleurs en devenant exploiteurs feraient exactement la même chose, c’est l’ESTESMAR qui décide. Les exploiteurs deviennent exploiteurs quand ils exploitent, font développer, progresser et centraliser l’ESTESMAR, sinon, ils seraient en faillite et disparaîtraient à cause d’ESTESMAR lui même, c’est à dire l’argent, la propriété et l’échange. En sachant que la concurrence est à l’intérieur d’ESTESMAR et donc dans l’échange, celle-ci assassine, blesse, torture et massacre les uns et donne la vie et la joie aux autres. Si les exploiteurs font n’importe quoi sur les exploités, les affamés ou les pauvres, c’est parce qu’ils pensent toujours à la concurrence et à l’ESTESMAR lui même et à sa centralisation. En réalité c’est l’ESTESMAR qui fait bouger et marcher les exploiteurs et les exploités.

* Les exploiteurs pour plus de bénéfices, de développement, de croissance et de centralisation, essaient de trouver moins cher (de n’importe quelle façon que ce soit) et de l’échanger de la même manière. La concurrence est le noyau de l’échange. Si il n’y a pas la concurrence, l’échange n’existe pas. La concurrence est vitale pour l’ESTESMAR qui s’en nourrit, et il y a toujours des perdants et des gagnants dans ce système. Dans la nature, il n’y a que des perdants. Dans l’achat, celui qui achète est toujours perdant. Dans la société d’ESTESMAR, un bout de pain qui donne la vie est moins cher que la même quantité d’or ou diamant qui sont des matières non vivantes.

* L’homme est le seul animal qui non seulement ne donne rien à la nature mais qui l’exploite jusqu’à la destruction totale de celle-ci, puis il se nomme  « monde civilisé et libre ».

* Dans la société d’ESTESMAR, il n’y a rien qui ne puisse vivre sans lui, sinon il doit disparaître. Comme on l’a dit la concurrence est une donnée d’ESTESMAR et il ne permet pas à une usine, une entreprise ou un commerçant de penser logiquement sauf sa logique et rien d’autre que la sienne. Ils doivent dormir, jouer, vivre,  se nourrir, être heureux et  malheureux avec lui et cetera. En réalité c’est l’ESTESMAR qui impose aux exploiteurs, oppresseurs et aussi aux exploités, opprimés de ne penser qu’à lui. Tout le monde se bat pour remplir ses poches d’argent, de propriété et le pouvoir d’échanger.

Les exploiteurs tant qu’ils le peuvent, essaient de ne pas donner de salaires ou d’en donner peu, d’en perdre le moins possible et d’en prendre plus et même davantage. Les exploiteurs ne comprennent pas les affamés, les sans abris, les opprimés, les pauvres ou les exploités. Les affamés doivent le rester pour que les exploiteurs les exploitent, pour que les gouvernements les gouvernent et pour que le  clergé leur demande de prier. Les affamés comme les forêts et les animaux doivent disparaître et en plus ils font honte aux exploiteurs civilisés et intelligents. Surtout dans leurs villes ces affamés, ces sans abris et même ces sans papiers les salissent et les tachent. C’est l’ESTESMAR qui rend les gens ainsi. La haine et la rage de l’homme contre ces dieux (les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques), c’est à dire les chefs, les patrons, les directions et les managers sont une tradition ancestrale. Les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques dans l’histoire de l’humanité (avant et après notre ère) ont massacré, assassiné, pendu, torturé, emprisonné et sali les gens innocents, braves, amoureux de l’homme et de la nature, les affamés ou les travailleurs et les scientifiques, et ils le font toujours. Qu’ils soient maudits par l’histoire. Ils ont obligé les hommes qui se battaient pour la science et pour résoudre les problèmes de la société, de se repentir et ils le font toujours. Ils doivent savoir qu’on assassinant…l’écrivain de cet manifeste de communisme, ils n’y échapperont pas également. Vous êtes tous maudits par les dieux. L’écrivain n’a rien à perdre. Et bien entendu c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’autant de communistes ou de révolutionnaires  ont tourné le dos ou leur veste.  C’est honteux. Ces communistes exploiteurs n’échapperont pas à la règle d’ESTESMAR. Ils ont également bien sali les travailleurs et les affamés, pourtant ils savaient très bien la raison pour laquelle ils sont apparus, celle-ci n’est pas difficile à comprendre. Puis ils ont tourné le dos aux travailleurs, aux affamés et à la science. Bien entendu tout cela à cause d’ESTESMAR. Les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques ne leur ont pas laissé la tâche facile. C’est seulement en détruisant l’ESTESMAR qu’ils disparaîtront une fois pour toutes. Et les exploiteurs, les gouvernementaux, les métaphysiques et les communistes exploiteurs ou oppresseurs ne pourront pas vivre. Pour certains  exploiteurs, les fleurs ne sont plus jolies, il faut les coloriser pour les vendre. La nature n’a plus cette beauté,  la douceur, la finesse, la diversité et le parfum car elle les a perdus pour devenir des parcs d’attraction et des jeux ce qui arrange les touristes. La nature doit être comme les exploiteurs l’ont imaginée dans leurs cerveaux.  Elle doit disparaître pour que le plaisir de domination sur celle-ci soit complet. La domination de l’homme sur la nature, et ses règles, lois et données, en la transformant de telle façon que le cerveau humain l’a imaginée, n’arrangera pas la situation désastreuse de celui-ci.

Vous êtes maudits par les dieux.

On ne peut pas continuellement contrarier la nature.

* Les plus grands exploiteurs sont des monstres colossaux, puissants et forts qui peuvent avaler et avaleront quelques milliards d’êtres humains.

* Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, la science (la connaissance scientifique) en 1871, a essayé ou tenté (par Marx et Engels, la commune de Paris) de gérer, d’organiser ou de régler les problèmes de la société. Le manque et l’inexistence de certaines des règles, lois et données de la science n’ont pas donné la possibilité d’aller plus loin et cela n’a duré que quelque mois. Les exploiteurs, les gouverneurs et les métaphysiques se sont déchaînés et n’ont pas eu d’âme. Ils ont massacré, assassiné, pendu, torturé et exilé les braves et les amoureux, et ils ont crée des tragédies comme toujours.

La deuxième fois en 1917, la science a réussi à prouver qu’elle était capable de changer la société telle qu’elle doit l’être. Les mouvements communistes avec Lénine et Staline (les riches ne veulent pas entendre leurs noms) l’ont fait durer plus de cinquante ans. Bien entendu le manque et l’inexistence de certaines des règles, lois et données de la science n’ont pas donné encore la possibilité de changer la société telle qu’on la imaginé.

Mais la troisième fois, il n’y aura pas de retour. La connaissance scientifique fait une ou deux fois des erreurs, mais pas pour toujours, même si les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques avec toute leur puissance empêchent ce processus.

* Le sport et la connaissance scientifique ont une relation de contraire. C'est-à-dire que si l’on fait plus de sport, on a moins de connaissance scientifique (cause de temps), par contre si l’on fait plus de travail scientifique (recherche et apprentissage des règles, lois et données de la science), on fait moins de sport.

* Les mafias sont des voleurs, des menteurs et des assassins illégaux, et les Etats (les gouverneurs, les métaphysiques et les exploiteurs) sont des voleurs, menteurs et assassins légaux.

Les exploiteurs doivent se montrer (l’ESTESMAR oblige) et se considérer comme les meilleurs, les plus intelligents, les plus malins, les dominants, les capables, les puissants et les forts. Même un petit chef montre bien tous ces caractères. Il ne faut jamais leur dire non et  exécuter leurs ordres sans protestation.

C’est dans la société malade d’ESTESMAR que l’on condamne les femmes enceintes et les enfants à peines nés,  on leur jette des bombes , on les met en prison ou on vole les enfants. Plus tard, on les prépare pour l’armée, pour défendre les propriétés des riches, que l’on appelle les patries. Chaque enfant né est déjà endetté par les exploiteurs et  doit de l’argent à ceux-ci et aux Etats. De toute façon, l’enfant n’a pas d’autre solution.

* Dans la société d’ESTESMAR, un phénomène doit être mystérieux, exagéré, extraordinaire, bizarre, exemplaire, unique, étrange, sauvage et cetera.

* Dans la société dESTESMAR, n’importe quel objet, élément ou phénomène a une âme, sauf les affamés.

* C’est pour la première fois dans l’histoire de la Terre que l’ESTESMAR, c’est à dire l’argent, la propriété et l’échange, montre sa puissance, sa force et sa capacité inégalée. Il est le dieu des dieux tout puissant et capable et l’homme et la nature sont maudits par lui.

Sachez que:

-                     2/3 d’eau potable dans le monde (la Terre) est consommée par l’agriculture d’ESTESMAR, un enfant meurt de soif toutes les huit secondes. Et ils polluent également l’eau pour obliger à l’acheter. 

-                     1,5 milliards d’individus vivent sans eau potable dans le monde.

-                     5900 espèces animales sont en voie de disparition et dix sept millions d’hectares de forêts tropicales sont détruits tous les ans.

-                     Il y a quatre cent quarante milliardaires dans le monde sur six milliards d’êtres humains. ils ont autant de richesses que plus de trois milliards d’êtres humains réunis. Les trois premières personnes ont un avoir qui est égal et équivalant à toute la richesse d’Afrique.

-                     Les échanges boursiers entre Tokyo, Paris, Londres, Francfort et New York sont de l’ordre de 1,2 milliards de dollars par jour et bien sûr, ils ne sont pas taxés. 

-                     La dette des pays dits pauvres est de plus de deux milliards de dollars que les pauvres ne rembourseront jamais.

La diminution des forêts et l’installation des parcs et leur transformation menace l’humanité.

L’augmentation des êtres humains, de façon non harmonisée avec la nature, menace l’humanité.

La diminution des grands animaux menace l’humanité.

La destruction d’équilibre naturel menace l’humanité.

La pollution de l’air et la diminution de l’oxygène menacent l’humanité.

La pollution de l’eau potable menace tous les êtres vivants.

La pollution des mers menace l’humanité.

L’augmentation de la couche d’ozone menace l’humanité.

L’augmentation des ondes radio et micro ondes menacent l’humanité

L’augmentation des lumières menace l’humanité.

La guerre des agents secrets tout puissants menace l’humanité.

La manipulation génétique menace l’humanité.

La destruction, la non diversification, le mélange, l’unification et l’uniformisation alimentaire menacent l’humanité.

La destruction de la nature, pour les cultures des drogues et des O.G.M ce qui fait reculer la liberté de la nature, menace l’humanité.

La destruction des vivants pour les morts menace l’humanité.

La destruction et la déchirure des enfants sains pour les enfants malades des riches et la vente des organes menacent l’humanité.

La destruction de la diversité de la nature qui fait partie de son équilibre menace l’humanité.

L’augmentation des règles, lois gouvernementales et les métaphysiques qui suintent de leurs cerveaux, menace l’humanité.

La destruction de la diversité humaine, en mélangeant les couleurs, menace l’humanité.

La privatisation de la terre, la mer et l’air et maintenant les autres planètes et les étoiles, menace l’humanité.

Et cetera, et cetera.

Le plus grand bénéficiaire  de la prostitution c’est l’Etat.

Le plus grand bénéficiaire de cigarettes c’est l’Etat.

Le plus grand bénéficiaire de la distribution c’est l’Etat.

Le plus grand bénéficiaire de l’alcool c’est l’Etat.

Le plus grand voleur et le plus grand menteur c’est l’Etat…

Et cetera, et cetera.

Personne ne doit empêcher la croissance et le développement humains, au nom de n’importe quoi, que ce soit la culture, la tradition, la patrie, l’habitude, l’orgueil ou autres. C’est le droit naturel de l’homme de naître, de vivre et d’avoir toutes les possibilités pour ses droits innés.

C’est le droit de l’être humain, lorsqu’ il atteint la puberté (le corps décide quand et comment) d’avoir la relation sexuelle sans aucun empêchement et de n’importe quelle forme ou couleur ou même odeur que ce soit, de façon libre et respectueuse.

C’est le droit de l’être humain de vivre ou de mourir, et les autres éléments de droits innés, ce sont des phénomènes biologiques et naturels. On ne peut pas et on ne doit pas imposer ou passer des lois qui sortent du cerveau humain. Le plaisir de voir le sexe opposé,  avec les vêtements ou nu, l’attirance de l’un vers l’autre, de le sentir, toucher et goûter, sont des phénomènes biologiques ou naturels qui fonctionnent automatiquement en dehors de la volonté humaine. Les êtres ne doivent pas empêcher et doivent créer l’atmosphère adaptée, avec toutes les possibilités, pour leur croissance, leur développement et faciliter cette tâche.

·                       Les recherches scientifiques sur les autres planètes et pour les occuper, ne sont pas pour l’humanité,  ne sont pas pour aider les affamés mais pour l’ESTESMAR, et rien que pour lui. Les exploiteurs courent toujours derrière les intérêts financiers, les propriétés et les savants, les hommes robotisés travaillent, comme des outils, pour eux et dans tous les domaines. L’industrialisation d’une région ou d’un pays n’enlèvera jamais la faim et les sans abris. Ce n’est que pour les riches et les plus grands riches. Sinon les pauvres resteront toujours pauvres et affamés. Et les affamés ! ils sont nés pour rien et s’ils veulent participer, il faut qu’ils paient, de la même façon, la « dite » découverte de l’Amérique n’était pas pour les êtres humains mais seulement pour développer leurs empires, c’est à dire pour les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques. Toutes les découvertes, qu’elles soient minières, planétaires, terriennes, de la mer et l’air sont toujours pour les exploiteurs. C’est dans l’histoire de l’humanité, de conquérir partout pour l’ESTESMAR et non pas pour aider les êtres humains.

·                       L’homme (ici les riches) est le seul animal qui veut faire comprendre à la nature qu’il est le dieu tout puissant, qu’il peut détruire la nature et la transformer à sa guise.

L’homme est le seul animal, dans l’histoire de la Terre, qui n’aime pas la beauté de la nature, ni ses odeurs, ni ses formes et ni ses couleurs, telle qu’elle était depuis des millénaires. Les exploiteurs gardent les animaux et les plantes dans des zoos et parcs ou dans les centres dits scientifiques ou dans leurs maisons. Ils (les riches) disent que les animaux sont en voie de disparition, sont sales dans la nature et qu’il faut les garder dans des zoos pour les protéger et les sauver. C’est eux qui aiment le plus la nature, comme ils aiment les affamés et les sans abris ou les pauvres. Ils arrachent les fleurs et les plantes pour soit disant rendre jolis leurs bureaux, leurs maisons leurs jardins et cetera et aussi les vendre sans laisser la nature en paix. Les forêts ou les fleurs ne sont pas apparues seulement pour les êtres humains, qui pensent à leur beauté et leurs sentiments, même si les fleurs sont jolies. L’existence de la beauté dépend de celle « des moches ». Pourtant se sont des mesures que les êtres humains ont inventées. Sinon pour la nature, la beauté et le mauvais n’ont pas de sens et ils sont incompréhensibles. On a dit que chaque phénomène concret ou abstrait a des polarités qui sont leurs existences donc sans polarité ni phénomène ou ni élément.

* Le plus fort ou le plus faible, pour la nature n’a pas de sens, comme les vers de terre, qui  sont parmi les animaux les plus faibles du monde et qui vivent depuis plus d’un millier d’années sans problème, n’ont peur de rien du tout, mais font aussi partie  des animaux les plus forts, puisque toutes les plantes ou toutes les forêts ne peuvent s’en passer, et leur sont vitales. L’existence de toute la nature dépend du ver de terre. Fort et faible sont une polarité et utilise les règles, lois et données des polarités de la philosophie.

* Nous vivons dans une époque où l’homme et la femme ont atteint un stade de connaissance qui peut résoudre ensemble leurs problèmes sexuels. Seulement la science sauvera les femmes et les hommes d’ESTESMAR, qui est un élément devant la relation sexuelle. Faire l’amour n’est pas sale, mais l’humiliation, l’irrespect et la méchanceté, prendre les autres pour des imbéciles et les abaisser sont immoraux et inacceptables.   

* Toujours un ensemble de règles, lois et données, scientifique  crée un ou des phénomènes. Le meilleur n’existe pas pour la nature. Le plus malin que les autres n’existe pas pour la nature. La plus jolie ou la plus moche n’existe pas pour la nature. Tous ces termes ne sont là seulement que pour mesurer la différence entre chaque être vivant. Pour la nature, il n’y a que les règles, lois et données qui comptent et que l’on appelle la dialectique. Dans l’existence et l’inexistence ou plutôt la nature un élément ou un phénomène ne crée jamais un autre élément ou phénomène. Pour la science on peut connaître parfaitement les règles, lois et données de la nature, qu’elle soit de l’existence ou de l’inexistence, Terrestre ou extra terrestre, d’infiniment petit ou d’infiniment grand.

* Il faut savoir que toute l’Afrique, Amérique du sud et sud Asiatique, sont des zoos que les touristes (en majorité les fonctionnaires d’Etat ou privé) Américains, occidentaux et Japonais voient les animaux, qu’ils soient êtres humains ou autres, affamés alors qu’eux mangent bien et qu’ils soient blonds ou blancs (comme dit Nietzsche ou Chaplin dans leurs Arts).

* L’existence de l’être humain dépend des êtres vivants et non matérialistes (or, diamant, collier, boucle et cetera). En réalité un grain de riz ou de blé doit avoir beaucoup plus de valeur que les voitures ultra modernes et chères, ou l’or et le diamant ou autres objets, ce qui n’est pas le cas. On ne peut pas détruire les forêts pour de l’or, diamant… et fabriquer des chaises, des papiers, des tables, des cercueils, des armoires… qui ne sont pas vivants, ce sont des matériaux morts, par contre les forêts sont des organismes vivants. Nous dépendons plus des vivants que des morts. Pour un diamant ou une pépite d’or on détruit les forêts. Un arbre ou une plante ne connaît pas de valeur, puisqu’ils valent autant que l’existence car ils sont l’existence. Mais dans la société (relation) d’ESTESMAR, on les valorise, on les écrase, on les détruit, on les gaspille, on les massacre et on les torture et puis on tire des murs et des barbelés visibles et invisibles et on leur donne un numéro, au lieu de leur rendre la liberté, qu’ils soient libres de vivre tels qu’ils en ont envie.

Les exploiteurs croient que garder l’environnement vert,  aide la nature mais c’est bien absurde. Les exploiteurs plantent une ou des variétés d’arbres qui les dérangent moins et qui soient verts. La nature n’a aucune liberté comme avant. Le plus grand bénéficiaire c’est l’homme, pour fabriquer ses billets de banque, différentes formes de papiers, meubles, cercueils, pubs, films, meetings,  fêtes et cetera. Ainsi beaucoup d’autres animaux et plantes disparaîtront. Ils auront d’abord des animaux qui servent à l’argent, la propriété et l’échange, ensuite ceux qui ne servent pas à ESTESMAR disparaîtront. Les animaux rares valent plus que les autres et  ils les gardent dans des parcs d’attraction ou des zoos ou leurs propriétés, qui ne sont que des prisons pour animaux. Les animaux doivent vivre tel que l’ESTESMAR leur impose.

Les exploiteurs détruisent les nourritures naturelles et imposent les O.G.M (Organes Génétiquement Modifiés), en fait ceux-ci ne sont que pour l’argent et les affamés resteront toujours affamés.

Le plus étrange, le plus bête, le plus bizarroïde, le plus sauvage et le plus sale de tous les animaux sur la Terre et dans l’histoire de la Terre qui vit et vivait, c’est l’être humain. Même les insectes et aussi les grands animaux n’ont pas fait autant de dégâts et de ravages que l’homme et qui continue de le faire. C’est cela l’intelligence et la civilisation moderne de l’être humain. Ils détruisent les terres et la nature juste pour quelques pierres et or et… on tue les vivants pour les morts. On préfère que les vivants meurent et que les morts soient vivants. La valeur des morts est plus grande que celle des vivants. Ils détruisent les forêts (les êtres vivants) pour construire des cercueils (les morts), les enterrent et ils empêchent qu’un être vivant (un arbre par exemple) pousse dessus, ainsi ils prennent la place de la nature (les morts en prison). Il y a des industries colossales qui travaillent pour les morts et les affamés doivent être affamés, même la nature n’a pas le droit de les toucher.

La nature perd en créant l’homme. Pour l’existence de la Terre ou plutôt pour la nature, l’homme est un parasite qui l’a détruit et elle le détruira. Cet être vivant, pour la nature n’est que la mort. Même là où l’homme  plaint la nature, d’une autre manière l’écrase. Sa plainte pour la nature n’est que pour obtenir des intérêts financiers, et il se prend pour le plus intelligent de toutes les créatures. L’homme, le seul animal, qui n’a pas fait simplement  disparaître différentes variétés ou espèces humaines  mais aussi beaucoup d’autres animaux et plantes dans chaque coin et recoin de la Terre et les rend tous unies en couleurs dans tous les aspects de la vie : la même nourriture, le même vêtement, la même pensée, la même eau et le même air pourri, pollué. Toute la Terre doit avaler la même cochonnerie des Américains, des Occidentaux et des Japonais.

L’être humain, à la place des arbres, plantes, et des animaux, les volent pour l’argent, la propriété et l’échange et ne leur donne rien du tout. Ils (l’homme, plutôt les exploiteurs) créent le plus grand et colossal terrain de culture qu’il soit pour les nourritures, cigarettes, chimie, drogue, parc zoologique, golfe et cetera pour garder leurs poches pleines et puis enterrer les êtres humains pour toujours, en douceur et petit à petit. Les êtres humains ne peuvent pas piller voler, assassiner, torturer et massacrer la nature sans ne rien lui donner du tout. Les êtres humains en dehors de la nature : les forêts, les terres, les mers et l’air, ne peuvent pas vivre longtemps. Les êtres humains, qui ont la connaissance scientifique, doivent savoir qu’ignorer les autres les toucheront également, directement ou indirectement. Les connaisseurs ne peuvent pas vivre tranquillement avec ceux qui sont ignorants. Pour l’instant, les gens qui sont ignorants vous gouvernent, ce sont des gens qui savent   s’enrichir et ne connaissent que cela. Les êtres humains (sans exception) ne peuvent pas vivre sans connaissance scientifique, puisque tout dépend de la science. Il n’y a que la science, c’est à dire les règles, lois et données.

Il n’y a aucun animal qui soit mauvais pour la nature à part les êtres humains.

Sur cent pour cent d’eau de la terre, quatre vingt dix sept pour cent sont constitués de la mer et plus de 2,2 %  sont des glaciers. Le reste, qui constitue l’eau douce, est pollué. La majorité d’eau douce est consommée par les forêts et ensuite par les industriels et les cultivateurs, qui parfois utilisent l’eau pour des drogues, des produits chimiques, parfums et cetera. Le reste qui est vraiment minuscule, ce sont les riches qui le boivent et le gaspillent bien sûr cent fois plus que les pauvres, les affamés. Et maintenant les riches s’approprient la part de la forêt ou de la nature, pour les vendre aux marchés mondiaux, sans penser que, sans la nature, l’existence n’a pas de sens pour l’homme.

L’homme doit savoir que ce n’est pas simplement les phénomènes naturels qui le mettent en danger, mais aussi les phénomènes non naturels, fonctionnant automatiquement par des règles, lois et données qui sont crées par lui même et le menacent.

* Il faut toujours savoir que si les exploiteurs, certains industriels ou les Etats font quelque chose pour la nature ou pour les êtres humains, c’est pour l’ESTESMAR, c’est à dire l’argent, la propriété et échange. Chaque fois qu’ils ont fait des découvertes scientifiques, ils les ont utilisées pour l’argent, la propriété et l’échange, c’est à dire l’ESTESMAR. Ils utilisent la science comme une grande source de profits. La nature est l’une des plus grandes sources de profits et sans contre partie. La famine aussi est une source de profit. Les malheurs des gens sont aussi sources de profits. Les pédophilies, les prostitutions, les drogues, les alcools et les suicides sont des sources de profits. Les animaux et les plantes sont des sources de profits, bien sûr on profite plus avec les animaux et les plantes rares. Et cetera, et cetera, tout est source de profits.

* La liberté (dans l’ESTESMAR) peut être à la fois positive ou négative. En réalité la liberté, c’est quelque chose que l’on peut vivre ou avoir envie de vivre, sans aucun d’empêchement. Par exemple, les exploiteurs s’ils ont envie, condamnent à mort un peuple entier. En d’autre manière n’importe quelle pratique (abstrait ou concret) que l’on puisse faire ou avoir envie de faire sans aucune barrière, est la liberté. Elle n’a pas de sens sans prison. La liberté, c’est ce qui n’est pas empêché, barré, emprisonné, fermé par des murs ou des barbelés. Ces deux éléments font partie de la polarité et fonctionnent avec les règles, lois et données de la philosophie, et  à l’intérieur de chaque polarité il y a la polarité négative et positive. Ce n’est pas pour rien que les riches et les pauvres voient la liberté ou la prison (l’empêchement) chacun à leur façon. Par exemple, si les exploiteurs n’ont pas la liberté d’exploitation ou s’il n’ont pas la possibilité ou liberté de licencier, les autres les détruiront et ils mouront. L’existence d’ESTESMAR dépend de la liberté d’exploitation, et l’existence des exploités dépend également de cette liberté et empêche par nimporte quel moyen que ce soit de prendre la place des exploiteurs ou au moins de leur prendre quelque chose. Cette polarité dépend d’ESTESMAR. Pour la nature, chaque être humain doit être libre de résoudre le problème de droit inné. Le reste n’est pas compréhensible.

Il faut savoir que la forme de relation entre les exploiteurs et les exploités ou plutôt entre les chefs (patrons, dirigeants) et les travailleurs ou les ouvriers est basée sur la domination des riches. Les patrons donnent obligatoirement des ordres, peuvent licencier, gaspiller,  tricher,  trahir,  piller, assassiner et cetera. Les exploiteurs doivent avoir une série de dominations allant contre les ouvriers ou les travailleurs  et même les autres exploiteurs.

C’est l’ESTESMAR, qui leur impose  et celui-ci en prend le goût. Les exploiteurs doivent être ainsi sinon les exploités et les autres exploiteurs profiteront d’eux. En d’autres termes, si les travailleurs ou les pauvres voient que leurs chefs ou patrons hurlent sur eux, que ce soit avec ou sans raison,  c’est parce qu’ils sont obligés  de vous mentir, de vous insulter, de vous abaisser, de vous détruire, de vous violer et cetera. C’est l’ESTESMAR qui leur impose et vous l’impose également. Dans le passé, les exploiteurs faisaient plus que maintenant, y compris dans les régions plus affamées. Par contre, à notre époque, après des tas de mouvements protestataires et communistes, et avec plus de connaissances bien entendu, les exploités ont réussi à ce que les exploiteurs les craignent davantage. Sinon la situation n’a guère changé pour autant. Dans le passé, les gens étaient en grande majorité ignorants. Même si un ouvrier ou un travailleur devient patron ou chef, il fera la même chose que les exploiteurs, puisque le système (relation) l’impose. C’est la règle, loi et donnée d’ESTESMAR. Un patron ou chef sans mensonge, arnaque, escroquerie, tricherie et cetera de n’importe quelle forme qu’elle soit, n’existe pas. Ils doivent mentir, cacher, voler, tricher, dominer, abaisser, licencier.

* Dans l’existence ou même l’inexistence, aucun phénomène, élément ou chose n’existe sans un processus historique logique. Aucun phénomène n’apparaît tout d’un coup et sans historique logique, sauf chez les êtres humains qui ont un cerveau restreint.

* Il faut savoir que les policiers ou  gardiens de la paix et même les forces armées, les gendarmes, les gardiens, les espions, les contrôleurs et les administrations (mairie, préfecture, centre culturelle et éducative) font partie du pouvoir exécutif, même s’ils font partie des sociétés privées et doivent respecter les lois. Il ne faut jamais attendre de ces organes là qu’ils soient gentils ou humanistes, ils font ce que les lois leur imposent, ce sont des organes d’oppression.

* Il faut savoir que national et international sont des données ou des polarités d’ESTESMAR et dépendent strictement du gouvernement ou de l’Etat, car pour l’existence, ni national, ni international n’ont de sens ou de signification. Par contre, l’ESTESMAR adore à la fois la nation et l’inter nation. Les deux (national et international) augmentent sa croissance et son développement. Les exploiteurs ont toujours profité de cette polarité. Ils n’acceptent aucun élément national ou international qui les empêche ou les dérange. Dans certaines périodes, les exploiteurs défendaient les chauvinismes (nationalisme sauvage) et aussi l’internationalisme sauvage.

* L’ESTESMAR est un microbe qui fait n’importe quoi pour sa vie. La nature est contre ce que pense l’ESTESMAR. Il pense détruire à la fois l’espèce humaine et lui même. En disparaissant l’homme disparaîtra. L’ESTESMAR peut réapparaître, s’il y a toujours la même relation et le reste sera toujours le même.

* La nation ou la patrie est une forme de propriété. Et la propriété n’appartient pas à tout le monde. Nation ou patrie ne peut pas être séparée de la propriété. L’internationalisme n’a rien avoir avec la disparition  des nations ou patries. L’un dépend de l’autre.

* Métaphysique ou plutôt les sectes ou les religions et les autres branches de métaphysiques comme sa structure matérielle, c’est à dire l’argent, la propriété et l’échange, dépendent d’ESTESMAR. Les religions ou plutôt les métaphysiques existent lorsqu’il y a la même forme de relation entre les gens. Le métaphysique comme l’argent, la propriété et l’échange avec les forces, les massacres, les sauvageries et l’irrespect a été imposé aux peuples et l’est toujours. Le métaphysique avait toujours fait la même chose. Là où il n’a pas réussi à imposer sa croyance ou sa pensée, il l’a fait ou imposé par la force. L’histoire de la religion ou le métaphysique est toujours liée à cette forme de relation. Il y a des peuples qui ont disparu parce qu’ils ne voulaient pas accepter les autres pensées.

*Il faut savoir que les savants (les artistes, les philosophes, les techniciens et cetera), puisqu’ils consacrent la plus grande partie de leur vie à la connaissance scientifique ou artistique, ont plus de problèmes (bien sûr dans la société d’ESTESMAR) pour trouver un ou une partenaire du sexe opposé. Les systèmes biologiques de l’homme fonctionnent automatiquement et ce phénomène crée des anomalies, et puisque la relation sexuelle n’est pas libre à cause d’ESTESMAR, en conséquence, ils sont obligés de faire autrement,  et beaucoup deviennent homosexuels. En réalité la vie sociale (biologique et ESTESMAR) de l’homme leur impose. En d’autre terme, la liberté sexuelle donne une plus grande possibilité, épanouissement et joie dans la connaissance scientifique, mais qui est empêchée par les exploiteurs, les métaphysiques et les gouvernementaux pour l’argent, la propriété et l’échange. L’existence de l’être humain dépend de la relation sexuelle même en dehors de la période de fécondité, la biologie l’impose. La relation sexuelle n’est ni dangereuse, ni sale, ni bizarre, ni étrange, ni mal. Dans la relation sexuelle, il n’y a que du bien, autant que  la nourriture ou  la propreté. Les êtres humains ont la capacité de faire l’amour autant de fois que leur système biologique leur impose de façon historique logique.

* L’éducation des enfants doit avoir la relation directe avec leurs droits innés.

* Il faut savoir que d’avoir un corps puissant et fort cela n’amène pas forcement l’intelligence ou plutôt la connaissance. D’avoir un corps sain, ce n’est pas forcement avoir un cerveau (connaissance) sain. Par contre d’avoir la connaissance saine ou historique logique, on peut avoir un corps fort, sain et propre.

* Les hommes doivent savoir qu’ils ne peuvent pas manger ou prendre plus que leurs besoins naturels, sinon l’imposition à l’extrême de n’importe quoi sur le système biologique du corps pose des problèmes ou même la mort.   

Par exemple ;

-                     ne pas travailler ou travailler trop est dangereux pour la santé,

-                     ne pas manger ou manger trop est dangereux pour la santé.

-                     Ne pas faire l’amour ou faire l’amour de façon exagérée est dangereux pour la santé.

-                     Ne pas bouger ou bouger trop sont dangereux pour la santé.

-                     Ne pas boire ou boire trop est dangereux pour la santé.

-                     ….

Manger, boire, faire l’amour, bouger, dormir, respirer, être propre assez et suffisamment et cetera, sont très bénéfiques pour l’équilibre, la croissance et le développement biologique du corps humain pas simplement pour une minorité, mais pour toute l’humanité, quelque soit sa forme, sa couleur et son odeur. Il faut savoir qu’il y a une harmonie ou plutôt une logique entre ce que nous mangeons et ce que nous évacuons. Dans la société non ESTESMAR, dite communiste, il n’y a pas de  propriété telle que l’on entend dans le système d’ESTESMAR, c'est-à-dire que personne n’a  plus que son droit inné et le reste est à la nature. L’espace temps n’est pas de la propriété et il n’y a rien qui se vend et s’achète. Dans une telle société, rien ne fonctionne sans la connaissance scientifique.

* Les nouveaux empires sont les plus grands et les plus puissants et donc les plus faibles de toute l’histoire de l’humanoïde. Ces empires ne sont pas comme tous les autres empires de l’histoire de l’humanité. Ils ne dépendent pas de la terre comme  c’était auparavant. Ces empires dépendent des capitaux, c’est à dire directement de la possession d’argent, de propriété et d’échange. En fait, le monde leur appartient et les autres ne sont que des prosternés du monde. Il n’y a rien sur cette Terre qui puisse échapper à leur domination. Ces empires n’ont pas de forme précise. Ce sont des dieux tous puissants. Personne ne peut leur échapper. Ces empires ont des gouvernants, des pouvoirs, des forces, des capacités colossaux. Ils ont créé le plus grand empire de tous les temps, qui se centralise davantage et de telle façon qu’ils auront un gouvernement mondial qui se nomme déjà les Anglophones. Le système d’économie mondial créera tôt ou tard sa propre forme de gouvernement. Une économie mondialement unique a besoin d’un gouvernement mondialement unique, le métaphysique, la manière de vivre, de manger, de mourir, la pollution, les mensonges uniques et cetera et considèrera  toujours tous les êtres humains comme des imbéciles.

Vous êtes tous maudits par les dieux tous puissants et éternels.

* Certains clergés ou croyants peuvent ne pas être riches, mais le système métaphysique, croyances ou plutôt religions ou sectes sont l’un des plus grands capitaux (la propriété et l’argent) du monde. Ce sont des capitaux qui peuvent rendre heureux tous les pauvres de la planète. Les religions et les sectes ont des châteaux colossaux, mais pas vraiment visibles. Ils ne les donnent pas aux affamés et aux sans abris, mais au nom de dieu et de la charité, ils en profitent indirectement et davantage car  les affamés leur donnent quelque chose, et eux par des petites offrandes,  justifient leurs devoirs de représentants de dieu. La religion ou plutôt la croyance garde les  affamés au plus bas de l’échelle sociale d’ESTESMAR, sinon ils ne pourront pas fonctionner. Quand les affamés sont plus pauvres, les temples (églises, mosquées, synagogues, pagodes ou autres) s’enrichissent davantage, que ce soit au niveau de l’argent, la propriété et l’échange, ou que ce soit au niveau des membres, des adhérents. Ils aiment que les affamés soient prosternés, abaissés, malheureux, méchants, et irrespectueux pour que ceux-ci prient pour leurs malheurs et qu’ils leurs demandent de prier et de se prosterner pour eux. Ils cachent aussi leurs capitaux et bénéfices.

De toute façon, vous êtes tous maudits par les dieux.

* Les travailleurs ou les ouvriers, dans leur histoire, n’ont jamais voulu détruire ou se battre contre les riches, puisqu’ils dépendent d’eux. Les exploiteurs veulent être plus exploiteurs (ESTESMAR oblige), et les exploités veulent devenir exploiteurs. On ne peut pas avoir l’argent et la propriété et ne pas être exploiteur. Les ouvriers ou les travailleurs se battent pour plus d’argent, de propriété et d’échange. Ils n’ont jamais imaginé qu’il fallait se battre contre l’ESTESMAR. Les riches massacrent, assassinent et pendent et font beaucoup de choses contre eux, même contre leurs mouvements, mais ils savent très bien qu’ils en ont besoin. Les riches dépendent des travailleurs et ces derniers dépendent des riches. L’ESTESMAR donne la possibilité de domination, de pouvoir, de force, de capacité et de volonté. Même un animal (il y a des chats et des chiens milliardaires) le trouve (l’argent) et devient capable de tout faire. L’argent n’a pas d’âme et ni de sentiment puisque c’est incompréhensible. Les exploités et les exploiteurs cherchent davantage d’argent, de propriété et d’échange. Ils vivent, se battent et meurent pour cela. Ni la classe ouvrière et ni la classe bourgeoise n’ont l’idée de changer complètement, puisque leur vie dépend d’ESTESMAR. Les patrons ou les chefs se battent pour ne pas donner ou donner très peu d’argent et de propriété par contre les travailleurs se battent pour plus d’argent, de propriété et d’échange et ce n’est que de la concurrence. Ici, les patrons considèrent les travailleurs comme leurs concurrents, les uns ont besoin des autres. Alors la lutte des classes est une fausse impression. Les communistes croyaient que les exploiteurs et les exploités étaient des contraires dans la lutte des classes. Ce que Marx, Engels, Lénine et les mouvements communistes n’imaginaient pas, c’étaient que ces deux éléments n’étaient pas des contraires mais des polarités. Ces polarités, c’est l’existence de l’ESTESMAR. C’est lui qui crée cette polarité. Si l’ESTESMAR disparaît, la polarité (riche et pauvre ou exploiteur et exploité) disparaîtra également et automatiquement. Alors il faut une relation qui puisse remplacer la relation d’ESTESMAR. C’est le seul moyen de sauver l’humanité. Maintenant nous avons atteint une telle situation que l’on ne peut pas utiliser la force contre les exploiteurs car ceux-ci détiennent des tas de formes, d’organisations et d’armes. Même si on détruit les classes, l’ESTESMAR ne disparaîtra pas, et de toute façon les classes ne disparaissent pas comme cela également. Il faut absolument une autre forme de relation entres les gens. En réalité, le changement de cette relation aboutira automatiquement par la destruction d’ESTESMAR. Il faut reconnaître que les révolutionnaires voulaient aider et se détruisaient pour les travailleurs et les affamés.

* Les travailleurs qui n’ont pas de connaissance scientifique, ne pensent qu’à ESTESMAR, c'est-à-dire à l’argent, la propriété et l’échange. La relation d’ESTESMAR, depuis des milliers d’années, est entrée à l’intérieur de chaque individu et il ne peut  penser autrement. Les travailleurs pour leurs intérêts, pas simplement le droit inné, mais aussi financiers, suivent les révolutionnaires et les partis politiques.

Il faut savoir que tout ce qui dépend de l’existence humaine, c’est à dire le droit inné, n’est pas propriété, ne doit pas l’être ou même considéré comme propriété. Celle-ci ne doit pas dépasser le droit inné. Certains éléments font partie d’un individu et d’autres de la société. Si chaque individu avait un pavillon avec jardin, des animaux et des plantes, ce serait la fin de l’existence humaine et c’est impossible. La Terre n’appartient à personne et la nature a besoin d’être libre ainsi que les animaux. Un être humain, pendant qu’il l’utilise, a besoin d’espace pour pouvoir dormir, manger, faire l’amour, s’amuser tranquillement, sinon tout appartient à la nature. Personne ne doit poser de murs ou de barbelés pour empêcher les autres de l’utiliser lorsque personne ne l’utilise. Tout doit être fait uniquement pour le droit inné ni plus ni moins. De toute façon, plus ou moins que le droit inné, n’est pas bon pour la santé. Plus que le droit inné c’est du vol, que ce soit de la nature ou de la société.

* L’un des rôles de l’Etat est de garder en sécurité les capitaux et d’assurer les autres exploiteurs de cette sécurité et de cette assurance.

* Ce que Spartacus ne comprenait pas, c’est que la bourgeoisie est à l’intérieur des esclaves ou des pauvres, et que les pauvres sont à l’intérieur des riches ou des bourgeois. En réalité, les exploiteurs et les exploités sont  une polarité d’ESTESMAR, qui est une maladie de la société.

* Il faut savoir que même les centres de santé fonctionnent comme une entreprise, qu’ils soient petits ou grands et considèrent les malades comme des clients et non pas des êtres humains. Ce n’est pas pour rien qu’il y a plus de possibilités médicales chez les riches que chez les pauvres. Les médecins font comme les exploiteurs, comme les commerçants.

* Les exploiteurs doivent savoir que le communisme n’est personne pour le tuer, l’assassiner, le torturer et mettre des murs. Le communisme n’est que des règles, lois et données de la nature, de la dialectique, de la logique ou de la science. Les américains,  les occidentaux et les japonais ont massacré, assassiné… des êtres humains sains et braves et leur seule accusation était de défendre les affamés pour le droit inné humain…et une meilleure vie pour toute l’humanité.

     Il n’y a que les pierres et les murs qui pleurent du sang.                                                                                                                                                                                 

* Les communistes désormais n’auront ni un ou des partis politiques, ni association, ni groupe et n’auront aucune particularité que ce soit, par des signes ou symboles ou même des commémorations et cetera, pour que les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques les emprisonnent les assassinent … facilement.

* Notre problème c’est la résolution et l’analyse scientifique (lois et données de la science) de la société et d’en apporter la solution. Ce livre ne propose pas de destruction ou même de renversement de gouvernement  ou de le remplacer par un autre, mais de créer une autre relation entre les gens ou plutôt une relation logique ou scientifique, et grâce à cela les gouvernements seront incompréhensibles et se détruiront tout seuls et automatiquement.

* Le vingtième siècle était une époque où il y a eu le plus grand massacre. Rien que dans les plus grandes guerres, des communistes fidèles et amoureux ont été torturé et massacré en secret dans les prisons ou ailleurs. De toute façon le pire se voit dans l’avenir. Les exploiteurs et les hommes robotisés n’aiment pas dire combien de communistes ont été assassinés, torturés, massacrés … dans «la deuxième guerre mondiale » .  

Quel que soit le gouvernement, il n’est pas là:

*  pour détruire la prostitution, puisqu’il en profite.

*    pour éliminer ou détruire le chômage, puisqu’il en profite.

*  pour détruire la pauvreté, la famine, les sans abris, au contraire il en profite.

*  pour détruire les drogues et les alcools, puisqu’il en profite.

*  pour détruire les voleurs, les escrocs, les arnaqueurs et les menteurs, au contraire il en profite    

*  pour détruire l’insécurité, au contraire il en profite.

Le gouvernement n’est pas un organisme qui donne ou assure la liberté sauf s’il y a un intérêt pour ESTESMAR.

Le gouvernement n’est pas un organisme qui donne ou assure l’égalité et la solidarité ou le respect mutuel sauf s’il y a un intérêt pour ESTESMAR.

Le gouvernement n’est pas un organisme qui donne ou assure le travail sauf s’il y a un intérêt pour ESTESMAR.

Le gouvernement est constitué:

·                   de l’Etat, c’est à dire le pouvoir législatif (ceux qui font la loi en sachant que derrière l’Etat, il y a toujours les plus riches qui donnent des ordres), le pouvoir exécutif (qui veille à assurer et appliquer la loi) et le pouvoir juridictionnel (juge ceux qui ne respectent pas la loi).  

·                   de la défense, la sécurité et le maintien de l’ordre (les armées de terre, de mer et de l’air, les gendarmeries, les policiers, les gardiens, les surveillants, les espions, les mercenaires, les contrôleurs, les informateurs, les charlatans (ce sont des gens ou des robots qui font les sales besognes de l’Etat) etc.…

·                   des administrations, mairies, préfectures,  organisations religieuses, sectes, organisations de charité ou humanistes,  organisations caritatives,  système éducatif…

·                   de tous les organes juridiques: les tribunaux, les avocats…

·                   des prisons, des murs, des barbelés, des armes…

Les contrôleurs ne sont pas là pour que les riches paient, mais que ce soit les pauvres.

Ce n’était pas pour l’humanité qu’ils ont découvert l’Amérique, ce n’est pas pour l’humanité qu’ils sont allés sur la lune et qu’ils y retournent, ce ne sera pas pour l’humanité qu’ils vont aller sur Mars, ce n’est pas pour l’humanité qu’ils arrêtent certains vendeurs de drogues ou pilleurs etc.… ce n’est que pour les exploiteurs. Vous, Ils vous servent différentes armes jusqu’aux nucléaires, chimiques, bactériologiques et lasers. Ils disent qu’ils ont fait tout cela pour l’humanité et qu’ils continueront.

* Différents phénomènes peuvent avoir les mêmes polarités mais avec différents aspects. Par exemple, la polarité de la guerre et de la paix existe à la fois dans la société et aussi dans la nature ou dans la relation d’ESTESMAR.

* La société communiste fonctionne de telle manière ;

-                     l’un pour tous et tous pour tous. Dans un tel système, la société est importante autant que l’individu. Par contre chez l’ESTESMAR, il n’y a que l’individu qui compte et bien sur avec l’argent, la propriété et l’échange.

-                     Les autres ont semé et nous avons mangé alors nous semons pour que les autres mangent.

* Les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques avec leurs mass médias imposent bien aux compatriotes que c’est la guerre. Ils prennent bien les gens pour des imbéciles. En plus certains se laissent aller avec cette idée et la font admettre aux peuples. Les êtres humains doivent savoir qu’il n’y a que deux formes de guerre chez ESTESMAR. L’une est la guerre entre les riches, c’est à dire entre les concurrents ou entre les exploiteurs entre eux et l’autre c’est la guerre entre l’ESTESMAR et le droit inné. La guerre  pour la guerre, pour l’idée ou image, ça n’existe pas. Les exploiteurs veulent donner une image mythique, imaginaire et fausse de celle-ci. Les riches ne veulent pas que les gens sachent qu’ils sont  responsables. Les riches font la guerre, et les enfants, les femmes et les hommes innocents meurent.

* La pauvreté n’est pas synonyme de saleté comme prétendent les riches. S’ils sont sales c’est parce qu’ils n’y a pas  d’argent. Par contre les riches ont les moyens et pourtant ils sont sales. Bien sûr en comparaison avec les pauvres.

* Comme on a dit, dans la société communiste, n’importe quel accrochage physique et moral sont interdits et n’importe quelle forme de domination et pression sur autrui aussi. Qu’ils soient par la famille, amie, père, mère ou autres, même par la culture ou la tradition ou par l’habitude. Dans la société communiste, il n’y a que la science ou les règles, les lois et données de la nature ou la dialectique qui décident. 

* La science n’est pas un élément passif mais bien actif. Quand la science prend position, personne ne peut en s’échapper. Puisque ce sont des règles, lois et données dans tous les domaines.

Certains riches disent qu’ils étaient pauvres avant de devenir riches. Bien sûr, on peut être riche par des riches et on peut être pauvre et devenir riche. Cela ne veut pas dire que tout le monde peut faire pareil. Tous ne peuvent devenir riches. Alors ils doivent disparaître pour que les autres soient, deviennent et restent  riches.

* Il faut savoir que ce n’est pas simplement qu’un groupe social qui atteint  la pensé fascisante mais aussi une population entière par manque de connaissances et de possibilités, qui arrive au même résultat et y participent  bien entendu.

Il faut savoir que les masses médias (télévisions, radios, les journaux, les magazines, les livres et autres) ne font pas la grève pour leurs mensonges, même s’ils mettent en péril les êtres humains, mais uniquement pour leur argent et leurs propriétés.

* Les écologistes ou les naturalistes ne sont pas pour défendre la nature mais pour l’intérêt de certains riches, à vrai dire, c’est pour l’ESTESMAR.

* Dans certains cas, les policiers ont besoin de délinquants, de voleurs, de terroristes, et cetera pour justifier leur travail et cacher certaines choses. Les policiers ne sont pas là pour créer une atmosphère sécurisante et qu’il n’y ait pas de délinquants,  de meurtriers, de prostituées,  de drogués, au contraire, certains policiers ne sont là que pour casser.   

* L’intelligence de l’homme est telle que pour chasser ils utilisent les armes, même si celles-ci sont des instruments imaginés par leurs cerveaux. Les êtres humains se considèrent assez intelligents mais sont incapables de se battre d’égal à égal face à un autre animal. Pourtant ils (les chasseurs) ne peuvent pas chasser sans arme. Les animaux ou même les enfants ne sont pas aptes à construire ces armes.

* Dans la société d’ESTESMAR les gens sont des objets. Tout le monde considère l’autre comme tel. Quand on a besoin de lui, on veut qu’il nous serve sans imaginer que lui-même est aussi un être humain qui a besoin de l’autre. Cet individualisme et égoïsme sont absurdes. Les gens s’éloignent de la solidarité, l’amitié réciproque et l‘entraide, et l’ESTESMAR ne le veut pas également.

* C’est intéressant de savoir que les sauveurs de l’humanité ou les africains (qui sont en grande majorité noirs) et l’Amérique du sud et de l’Asie sont des blancs ou plutôt des blonds avec les yeux bleus. Et les autres, on ne les connaît pas ce sont des bêtes. 

* Une société plus pudique et plus fermée sur la sexualité et la relation sexuelle augmente les chiffres d’affaires de la production sexuelle et de la prostitution. Le sexe est une source très importante et colossale de richesses pour l’ESTESMAR. L’individualisme, l’égoïsme, la tradition, la culture et la croyance aident bien l’ESTESMAR sur le sexe. Les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques rendent les gens pudiques dans l’amour  pour qu’ils aillent vers les industries de sexe, de prostitution,  de pédophilie et d’homosexualité. Moins de péchés et plus d’argent pour le sexe, et bien sûr les riches en profitent.    

* Il faut savoir qu’assassiner aussi est un métier. On ne peut pas être assassin si on ne tue pas tout le temps. On oublie l’habitude. Les exploiteurs, les gouvernementaux et les métaphysiques ont des assassins qui assassinent tout le temps sinon ils ne pourront pas bien faire leur besogne.

* L’homme est le seul animal qui peut utiliser sa connaissance scientifique à l’encontre de la sauvagerie, de l’égoïsme, de l’individualisme, du sectaire et autre. Certaines sauvageries chez certains animaux sont vitales pour ceux-ci et pour d’autres non, et en plus ils sont incapables d’atteindre  la connaissance scientifique. Ce qui d’ailleurs différencie l’homme des autres animaux. L’ennemie la plus dangereuse et la plus lâche de l’être humain c’est l’ignorance ou pas assez de connaissances ou les règles, les lois et les données de la science mal comprises. D’ailleurs, on peut connaître les règles, les lois et les données (dialectique) sans aller à l’école et sans avoir un brevet ou un diplôme ou autre.

* Le travail a deux caractéristiques : l’une est strictement pour l’ESTESMAR, l’autre  est un ensemble des réactions pour satisfaire son droit inné. Dans les deux cas, il y a le travail matériel et immatériel ou moral ou connaissance.

* Quand on aime l’autre, on lui donne le meilleur mais dans l’ESTESMAR on ne donne jamais le meilleur aux autres, on ne pense qu’à soi obligatoirement.


 

                         Vive l'Entraide, la Solidarité, la Cooperation
                                 Vive la Commune 
                                                         mehdi.shohrati@manifesteducommunisme.com